jeudi 3 janvier 2013

Le pain et le métier de boulanger en héraldique

Contrairement à notre première affirmation et suite à la lecture attentive et au commentaire avisé d'Herald Dick, il existe bel et bien plusieurs blasons communaux ayant pris le pain comme meuble. Les corporations de boulangers arborent généralement une pelle à four, portant ou nom des pains symbolisés par des tourteaux.

Dans la suite logique de notre étude sur les thèmes du moulin, du blé et des instruments agraires de la moisson, intéressons-nous à la représentation du pain et du métier de boulanger en héraldique.

Boissy-en-Drouais
(Eure-et-Loir, Centre)
D’azur à la fasce d’or chargée de trois boules de pain au naturel,
accompagnée de trois épis de blé aussi d’or.

Gouy
(Seine-maritime, Haute-Normandie)

Coupé :au 1) d’argent aux deux clefs de sable passées en sautoir, 
au 2) d’azur aux trois pains d’or posés en pal et ordonnés 2 et 1.

Grandrif
(Puy-de-Dôme, Auvergne)

 
Tiercé en pairle inversé, au 1, d'or à la bande ondée d'azur, au 2, d'azur à la tête de chien colletée d'or tenant dans sa gueules un pain du même, au 3, de gueules à une roue à huit rais d'argent, au chevron d'argent brochant sur la partition.

Sayat
(Puy-de-Dôme, Auvergne)

Tranché, au premier de gueules à la tête de chien d'argent colleté d'or et tenant dans sa gueule un pain du même, au second, d'azur à la serpette d'argent futée d'or, à la bande ondée d'argent brochant sur la partition, à la crosse d'or brochante en pal sur le tout, au chef d'or chargé d'une fleur de lys d'azur accostée de deux mouchetures d'hermine de sable.

La Haye-Fouassière
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire)
 
D'azur à la barre ondée accompagnée à dextre d'une grappe de raisins 
feuillée, à senestre d'une fouace, le tout d'or ; au chef d'hermine.

La Seyne-sur-Mer
(Var, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)

D'azur, à deux poissons d'argent, l'un sur l'autre, le second contourné,
et un chef cousu de gueules, chargé de cinq pains d'or, posés 3 et 2.

Saint-Roch
(Indre-et-Loire, Centre)

De gueules à la cotice en barre cousue d'azur chargée de cinq fleurs de lys d'or, accompagnée en chef de saint Roch contourné d'argent, mouvant de la cotice, vêtu en pèlerin, le visage de sable dissimulé sous un capuchon et tenant sous son bras droit un pain rond d'or, et en pointe d'un chien assis d'argent ; le tout enfermé dans une bordure cousue aussi d'azur combinée avec la cotice et chargée, en pointe, de la base d'un tronc de chêne arraché, en chef et aux flancs, de trois branches de chêne feuillées de deux pièces et englantées d'une posées en croix et , aux angles, de quatre branches feuillées de trois pièces et englantées de deux posées en sautoir, le tout d'or mouvant du trait de la bordure.

Corporation des boulangers de Paris
De sable à deux pelles de four d'argent passées en sautoir
et chargée chacune de trois tourteaux de gueules.


Corporation des pâtissiers de Paris
D'argent à une pelle de four de sable posée en pal
et accostée de deux moules à kouglof de gueules.


Communauté des boulangers de Bellême
(Orne, Basse-Normandie)
D'argent à une pelle de four de sable chargée de trois pains du champ.

Communauté des maîtres boulangers de Cuisery
(Saône-et-Loire, Bourgogne)
D'azur à une pelle à four d'or posée en barre.

Communauté des maîtres boulangers de Louhans
(Saône-et-Loire, Bourgogne)
De sable à une pelle de four d'or posée en pal.

Corporation des boulangers de La-Charité-sur-Loire
(Nièvre, Bourgogne)
D'argent à une pelle de four de sable renversée,
posée en pal et chargée de trois tourteaux d'or. 

Communauté des boulangers de Saintes
(Charente-Maritime, Poitou-Charentes)
 
D'argent à une pelle de four de gueules posée en pal
et chargée de trois tourteaux du champ.

