dimanche 23 décembre 2012

Histoire de la Fête de Noël

Le 25 décembre est une fête qui regroupe de nombreuses croyances très anciennes avant de devenir une des dates les plus importantes du calendrier chrétien.

Les peuples préhistoriques adoraient la lumière (1) et avaient édifié des temples dont on pense qu'ils aidaient à comprendre l'arrivée des saisons pour les premiers agriculteurs européens, les hommes du néolithique. Dans le temple mégalithique de Newgrange en Irlande, la lumière du soleil ne rentre que le jour du solstice d'hiver, le 25 décembre. De même dans le temple de Stonehenge en Angleterre, le soleil ne se lève dans une pierre percée que le 21 juin, jour du solstice d'été. 

Le tumulus de Newgrange en Irlande et le site de Stonehenge en Angleterre.

Les Égyptiens adoraient à cette période, le fils du Dieu Osiris, Aïnou, surnommé le soleil renaissant et marqué au front d'une étoile d'or.

Les Celtes faisaient de grands feux aux solstices pour lutter contre les ténèbres. Ils craignaient ces périodes sombres avec le jour plus court mais en même temps, ils savaient que le soleil allait réchauffer le sol et les plantes.

Au 6e jour qui suivit le solstice d'hiver, les druides coupaient en grande cérémonie le gui sacré qui montrait que la nature revivait sur les chênes qui semblaient morts ; le druide criait alors : "o ghel an heu!" qui signifiait "que le blé lève" et qui est devenu "Au gui, l'an neuf".


Les Romains fêtaient les Saturnales du 17 au 25 décembre, les hommes et les femmes portaient alors des guirlandes autour du cou et s'offraient toutes sortes de cadeaux.

Les Saturnales, par Antoine-François Callet (1741-1823)

La fête des sigillaires, « ancêtre » de la Saint Sylvestre, concluait les festivités à la fin du mois de décembre.

Un peu plus tard, sous l'empire romain, le 25 décembre devint la fête du "soleil invaincu" (Sol Invictus) avec une des divinités solaires représentée par un enfant nouveau-né ! Elle reprend des aspects de la mythologie d'Apollon et du culte de Mithra et connait une grande popularité dans l'armée romaine. C'était le Dies Natalis Solis, « Jour de naissance du Soleil », christianisé par la suite en Occident. (2) 

Sol Invictus portant une couronne rayonnante

Jusqu'au 3e siècle, les Chrétiens fêtaient la naissance du Christ le 6 janvier. En 354, Noël a été fixé officiellement au 25 décembre par le pape Libère.

Notes :

(1) Le mot dieu est issu de l'indo-européen « dew » signifiant lumière, une racine que l'on retrouve dans l'anglais « day » et dans le « di » des jours de la semaine, ainsi que dans l'adjectif diurne (contraire de nocturne).

(2) Natalis a donné Natale en italien, Noël en français. Certains attribuent le mot Noël au gaulois "nöiohel", c'est-à-dire le "nouveau soleil", correspond au solstice d'hiver, quand le soleil se trouve au plus bas, moment où il va reprendre son ascension jusqu'au solstice d'été.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire