lundi 31 décembre 2012

Le blé en héraldique

Un sujet en appelle au autre et ainsi de suite. En effet, le thème du moulin se raccorde naturellement à celui du blé et donc aussi à l'agriculture, aux travaux des champs, aux outils agraires, aux animaux de trait en particulier et de la ferme en général. Le blé c'est aussi le pain et donc les métiers de boulanger et de pâtissier. Ainsi, c'est tout le cycle du pain que nous sommes amenés à parcourir par l'entremise de l'héraldique, un sujet déjà traité sur Herald Dick Magazine et dont le lien est donné plus bas.

Le blé apparaît de diverses façons sur les blasons : en épi simple, feuillé ou non, en bouquet de deux, trois épis ou en gerbe, liée ou non. Certaines gerbes ont parfois un épi rabattu de chaque côté. Un seul blason, à notre connaissance, dispose quatre épis en croix : celui de Saint-Jodard, dans le Pas-de-Calais. De même, un seul blason figure des sacs de blé : celui de Doudeville, en Seine-Maritime. Le blason de Champnétery, en Haute-Vienne, montre une plantation de cinq épis. Enfin, si nous n'avons trouvé aucun blason figurant un moissonneur, il en existe cependant un avec une semeuse, celui de Champsac, également en Haute-Vienne.

Ablis
(Yvelines, Ile-de-France)
D'azur à la gerbe de blé d'or sommée de deux colombes essorantes 
affrontées du même, le tout accompagné en chef d'une étoile d'argent.

Arraincourt
(Moselle, Lorraine)
D’azur à la gerbe de blé d’or surmontée d’un soleil du même.

Bannans
(Doubs, Franche-Comté)
De sinople à la gerbe de blé d'or.

Bannay
(Cher, Centre)
D’azur aux trois épis de blé d’or rangés en bande, 
à la bordure engrêlée cousue de gueules.

Barlieu
(Cher, Centre)
Écartelé : au premier d'argent à la divise ondée d'azur, au deuxième de gueules au cœur d'argent, au troisième de gueules à la fleur de lys d'or, au quatrième d'argent à l'épi de blé de sinople en barre.

Beauvois
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais)
D’azur au chevron d’or, accompagné en chef de deux roses tigées et feuillées 
du même et en pointe d’une gerbe de blé aussi d’or liée de gueules.

Beynac
(Haute-Vienne, Limousin)
D'azur à la tige de blé de trois épis d'or posée en bande, 
au rameau de noyer fruité d'argent posé en barre, brochant sur le tout.

Brive-la-Gaillarde
(Corrèze, Limousin)
D'azur à neuf épis de blé d'or liés par trois en forme de fleurs de lys et posés 2 et 1.

Campestre-et-Luc
(Gard, Languedoc, Roussillon)
D'or à la gerbe de blé de sinople.

Celles-sur-Aisne
(Aisne, Picardie)
D'argent au bouquet de trois épis de blé d'orangé, tigés et feuillés de sinople à dextre, à la source d'azur jaillissant d'une arcade d'or, maçonnée de sable à senestre et à la grappe de raisin de pourpre, feuillée de sinople et brochant en chef.

Cheptainville
(Essonne, Ile-de-France)
Coupé : au premier parti, au premier d'azur à la grappe de raisin tigée et feuillée d'or et au second de gueules à la plume d'argent et à l'épée du même garnie d'or passées en sautoir ; au second de sinople à la gerbe d'or liée de gueules, soutenue de deux rinceaux de chêne aussi d'or, les tiges passées en sautoir.

Champnétery
(Haute-Vienne, Limousin)
D'azur aux cinq épis de blé d'or plantés sur une terrasse du même, 
semée de touffes d'herbe de sinople.

Blason des comtes de Clermont-en-Beauvaisis
(Oise, Picardie)
D'azur à cinq gerbes de blé d'or posées en croix.

Crépy
(Aisne, Picardie)
De gueules aux trois épis de blé tigés et feuillés d'or passés en pal et en sautoir, 
au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys aussi d'or.

Cubry-lès-Faverney
(Haute-Saône, Franche-Comté)
Écartelé, au 1) de sinople au chevron alésé d’or soutenu d’un sanglier du même défendu d’argent, au 2) d’argent à la gerbe de gueules liée d’azur, au 3) d’argent au chêne arraché de sinople englanté de pourpre, au 4) de sinople alésé d’or soutenu d’une vache accolée et clarinée du même.

Frahier-et-Chatebier
(Haute-Saône, Franche-Comté)
Écartelé, au 1) d’azur au soleil non figuré d’or, au 2) de sinople à la tour donjonnée d’or, au 3) de sinople à la roue de moulin de huit rais d’or, au 4) d’azur à l’épi de blé d’or posé en barre.

Province de Gascogne
Écartelé, en 1 et 4 d'azur au lion d'argent 
et en 2 et 3 de gueules à la gerbe de blé d'or liée d'azur.

Gerbamont
(Vosges, Lorraine)

D'argent au mont de sinople chargé d'une gerbe de blé d'or.

Gerberoy
(Oise, Picardie)
D'azur à trois gerbe de blé d'or.

Givry
(Saône-et-Loire, Bourgogne)
D'azur à la gerbe de blé d'or liée de gueules.

Gonesse
(val-d'Oise, Ile-de-France)
De gueules à la tour crénelée couverte en dôme d'argent, ouverte, ajourée et maçonnée de sable, accostée à dextre d'une gerbe de blé d'or et à senestre d'un gond enlacé d'une lettre S capitale du même ; au chef cousu d'azur semé de fleurs de lys d'or.

