samedi 16 février 2013

Timbres du premier jour : Oran la radieuse (Algérie)

Deuxième plus grande ville d’Algérie et une des plus importantes du Maghreb (avec plus de 600 000 habitants et environ 1 million pour l'agglomération), Oran est aussi une ville portuaire de la Méditerranée, à 432 km de la capitale Alger, et le chef-lieu de la wilaya du même nom, en bordure du golfe d'Oran.

Au cours de la période préhistorique, il y a environ 21 000 ans, le groupe des Ibéromaurusiens se répand sur l'ensemble du Maghreb avant de se métisser progressivement vers le neuvième millénaire avant notre ère avec les populations capsiennes pour former les ancêtres des Berbères Touaregs (parfois appelés « hommes bleus »).

Entre le VIe et Ier siècles av. J.-C., les Phéniciens établissent un comptoir dans la région, dans la crique de Madagh, à l’ouest d’Oran. Par la suite, les Romains développe le site de Portus Magnus à 40 kilomètres à l’est, sur la ville actuelle de Bethounia. Le port d'Oran ainsi que Mers-el-Kébir étaient connus sous le nom de Portus Divini (Port divin).

Pendant l'occupation romaine, la région d'Oran, alors nommée Unica Colonia, est réputée pour sa douceur de vivre et sa prospérité.


À la chute de l'Empire romain, la ville s'éteint sous les coups de l'occupation vandale en 445, de la reprise de la ville par les Byzantins en 533, de la peste Justinienne à partir de 541, puis de la conquête arabe en 645. Le site longtemps délaissé, Oran fut refondée en 902 par les marins Andalous Mohamed Ben Abou Aoun et Mohamed Ben Abdoun et un groupe de marins, appuyés par les émirs de Cordoue. Ils fondèrent la ville pour commercer avec Tlemcen en développant l'occupation de la baie abritée de Mers el-Kébir.
 
Sous l'empire ottoman, de 1515 jusqu'en 1830, la régence d'Alger est un État qui s'étend depuis les Trara à l'Ouest jusqu’à La Calle à l'Est et d'Alger à Biskra11. Après la défaite de Charles Quint en 1541, sa capitale, Alger, devient le port le plus puissant de la rive Sud de la Méditerranée.

Le 4 janvier 1831, Le général comte Charles-Marie Denys de Damrémont, chef de l'expédition française, entre dans Oran qui porte encore les stigmates du tremblement de terre de 1790 qui l'a en grande partie détruite.

Entre 1841 et 1847, le général Lamoricière réorganise la ville par la création de quartiers (village nègre, ville nouvelle), le déplacement de populations autochtones, puis l'adaptation de la ville à la politique de colonisation de peuplement.

Cartographie

Oran et l'Oranie en 1850

Oran en 1927

Oran et l'Oranie en 1950

L'Oranie

Les armoiries d'Oran (période française 1830-1962 et jusqu'en 1967)

Une étude très détaillée des armoiries d'Oran sur le site ci-dessus.

Les armoiries d'Oran depuis 1967 


Le timbre de 1942 aux armes d'Oran

Le timbre de 1960
Dessiné par Robert Louis et gravé par André Barre
Vente générale le 15 octobre 1960 et retiré le 24 novembre 1962


Autres timbres




Timbre algérien de 1967 avec une vue d'Oran


Compléments iconographiques 
Chromos, cartes postales anciennes et divers 
(cliquez sur les images pour les agrandir)

Affiche orientaliste de 1920
Signée Lucas Robiquet (1858 - 1959) . Ed Champenois Lefevre Utile



Femmes mauresques en costume traditionnel

Oran en 1941

Oran en 1956

Oran en 1958

Carte plus récente





 





Billet de 5 francs 1929

Billet de 100 francs 1939

Billet de 5 francs 1942

Billet de 50 francs 1945

Billet de 20 francs 1945

Emballage d'ancien papier à cigarette
L'alfa (de l'arabe halfa) est une plante herbacée vivace de la famille des poacées, originaire des régions arides de l'ouest du bassin de la Méditerranée, qui sert notamment à fabriquer des papiers d'impression de qualité.


Affiche de 1953
 
Memoblog - Oran de Paul Souleyre

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je tiens un blog sur la ville d'Oran depuis un an et je découvre aujourd'hui cette page formidable. Est-il possible de vous emprunter quelques images pour tenter d'en faire un article ?

    Merci.

    Paul Souleyre
    Memoblog - Oran

    RépondreSupprimer
  2. Je vous ai répondu directement par courriel.

    RépondreSupprimer