mardi 1 janvier 2013

Le houx en héraldique

Depuis la nuit des temps, le houx est le symbole de fêtes religieuses ou païennes exprimant à l'origine la persistance hivernale de la vie végétale. Dans la mythologie celtique le houx est l'arbre jumeau du chêne. Le chêne gouverne la partie claire de l'année tandis que le houx règne sur la partie foncée. Le blason de Saint-Martin-du-Vivier (Seine-Maritime) figure cette symbolique.

Antoine de Quélen de Stuer de Caussade 
(1706-1772)
Écartelé: au 1, parti: a. d'argent au sautoir de gueules (Stuer) ; b. d'or à quatre cotices de gueules (Caussade) ; aux 2 et 3, d'azur, à trois fleurs-de-lis d'or, et au bâton de gueules, posé en bande et ch. de trois lions d'argent (Bourbon-Carency) ; au 4, de gueules, au pal de vair et à la bordure engrêlée d'argent (Pérusse des Cars-Carency). Sur le tout d'argent à trois feuilles de houx de sinople (Quélen). Casque timbré d'une couronne fleurdelisée.

Archamps
(Haute-savoie, Rhône-Alpes)
De gueules à trois feuilles de houx d'or ordonnées normalement.

Augan
(Morbihan, Bretagne)
D’azur à un château crénelé d’or, ouvert et maçonné de sable, brochant sur une flèche tombante du même. Le château est chargé en fasce d’une coquille d’or, accostée à dextre d’une feuille de houx de sinople et à senestre d’une main dextre apaumée en carnation ; au chef d’hermine.

Cannectancourt
(Oise, Picardie)
Taillé: au 1er d'or à deux cerises de gueules, tigées et feuillées d'une pièce de sinople, au 2e d'or au roseau à massette de sinople fruité d'une pièce de tenné; au comble d'or chargé de quatre feuilles de houx de sinople, celles du centre ployées et posées en chevron renversé, celle de dextre posée en bande et celle de senestre en barre.

Charles de La Vieuville (1582-1653)
Écartelé, II et IV, d'argent à sept feuilles de houx aboutées 3, 3, 1 ; II et III, fascé d'or et d'azur, de huit pièces, à trois annelets de gueules, rangés en chef brochant sur les deux premières fasces (de La Vieuville).

Du Houx Seigneur de la Gacilly
D'argent à six feuilles de houx de sinople rangées 3, 2, 1.

Hilsprich
(Moselle, Lorraine)
D'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bande d'argent chargée
de trois feuilles de houx de sinople, fruitées de gueules.

Hohrod
(Haut-Rhin, Alsace)
D'argent à deux feuilles de houx de sinople,
les tiges posées en sautoir fruitées de gueules.

Houssay

(Loir-et-Cher,Centre)
D'or à la plante de houx arrachée, feuillée de trois pièces de sinople
et fruitée de gueules, au chef du même chargé de trois coquilles d'argent.
 

Houx
(Eure-et-Loir, Centre)
Écartelé d'or, au premier et au deuxième à deux feuilles de houx en chevron renversé, au troisième à une feuille de houx en bande et au quatrième à une feuille de houx en barre, le tout de sinople.

Famille de Toulbodou
D'or semé de feuilles de houx de sinople.

La Gresle
(Loire, Rhône-Alpes)
Coupé, le trait de partition formant trois coupeaux: au 1er d'or au rameau  
de houx feuillé et fruité au naturel, au 2e de sinople à l'étoile à six rais d'argent.

La Houssière
(Vosges, Lorraine)
De gueules à la bande d'argent chargée de trois feuilles
de houx de sinople, accompagnée en chef d'une tour d'or.

Négreville
(Manche, Basse-Normandie)
D'argent à trois feuilles de houx de sable chargées
chacune d'une croisette au pied fiché d'or.
 

Plan-d'Aups-Sainte-Baume
(Var, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)
D'or au houx au naturel planté sur une terrasse de sable. 

Rollot
(Somme, Picardie)
De gueules à la feuille de houx d'argent.

Rougeou
(Loir-et-Cher, Centre)
D'argent à la plante de houx de gueules sur une terrasse de sinople.

Saint-Germain-la-Poterie
(Oise, Picardie)
De sinople au pal cousu de gueules accompagné, au canton semestre, d’une fleur de chardon tigée de feuillé de deux pièces du même, à la bande d’or brochant sur le tout, chargé de deux branche de houx feuillées de quatre pièces, fruitées de trois pièces de gueules. 

Saint-Martin-du-Vivier
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)
Coupé : au 1) d’or à la tige de chêne à un gland et à une feuille de sinople posée en bande et à la tige de houx fruitée de gueules et à une feuille aussi de sinople posée en barre, les deux tiges passées en sautoir, au 2) de gueules à la roue de moulin d’argent mouvant d’une fasce ondée abaissé du même. 

Sy
(Ardennes, Champagne-Ardenne)
Parti : au 1) d’or aux trois feuilles de houx d’azur surmontées d’un croissant de gueules, au 2) d’azur à la tour donjonnée d’or ouverte du champ, surmontée d’une fleurs de lys d’argent.