La-Forêt-le-Roi
(Essonne, Ile-de-France)
Parti : au premier de sinople au chef d'or, au lion de gueules brochant, au second de gueules à l'épi de blé d'or en pal ; le tout sommé d'un chef d'azur semé de fleurs de lys d'or.

Les Moeres
(Nord, Nord-Pas-de-Calais)
D'argent à la gerbe de blé de sable liée d'argent
surmonté d'une couronne de blé de sable liée d'argent.

Lisors
(Eure, Haute-Normandie)
D'azur à trois bouquets de trois épis de blé liés d'or en forme de fleur de lys, 
au chef d'argent chargé de trois fleurs de lin d'azur, tigées et feuillées de sinople.

Locmaria-Plouzané
(Finistère, Bretagne)
De sinople à la champagne ondée d'argent, à la gerbe de trois épis de blé d'or.

Marolles-en-Brie
(Val-de-Marne, Ile-de-France)
Écartelé en sautoir : au 1er de sinople au rencontre de bœuf d'or, bouclé de gueules, au 2e de gueules à gerbe de blé de sinople, les épis d'or et liée de sable, au 3e de gueules à la crosse de sable , au 4e de sinople au bosquet d'or sur une terrasse isolée du même et soutenue d'azur.

Nogent-sur-Marne
(Val-de-marne, Ile-de-France)
Coupé : au 1er, d'azur à deux épis de blé en sautoir accompagnés en chef et aux flancs d'une fleur de lis et en pointe d'une grappe de raisin tigée et feuillée, le tout d'or; au 2e, de gueules à deux tours d'argent crénelées de cinq pièces, ajourée, ouvertes et maçonnées de sable, soutenues d'une rivière du même mouvant de la pointe.

Noiseau
(Val-de-Marne, Ile-de-France)
Parti : au 1) d’azur au noyer arraché d’or, au 2) de gueules au bouquet de trois épis de blé feuillé d’or ; aux deux éclairs d’argent posées en chevron renversé se rejoignant sur le trait du parti, leurs pointes liées par trois ondes électromagnétiques circulaires de sable ; le tout sommé d’un chef ondé de sable soutenu d’une trangle ondée d’argent, chargé de trois chevrons fendus d’or.

Oberentzen
(Haut-Rhin, Alsace)
D'azur à un épi de froment d'or posé en pal tigé et feuillé de même.

Oucques
Loir-et-Cher, Centre)
D'azur au chevron haussé, accompagné en chef à dextre de trois abeilles posées en bande et ordonnées en orle, à senestre d'une étoile versée et en pointe d'une gerbe liée de gueules posée sur une terrasse, le tout d'or.

Plaimpied-Givaudins
(Cher, Centre)
De sinople aux deux fasces ondées abaissées d'argent, à la crosse d'or brochante, 
le tout surmonté d'un agneau aussi d'argent accosté de deux gerbes de blé aussi d'or.

Saint-Aubin-sur-Scie
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)
De sinople à la fasce d’argent, accompagnée en chef de deux roues de moulin 
et en pointe d’une gerbe liée de trois épis de blé et feuillés, le tout d’or.

Saint-Gibrien
(Marne, Champagne-Ardenne)
Écartelé en sautoir : au premier d'azur à la fasce d'argent cotoyée de deux doubles burelles potencées et contre-potencées d'or, au deuxième de gueules aux deux épis de blé feuillés d'or, les tiges passées en sautoir, au troisième de gueules au héron contourné d'or, au quatrième d'or au trèfle de sinople.

Saint-Jodard
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais)
De gueules à la fasce abaissée et ondée d’argent chargée de deux ondes d'azur; à quatre épis de blé d’or les tiges appointées en croix, brochant sur le tout et accompagnés en chef de deux alouettes affrontées d’or.

Valognes
(Manche, Basse-Normandie)
D'azur au lynx courant d'argent, surmonté de deux épis de blé d'or passés 
en sautoir, accosté de deux autres épis de blé du même posés en pal.

Vouziers
(Ardennes, Champagne-Ardenne)
De gueules à la gerbe de blé d'or accompagnée de huit étoiles du même.

Wardrecques
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais)
De gueules à la gerbe de blé d’or, à la bordure du même 
chargée de huit tourteaux du champ.

Yvetot
(Seine-maritime, Haute-Normandie)
De gueules à deux gerbes de blé en chef 
et deux navettes passées en sautoir en pointe, le tout d'or.

Abbaye de Leff
(Dinant, Belgique)


La Pocatière
(Québec, Canada)
D'azur, à une gerbe de blé d'or accompagnée en chef de deux étoiles de même; à un chef cousu de gueules chargé d'un livre ouvert d'argent, sur lequel les lettres de sable, accosté de deux croix patriarcales d'or.

Assens
(Vaud, Suisse)
De sinople à la gerbe d'or accompagnée en chef de deux croix tréflées du même.

Armes de la dynastie Vasa (1587-1668)
(Suède)
Tiercé en bande d'azur, d'argent et de gueules 
à la gerbe de blé stylisée d'or brochant sur la partition.

Champsac
(Haute-Vienne, Limousin)
D'azur à la paysanne vêtue d'or, semant dans le vent une plaine labourée de gueules.

Doudeville
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)
D'azur à la barre d'argent, à trois sacs de blé d'or, celui de la pointe brochant sur 
une faucille du même, au chef cousu de gueules chargé de trois abeilles au naturel.

Tyrosémiophilie



Ancienne carte postale


Chromo



Toile de Henry Parker, peintre anglais (1858-1930)

Philatélie

Timbre de 1940 gravé par Pierre Munier

Timbre de 1940 gravé par Jules Piel




À voir sur le même thème

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire