samedi 23 février 2013

Les cris de Paris selon Carle Vernet (1758-1836)

Carle Vernet (1758-1836) est un peintre de genre et de chevaux, dessinateur et lithographe français. La partie de son œuvre la plus populaire est celle consacrée aux petits métiers de Paris dont nous reproduisons 38 lithographies aquarellées d'époque, extraites du recueil les "Cris de Paris", édité par Delpech (1ère édition de 1825).


Fils du paysagiste Claude Joseph Vernet (1714-1789) et père du peintre Horace Vernet (1789-1863) qui sera son élève, il inaugura, avec Gros, la peinture militaire (notamment les batailles napoléoniennes) et il excella dans les scènes de chasse, les petits métiers de Paris et les scènes populaires. Il réalisa également 116 lithographies des les fables de La Fontaine.


Ci-contre, le jeune Carle Vernet en 1772 en train de dessiner.


Carle Vernet peint par Robert Lefevre et blason de la famille Vernet

L'afficheur

L'allumeur de réverbères

L'escamoteur
Voici un genre qui n'a pas disparu et on peut toujours en rencontrer dans certains quartiers de Paris, notamment du côté de Montmartre.

La laitière
Quand Vernet réalise ces lithographies, il existe encore de nombreuses fermes autour de Paris, notamment à Grenelle et à Vaugirard.

Marchand d'artichauts

Marchand d'encre

Marchand d'oublis
Les oublies étaient de petites pâtisseries rondes, dépliées et cuites entre deux fers, faites de pâte délayée. Petit gâteau magique, l'oublie faisait s'envoler les soucis... L'oublieux passait le soir dans les maisons et l'on jouait aux dés les délicieux gâteaux.

Marchand de billets de loterie

Marchand de cuillers d'étain

Marchand de laurier
Le laurier était beaucoup utilisé en cuisine.

Marchand de marrons
Un grand classique toujours d'actualité.

Marchand de melons

Bouquetière
C'est ainsi qu'on appelait les fleuristes.

Marchande de chasselas
Le beau chasselas de Fontainebleau !

Marchande d'eau de vie
Une petite envie sur le boulevard ? Et hop ! cul sec !

Marchande d'huîtres ou écaillère

Marchande d’œufs

Marchande d'oranges
La fameuse pomme de Noël, un luxe autrefois.

Marchande de café
La bière et le vin se buvaient dans les tavernes mais le café se prenait dans la rue.

Marchande de carpes

Marchande de cerneaux
Avant l'apparition des cacahuètes, on grignotait des cerneaux de noix.

Marchande de choux
Le choux a longtemps été le légume de base et on en faisait autrefois une grande consommation, notamment pour la soupe. 

Marchande de châtaignes

Marchande de harengs
Bon marché, le harengs était très consommé autrefois, notamment le vendredi, jour sans viande.

Marchande de moulins à vents

Marchande de mouron
Il s'agit du mouron blanc (stellaria media) destiné aux petits oiseaux.

Marchande de plaisirs
Les plaisirs sont des formes d'oublies, des gâteaux d’une pâte dorée croquante, mince comme du papier, en forme d’entonnoir coupé en deux dans la hauteur.

Marchande de poires
Il faut toujours garder une poire pour la soif ! C'est un fruit très désaltérant.

Marchande de poires cuites
Cuite, la poire est doublement un dessert.

Marchande de pommes de terre
La pomme de terre a mis un certain temps pour entrer dans les mœurs culinaires.

Marchande de raisin

Marchande de saucisses
Le pain-saucisse est un repas de rue depuis la Rome antique.

Marchande de tisane

Marchande de volaille et de gibier
Ces viandes n'étaient alors pas nécessairement vendues dans toutes les boucheries-charcuteries.

Marchande de pommes

Gagne-petit
Il s'agit là du rémouleur de couteaux, de ciseaux et de rasoirs qui portait sa meuleuse sur le dos.

Savetier
C'est ainsi qu'on nommait le cordonnier qui réparait les chaussures. Il pouvait même vous en fabriquer à l'occasion.

Compléments


3 commentaires:

  1. le soir venant, on attendait l'allumeur de reverbères:))))wowwwww vive les cris de Paris, votre blogue est vraiment fascinant

    Puis-je,à mon tour, vous présenter
    un extraordinaire allumeur de rêve du Québec, Canada
    par la scène, poète-conteur...
    véritable réberbère sur deux pattes en plein jour:)))

    ENTRE MONTREAL ET PARIS
    SIMON GAUTHIER
    LE VAGABOND CELESTE

    courriel de Simon Gauthier
    du 3 avril 2013
    le lendemain de son spectacle
    LE VAGABOND CELESTE
    à la maison de la culture
    cote des neiges, montreal

    Salut Pierrot,

    Tu dormais mon cher,
    sur ta paillasse
    hier au soir
    tu dormais sur la plancher
    de ton ami chansonnier

    tu dors dans les draps de ton doctorat

    pendant que je conte
    l’histoire de cet homme vagabond
    de cet écho de ta vie
    de cet inspirant récit
    d’un homme voyageur
    vêtu de lumière

