dimanche 16 décembre 2012

Le pain d'épices, une friandise de Noël


Dans l'Antiquité, en Égypte, en Grèce et à Rome, on préparait déjà des pains avec du miel. Cependant, le pain d'épices tel que nous le connaissons actuellement est originaire de Chine et a pénétré en Occident par l'intermédiaire des invasions ou des marchands.

En Europe, il devient une pâtisserie qui a complété la réputation gastronomique de plusieurs villes comme Dijon et Reims en France. L'actuelle capitale du pain d'épices est Gertwiller, un petit village viticole d'Alsace où la tradition est perpétuée.

Le musée du pain d'épices à Guertwiller en Alsace

Intéressons-nous particulièrement à l'imagerie du pain d'épices, en lien avec le cycle de Noël. Dans les pays célébrant Saint-Nicolas, le pain d'épices est le gâteau de fête, et les pâtissiers lui donnent des formes diverses. Les étiquettes représentent naturellement le Saint-Nicolas et son avatar le Père Noël, des personnages inspirés des contes comme les nains et les incontournables Hansel et Gretel qui, errant dans la forêt, trouvent une maison en pain d'épices avec des fenêtres en sucre. Parfois, les images illustrent des scènes de la Nativité comme la crèche et l'adoration des rois mages. En Alsace, les pains d'épices étaient généralement offerts aux enfants entre la Saint-Nicolas (le 6 décembre) et la Veillée de Noël (le 24 décembre), sans doute pour les faire patienter...

Images des années 1950-1960

Anciennement, le Père Noël était souvent habillé en bleu.

Hansel et Gretel à droite, deux figures emblématiques de l'univers des pains d'épices.


La crèche et l'hommage des Rois Mages

Le pain d'épices de mon enfance
(une vidéo trouvée sur Youtube)
video