samedi 8 décembre 2012

L'abeille en héraldique

L'abeille est un animal héraldique par excellence car sa symbolique est particulièrement riche. Traditionnellement, elle représente l'énergie vitale, c'est-à-dire l'âme. Quand elle est en nombre autour d'un rucher, elle évoque la cohésion sociale et l'industrie. Mais s'agissant de blasons plus récents, cette représentation est généralement liée à une activité simplement apicole

Aristée, fils du dieu Apollon, possédait un rucher. Mais il voulut séduire Eurydice, l'épouse d'Orphée, et celle-ci, en échappant à ses avances, mourut d'une morsure de serpent. Orphée pour se venger détruisit le rucher d'Aristée. Pour calmer la colère des Dieux couroucés par sa faute, Aristée sacrifia quatre taureaux et quatre génisses: de leurs entrailles surgirent de nouveaux essaims grâce auxquels Aristée reconstitua son rucher et put enseigner l'apiculture aux hommes. (Virgile, Géorgiques)

Principales représentations héraldiques de l'abeille.

Principales représentations héraldiques de la ruche.

Alçay-Alçabéhéty-Sunharette
(Pyrénées-Atlantiques, Aquitaine)
D'azur au loup d'argent sortant d'une ruche d'or, 
accompagné d'abeilles d'or sans nombre.

Sous le Premier Empire, le blason des grandes villes comportait obligatoirement un chef de gueules chargé de trois abeilles d'or. Napoléon 1er, tenu pour un usurpateur, était en quête de légitimité pour asseoir sa souveraineté. La découverte de trois cents abeilles d'or dans le tombeau du roi mérovingien Childéric 1er (Ve siècle) lui fournira un symbole à la fois ancien et fort, la ruche, dominée par une reine, associées à la monarchie absolue, ce qu'au demeurant Napoléon aura bien davantage illustré que son malheureux prédécesseur et prétendu tyran, à savoir Louis XVI

Anvers (Belgique)
De gueules au château a trois tours d'argent de cinq pièces, ouvert, ajouré et maçonné de sable, surmonté de deux mains appaumées, celle a dextre en bande, celle a senestre en barre d'argent, soutenu d'une rivière en fasce alaisée du même, au chef de gueules chargé de trois abeilles d'or.

Apprieu
(Isère, Rhône-Alpes)
Coupé : au premier parti au I de gueules à l'abeille d'or et au II de gueules aux deux clefs d'or passées en sautoir, au second d'azur au haut-fourneau au naturel ouvert du champ.

Arcachon
(Gironde, Aquitaine)
Tranché, au premier d'azur au pin arraché au naturel adextré d'une ruche d'or accompagnée de six abeilles du même ordonnées en orle, au second de gueules au bateau de pêche d'or, habillé d'argent, sur une mer du même agitée de sable, surmonté à dextre de la Vierge aussi d'or surmontée d'une étoile du même et posée sur une nuée aussi d'argent ; à la cotice d'or brochant sur la partition ; le tout sommé d'un comble tiercé en pal de sable, d'argent et d'or.

Barentin
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)
D’azur au viaduc de trois arches et deux demies d’argent maçonné de sable, 
mouvant des flancs, surmonté de trois abeilles d’or rangées en chef.

Bessèges
(Gard, Languedoc-Roussillon
D'azur à la barre d'or chargée d'une barre de gueules surchargée de trois ruches aussi d'or posées à plomb, accompagnée en chef d'une enclume d'argent et en pointe d'une pelle et d'un pic passées en sautoir soutenus d'une lanterne de mineur, le tout d'or, au chef du même chargé de trois abeilles soudées d'argent.

Bourg-de-Péage
(Drôme, Rhône-Alpes)
D'azur à la ruche d'or, entourée de six abeilles du même, 
au chef aussi d'or chargé d'une foi de carnation parée d'argent.

Bourges Empire
Coupé au 1er de gueules, au dextrochère d'argent tenant une épée haute d'or, parti de sinople, à la gerbe d'or; au 2e d'azur, au bélier d'argent, passant sur une terrasse de sinople, au chef de gueules chargé de trois abeilles d'or.

Brioude
(Haute-Loire, Auvergne)
De gueules à la ruche d'or accompagnée de six abeilles du même, 
au chef cousu de France.

Bruxelles Empire
De gueules au saint Michel d'or terrassant le démon de même, 
armé et allumé de sable, au chef de gueules chargé de trois abeilles d'or.

Bègles
(Gironde, Aquitaine)
 
D'azur à la bande cousue de gueules chargée de l'inscription OMNIA LABORE en lettres capitales de sable, accompagnée en chef d'une ruche adextrée de deux abeilles volantes l'une au-dessus de l'autre, la première en bande et la seconde en barre, et senestrée, en chef, d'une autre en bande, le tout d'or, et en pointe d'un navire de trois mâts équipé, habillé et flammé d'argent voguant sur des ondes du même mouvant de la pointe.

Caen 1809
(Calvados, Basse-Normandie)
Coupé d'azur et de gueules à l'aigle d'or brochant sur le tout au chef des bonnes villes de l'Empire qui est de gueules a trois abeilles d'or.