Communauté des boulangers d'Argenteau
(Belgique wallonne)
De gueules à la pelle de four d'or posée en pal
et chargée de trois tourteaux du champ.

Ci-dessous, logo des Compagnons boulangers-pâtissiers 
restés fidèles au Devoir



Boulangers tchèques
 
La pain se présente sous la forme d'une ficelle entracée en forme de bretzel, un symbole très usité en Allemagne, comme on peut le voir ci-dessous.



Sceau du tribunal de Nieder-Ramstadt (à gauche) 

Blasons de boulangers (Bäcker) et de pâtissiers (Zuckerbäcker)

Documents complémentaires

La logothèque de la boulangerie est particulièrement riche et à y regarder de plus près, on s'aperçoit que la conception des logotypes n'est pas très éloignée de celle des blasons. La filiation est évidente. 


Documents iconographiques divers 

Cartes postales anciennes 





Chromos de la Belle Époque


Chromo sur le St-Honoré, patron des boulangers-pâtissiers

Gravures scolaires



Manuel Leçon de choses (1946)

Affiche sur le rationnement (1939-1946)

Fèves de galette des rois

Le cycle du pain

La pain maison, toile de Larson Jeffrey (1997)


Philatélie


Filmographie

Citons deux films qui ont mis en vedette le boulanger : le premier, La femme du boulanger, réalisé par Marcel Pagnol en 1938 d'après le roman de Jean Giono, avec Raimu et Ginette Leclerc dans les rôles principaux, et le second, Le boulanger de Valorgue, réalisé par Henri Verneuil en 1952, avec Fernandel dans le premier rôle.


5 commentaires:

  1. bonjour Marc,
    encore un joli dossier superbement illustré, que de recherche de documentation pour rassembler ces belles images ! j'en sais quelque chose ;-)
    Par contre : pour les communes ayant pris le pain comme meuble tu en as omis un bon nombre (ne jamais être exhaustif en héraldique communale est une règle d'or ☺) !
    le plus célèbre : La Seyne-sur-Mer (Var)
    mais aussi: Gouy ( Seine-Maritime)
    également pour représenter la légende Saint-Roch : Grandrif et Sayat (Puy-de-Dôme)- Saint-Roch (37390),
    celle de Saint-Nicolas à Diefmatten (Ht-Rhin)
    ou symboliquement deux tourteaux à Villeparois (Hte-Saone) et encore un sous la forme d'une fouace , espère de pain brioché à
    La Haie-Fouassière , armes parlantes (Loire-atlantique)

    Mais cela n'enlève rien à ton superbe travail...
    amitiés
    HD


    RépondreSupprimer
  2. Diantre ! tu fais bien de me le signaler. Pour la règle d'or, en effet ! Face à des dizaines de milliers de blasons, il vaut mieux demeurer prudent.

    RépondreSupprimer
  3. De plus, j'avais déjà repéré celui de Saint-Roch portant une miche de pain, mais de l'avoir rangé dans un autre dossier me l'a fait complètement oublier. Idem pour le Saint-Nicolas que j'ai déjà traité par ailleurs. Sur ce coup, j'ai été très négligent. Mais il y en a qui veillent et c'est très bien ainsi.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    je suis Compagnon patissier reste fidele au Devoir.
    je viens juste faire une petite precision, le blason des compagnons boulangers que vous presentez n'est pas celui des Compagnons boulangers et patissiers en general, mais celui des Compagnons boulangers et patissiers restes fidele au Devoir, les initiales NLF sur le ruban a la base sont les initiales du nom compagnonnique de l'auteur de ce blason (Normand La Fidelite)
    Si vous le souhaitez, je peut mettre a votre disposition les differents blasons utilises par les compagnons boulangers et patissiers de 1811 a nos jours.
    Cela serait un grand plaisir.
    Bravo pour cet extraordinaire travail.
    Laurent Bourcier, Picard la fidelite
    laurentbourcier@mail.ru

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laurent et merci de votre précision. Je vous envoie un courriel au sujet de votre proposition.

      Supprimer