mardi 25 décembre 2012

L'âne en héraldique

Dans l'imagerie populaire, l'âne souffre d'une réputation de balourdise, d'ignorance et d'obstination, de méchanceté, de paresse et de luxure, il fut longtemps assimilé aux mondes obscurs, aux forces du mal. Au Moyen-Âge, il est associé à Satan, à la Bête, et incarne le sexe, la libido : il exprime les instincts non maîtrisés de l'homme et, de manière générale, la vie dévouée au matérialisme et à la sensualité. En Orient comme en Occident, on promenait le coupable d'adultère sur un âne à travers les villages.

Pour les Égyptiens, qui croyaient en une vie après la mort, la rencontre de l'âne rouge pouvait être fatale pour l'âme. Seth, le meurtrier d'Osiris était souvent représenté par un âne. En Inde, il sert de monture à plusieurs divinités maléfiques, notamment à Nairrita (gardien de la région des morts) et à Kâlarâtiî (aspect sinistre de Dêvi, la Déesse mère de l'hindouisme). De même, dans le bouddhisme tibétain, le mulet ou l'âne est la monture de Lha-Mo, horrible démone dérivée de l'aspect destructeur de Dêvi.

Voici pour les attributs négatifs de cet animal qui fut longtemps et injustement maltraité pour ces raisons. Positivement, l'âne symbolise l'humilité, la simplicité, la pauvreté, le dépouillement matériel volontaire, l'ascétisme, la vérité, la révélation, l'initiation, la sagesse. De fait, il possède toutes les vertus.  

L'âne se présente ainsi entre deux natures opposées et c'est sans doute ce que certains blasons veulent signifier et figurant deux ânes en position affrontée, c'est-à-dire se faisant face.

Enfin, à l'occasion de Noël, rappelons que Jésus naît entre l'âne et le boeuf et il monte au jour de son triomphe des rameaux sur une ânesse et un ânon. C'est aussi sur une ânesse - la monture d'Isis - que Marie et l'enfant furent menés par Joseph en Egypte.

Artigues
(Hautes-Pyrénées, Midi-Pyrénées)
D'argent à l'arbre terrassé de sinople, accosté de deux ânes affrontés de sable, au chef d'azur chargé d'une croisette cléchée, vidée, pommetée de douze pièces d'or accostée de deux étoiles du même.

Azet
(Hautes-Pyrénées, Midi-Pyrénées)
D'azur au sapin au naturel sur une terrasse de sinople, accosté de deux
 ânes affrontés de sable, accompagné en chef d'une croisette d'argent.

Bettes
(Hautes-Pyrénées, Midi-Pyrénées)
D'argent au mont de sinople sommé de deux ânes affrontés
de gueules, au chef d'azur chargé d'une croisette d'argent.

Aulon
(Hautes-Pyrénées, Midi-Pyrénées)
D'azur au mont de sinople sommé d'un âne et d'un cheval au naturel, au chef d'or chargé d'une croisette accostée des inscriptions St F à dextre et St S à senestre, toutes deux en lettres de sable.

Grézian
(Hautes-Pyrénées, Midi-Pyrénées)
D'azur au mont cousu de sinople sommé d'un âne et d'un cheval affrontés au naturel, au chef d'or chargé d'une croisette de sable accostée des inscriptions St F et St S en lettres du même.

Saint-Vaast-en-Chaussée
(Somme, Picardie)
De gueules à deux têtes de mulet de profil affrontées et accolées, la première de sable oreillée et chevelée d'argent, la seconde d'argent, oreillée et chevelée de sable.

Asnières-sur-Nouère
(Charente, Poitou-Charente)
Écartelé, au premier d'or à la tête d'âne de gueules; au deuxième d'azur à quatre chevrons alésés d'or disposés en pal par groupe de deux; au troisième d'azur à la branche de laurier d'argent posée en bande; au quatrième d'or à la fleur de lys de gueules.

Asnières-sur-Oise
(Val-d'Oise, Ile-de-France)
De gueules à un maire d'argent debout et de face, vêtu d'une longue robe à plis du même, serrant de sa dextre un bâton fleurdelisé d'or qui se repose sur l'épaule, accosté en chef de deux fleurs de lis d'or soutenues de deux ânons du même, en pal, cabrés et affrontés vers le personnage.

Cessieu
(Isère, Rhône-Alpes)
Coupé: au premier d'azur à une tête d'âne issante d'argent; au second de pourpre à un chardon de sinople fleuri aussi d'argent.

Gaussan
(Hautes-Pyrénées, Midi-Pyrénées)
D'azur à l'âne cousu de sable affronté à une vache du même, soutenus d'un
filet ondé cousu de gueules, au chef d'or chargé de trois plumes soudées d'argent.

Azillanet
(Hérault, Languedoc-Roussillon)
De sinople à un rocher d'argent mouvant de la pointe, au chef d'azur chargé d'une clef d'or posée en fasce, et soutenu d'une divise d'argent, à un âne contourné et un bélier affrontés d'or posés sur le rocher et brochant sur la divise.