Cestas
(Gironde, Aquitaine)
Écartelé, au premier et au quatrième d'or à la hure de sanglier arrachée au naturel, au deuxième et au troisième de sinople à la ruche d'or ouverte de sable, à Saint Roch auréolé d'argent tenant un bourdon du même brochant sur la partition.

Colroy-la-Grande
(Vosges, Lorraine)
De sinople à deux sapins d’argent surmontés d’une abeille d’or.

Courtisols
(Marne, Champagne-Ardenne)
D'azur à la ruche d'or accompagnée de neuf abeilles du même ordonnées en orle.

Elbeuf
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)
Parti, au premier d'or à la croix patriarcale de gueules, posée sur une terrasse de sinople, supportant une vigne du même fruitée de pourpre, au second d'azur à une ruche d'or, posée sur une terrasse de sinople, entourée d'abeilles sans nombre du même.

La Ferté-Macé
 (Orne, Basse-Normandie)
De gueules à la navette de tisserand d'or en barre, surmontée d'une ruche du même.

La Mailleraye-de-Bretagne
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire)
De gueules à trois abeilles d'or, 2 et 1 ; au chef d'hermine.

La Roche-l'Abeille
(Haute-Vienne, Limousin)
D'or au mont de trois coupeaux de sinople sommé d'une tour de gueules, 
au chef d'azur chargé de trois abeilles du champ.


La Rochelle Empire
(Charente-Maritime, Poitou-Charentes)
De gueules au navire d'or habillé d'argent voguant sur une mer de sinople, 
au chef cousu de gueules aussi et chargé de trois abeilles d'or.

Lappion
(Aisne, Picardie)
D’argent à la ruche d’or, bordée de gueule, ouvert de sable, sur une terrasse de sinople chargée de cinq abeilles au naturel, accompagnée en chef de deux abeilles du même.


Les Clouzeaux
(Vendée, Pays de la Loire)
D'azur aux dix billettes d'argent ordonnées 4, 3, 2 et 1, 
aux trois abeilles d'or, le tout enfermé dans un orle du même.


Livourne Empire
(Toscane, Italie)
D'azur au château d'argent ouvert et maçonné de sable, donjonné de deux tourelles du même, celle à dextre sommée d'un drapeau d'argent chargé du mot FIDES de sable, le tout soutenu d'une mer de sinople ; au chef cousu des bonnes villes de l'Empire.

Maisons-Alfort
(Val-de-Marne, Ile-de-France)
D’azur à la champagne de gueules, à la ruche d’or ouverte du champ, les pieds brochant sur la champagne, accompagnée de neuf abeilles d’or volant vers la ruche

Marquise
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais)
D’argent à la ruche de gueules, aux deux pics de mineur passés en sautoir et au fléau posé en pal, les trois pièces d’or brochant sur la ruche, le tout accosté de deux abeilles de même à dextre et à senestre.

Marseille Empire
(Bouches-du-Rhône, Provence-Alpres-Côte-d'Azur)
Tranché, au premier d'argent à la croix alésée d'azur, au second d'azur à une trirème antique d'or mouvant de la partition sur une mer de sinople au chef de gueules chargé de trois abeilles d'or.

Metz Empire
(Moselle, Lorraine)
Parti d'argent et de sable, à la demi-figure de femme nue, de carnation, mouvant de la pointe, couronnée de trois tours crénelées d'or, tenant de la dextre une épée haute en barre d'azur, et de la sénestre un étendard tricolore monté et frangé d'or [brochant la partition] au chef de gueules chargé de trois abeilles d'or.


Mormoiron
(Vaucluse, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)
D'azur au mûrier arraché, accosté à dextre d'une lettre M capitale et à senestre d'une ruche, le tout d'or, au chef cousu de gueules chargé d'une clef aussi d'or posée en fasce.

Neuvic
(Dordogne, Aquitaine)
Parti, au 1er, d'azur à trois ruches d'argent, 
au 2nd, d'azur au lion d'argent couronné, armé et lampassé de gueules.

Nice Empire
(Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)
D'argent au lion passant de gueules, surmonté d'un soleil rayonnant du même, adextré d'un olivier et sénéstré d'un oranger de sinople, le dernier fruité d'or, au chef de gueules chargé de trois abeilles d'or.

Paris Empire
(Ile-de-France)
Le blason comportait un vaisseau antique avec la déesse Isis assise en proue.

Querqueville
(Manche, Basse-Normandie)
De gueule à l'antique chapelle trifoliée d'or, au chef d'azur chargés de trois abeilles d'or.

Ternas
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais)
D'azur à quatre ruches d'or.

Vermelles
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais)
De gueules à la ruche d’or accompagnée de trois abeilles du même, au chef cousu d’azur semé de lys d’or chargé d’un lambel du même brochant sur le tout.

Vernoux-en-Vivarais
(Ardèche, Rhône-Alpes)
D'azur à la ruche d'argent, sur une terrasse isolée de sinople 
et entourée d'abeilles d'argent volantes en nombre.

Villani (Lettonie)
Un des rares blasons à comporter les fameuses alvéoles en forme d'hexagones.


Armes de Pape Urbain VIII
Urbain VIII (1568-1644)
Pape de 1623 à 1644