    Pendant que le vagabond céleste marche
    parmi les étoiles
    tu peux dormir mon ami
    tu peux dormir

    dans l’esprit des gens
    réunis,
    tinte tinte les clefs
    tinte
    tinte
    le rêve
    Le vagabond céleste
    habille de chaleur

    le corps désir de ceux qui rêvent et de ceux qui pleurent
    ceux qui rêvent et de ceux qui pleurent

    Bonne journée Pierrot

    Simon

    ——

    réponse de Pierrot

    Cher Simon

    Oui, hier soir, je dormais avec, dans mes bras, la biographie de Cervantes
    de Jean Canavaggio. Ce Cervantes qui a écrit Don Quichotte à 53 ans alors qu’il était en prison et qu’il lui manquait un bras.Qui aujourd’hui ferait confiance à un homme de 53 ans en prison à qui il manque un bras?:))))) Seul un impossible rêve permet un tel surgissement d’impossible réalité.

    On m’a rapporté l’immense délicatesse artistique avec laquelle tu redonnes
    espoir à ceux et celles qui écoutent le conteur-poète de la Côte nord.Autant Mon ami Woodart que mon compère de bibliothèque Raymond le philosophe ont été invités par ta passion de passeur de rêves à naviguer vers leur rêve personnel. Tu as fait de ma démarche un conte post-moderne qui risque d’enflammer les humains comme des lampadaires. Tu es vraiment devenu un allumeur de coeurs-réverbères. Woodart a été plus qu’épaté. Lui qui me connait à l’usure depuis 40 ans, il a noté ta force à coudre des tableaux de mots par de la lumière de rêve dans laquelle il a reconnu ta signature d’une très grande maturité créatrice.

    Une vie d’artiste, c’est une longue marche
    et je te vois enjamber des continents
    un flambeau à la main.

    Mes 64 ans bien au calme
    dans leurs bottines
    qui se préparent à repartir le 15 juin
    saouls de liberté, te souhaitent

    Bonne route internationale camarade, car,
    comme Félix Leclerc, un jour, le succès t’attendra
    ici au Québec à un de tes retours d’Europe.

    Pierrot
    www.enracontantpierrot.blogspot.com
    www.reveursequitables.com
    www.simongauthier.com

    sur youtube
    simon gauthier conteur video vagabond celeste

    longue vie à vous
    et à votre blogue :)))

    Pierrot


    RépondreSupprimer
  2. p.s.

    peut-être aurez-vous l'occasion
    d'assister à sa prestation

    PARIS

    SIMON GAUTHIER
    CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC
    SPECTACLE "LE VAGABOND CELESTE"

    25 MAI 2013,
    21 H À 22H 30
    LE PETIT NEY
    10 AVENUE PORTE-MONTMARTRE

    PARIS

    -------

    puis-je aussi me permettre de vous partager
    son courriel du 1ER MARS 2013

    --------

    Allo Pierrot, je suis en France.
    Je rentre demain au Québec.

    Il fait froid et humide partout, même dans les lieux publics. Il fait gris et un brin de soleil redonnerait du tonus à tout le monde!

    Je voulais te dire que j'ai raconté (ou plutôt) le vagabond céleste est passé et a été entendu
    à Quévin (près de LOrient en Bretagne)
    Il a été entendu à la prison de Béthune (Nord de la France) et pas un prisonnier ne s'est levé durant le spectacle (comme il est de coutume) les
    gardiens mon dit que c'est la première fois qu'ils voyaient ca!)

    et le Vagabond à passé à Lille avec son et éclairage, 3 rappels!
    Les gens sont restés longtemps
    et plusieurs larmes d'espoir brillaient dans le noir.

    Plusieurs messages me sont parvenus pour te dire merci!
    Merci!
    Merci!
    ++++

    Autrement la tournée me rentre dans le corps. Un bon brin de fatigue et de
    grippe à la gorge.
    De bonnes tisanes et des amis pour guérir
    +

    +++
    J'espère que tu vas bien et que ton travail de vulgarisateur âme, société,
    gens et pays oeuvre d'art
    va bien!

    On se voit sous-peu
    en mars, si la vie le veut!
    pour aller plus loin!

    Bonne journée
    Simon :+)

    -----

    REPONSE DE PIERROT
    A SIMON GAUTHIER
    CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC

    Cher Simon

    Je te prédis un succès international
    parce que tu es un poète-passeur:)))

    Bravo Simon
    longue vie à ta vie d'artiste
    et de conteur international


    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette contribution pleine de pétillance et pour l'information sur le passage à Paris de Simon Gauthier. C'est rassurant de savoir que la tradition orale, qui remonte à la nuit des temps, est loin d'être éteinte. Hommage à tous ces conteurs qui continuent de la faire vivre !

    RépondreSupprimer