samedi 5 mai 2012

Les couleurs héraldiques

La couleur désigne l'attribut coloré d'un champ ou d'un fond. En héraldique, les couleurs sont symboliques et se partagent en quatre catégories :

Les métaux  : or (jaune) et argent (blanc).
 
Les émaux principaux : azur (bleu), gueules (rouge), sinople (vert) et sable (noir).
 
Les émaux secondaires : pourpre (violet), orangé (orange), tanné (brun, marron) et carnation (couleur chair ou rose pâle).
 
Les fourrures : hermine et vair.

Quand le blason est représenté sur un bas-relief sculpté dans la pierre, les couleurs sont indiquées par des striures horizontales, verticales, obliques, quadrillées, etc. (Voir dessins ci-dessous).


L'or symbolise la noblesse, l'intelligence, l'esprit.
L'argent symbolise la sagesse, la richesse.


Azur : la fidélité, la persévérance, la loyauté.
Gueules : l'amour, le désir de servir.
Sinople : la liberté, la joie, la santé, l'espoir, l'honneur.
Sable : la tristesse, l'humilité.
Pourpre : largesse, générosité, souveraineté.
Orangé et tanné : symbolique inconnue.
Carnation : couleur employée pour représenter la chair humaine.




L'hermine est une fourrure formée d’un semé de moucheture d'hermine de sable sur un champ d'argent. Les variantes utilisent des couples métal/émail différents.
Le vair est une fourrure formée d’alternance de « cloches » d'azur et de « pots » d'argent.
Selon le code héraldique issu du Moyen-Âge (et encore en vigueur), il ne faudrait pas superposer deux métaux ni deux émaux.
Ce dessin d'armoiries où figure le blason de la ville de Lyon illustre la manière de représenter les couleurs en noir et blanc ou dans la pierre taillée :  
De gueules (stries verticales) au lion rampant armé, lampassé d'argent (aucun marquage) au chef d'azur (stries horizontales) chargé de trois fleurs de lys d'or (normalement piquetées).

Extrait de l'Armorial de la Restauration.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire