mercredi 14 novembre 2012

L'alphabet de Grasset : la lettre C


Symboles de l'air et de la terre

L'air est associé au souffle et donc au vent. Dans la mythologie grecque, Éole est le maître et le régisseur des vents. Il a quatre fils d'Eôs, l'Aurore, qui représentent les quatre vents directionnels, les ventus venti des Romains (venant des quatre points cardinaux) :

- Borée - Aquilon : personnification du vent du Nord, l'Aquilon des Romains qui est le dieu des vents septentrionaux, froids et violents.


- Euros - Vulturnus : personnification du vent d'Est, le Vulturnus des Romains, dieu du vent oriental néfaste, apportant la chaleur et la pluie. On le représente parfois avec un vase inversé, déversant de l'eau.


- Notos - Auster : personnification du vent du Sud. Réputé humide et violent, il est associé à la fin de l'été et est le vent de la pluie et des tempêtes. Il est décrit avec des ailes bleus sombres et ruisselantes, un visage presque noir, une barbe et une chevelure dégoulinante. Son équivalent romain est Auster, dieu des vents du midi, vent du sud chaud, épais et humide annonciateur d'orage et parfois considérés comme mauvais car censés corrompre l'air à cause de son humidité. Il est associé à la fin de l'été et est le vent de la pluie et des tempêtes. On le représente sous les traits d'un jeune homme avec une urne renversée et une partie de son manteau relevée, pour signifier la pluie qu'il apporte généralement avec lui.


- Zéphir - Favonius : personnification du vent d'Ouest et du Nord-Ouest, violent et pluvieux. Il est associé à l'automne et à ses tempêtes de pluie. C'est le Favonius des Romains, le dieu des vents favorables, où il est également associé au printemps. d'ouest.


Eole aidant Ulysse par Van Thulden, peintre flamand (1606-1669)


Venteuil
(Marne, Champagne-Ardenne)
D'azur à la bande d'or chargée de trois clefs de gueules posées en fasce, le panneton à dextre vers la pointe, accompagnée, en chef, d'un aquilon aussi d'or et, en pointe, d'un dahu bicéphale saillant du même.
Bénodet
(Finistère, Bretagne)
D'azur au yacht de sable, voguant sur une mer d'argent, habillé d'une grande voile du même et d'un spinnaker d'or chargé d'une harpe du champ, à l'aquilon aussi d'or mouvant de l'angle senestre du chef.
Montéléger
(Drôme, Rhône-Alpes)
Tiercé en fasce : au 1er d'azur à la fleur de lis d'or, au 2e d'argent crénelé de six pièces et chargé d'un araire de sable, au 3e de gueules au dauphin couronné d'argent accompagné d'un soleil levant et d'un aquilon mouvant de l'angle senestre du chef de la partition, le tout d'or.
Biriatou
(Pyrénées-Atlantiques, Aquitaine)
Coupé au 1) parti au I à dextre d’or au lion de gueules tenant de sa patte dextre un dard du même péri en barre, la pointe en haut et à senestre d’azur à la fleur de lys d’or, au II de gueules à la rose des vents d’argent de huit pointes partie d’or et de sable alternées avec huit pointes d’or, à la flèche d’azur brochant en barre, la pointe en bas à dextre, au 2) d’azur aux quatre trangles ondées d’argent, au saumon nageant du même issant de la troisième et brochant sur le tout en chef.

Le blason "terre" porte une corne d'abondance car la terre-mère, nourricière, est une source inépuisable de bienfaits. Elle symbolise donc la richesse et la fécondité.

Abondance
(Haute-savoie, Rhône-Alpes)
Parti : au premier de gueules à la Vierge à l'Enfant assise sur un trône, le tout d'or, au second d'or à une corne d'abondance de gueules, emplie au naturel, posée en pal, soutenue d'un mont de trois coupeaux de sinople mouvant de la pointe.
La Chapelle-d'Abondance
(Haute-savoie, Rhône-Alpes)
Parti : au premier d'azur à une chapelle d'argent soutenue d'un rocher de trois coupeaux du mème,au second d'or à une corne d'abondance de gueules, emplie au naturel, posée en pal, soutenue d'un mont de trois coupeaux de sinople mouvant de la pointe.
Charbuy
(Yonne, Bourgogne)
Parti de gueules à la tour d'argent à la crosse issante d'or posée sur un talus de sable et environnée d'arbres; et d'azur à la corne d'abondance d'or d'où s'échappent des produits de la terre, au chef de sinople portant le nom de la commune d'or, entre deux étoiles d'or.

Le Pradet

(Var, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)
Taillé : au premier de gueules à la corne d'abondance d'or fleurie et fruitée au naturel posée en barre, pointe en bas, au second d'azur à la digue d'or sommée d'une tour d'argent, maçonnée de sable, mouvant de senestre sur une mer aussi d'azur. 
Devise : semper supra det (qu'elle donne toujours davantage)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire