mardi 7 mai 2013

Le bœuf en héréldique

Le bœuf symbolise la force domptée et la fertilité. Au Moyen-Âge, son adoption comme meuble d'écu par les seigneurs indique la richesse des terres agricoles, notamment celles vouées à la culture du blé et aux pâturages. En héraldique, le bœuf se distingue du taureau par la queue, qui est pendante, tandis que celle du premier est dressée sur le dos.

Famille Le Bœuf d’Osmoy
D'or au bœuf de gueules.

Issé
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire)
De gueules au bœuf d'or, la queue passée entre les pattes, relevée et fourchue.

Peyrestortes
(Pyrénées-Orientales, Languedoc-Roussillon)
Écartelé d'or à un bœuf de sable et de sable à un chien d'or.

Morteaux-Coulibœuf
(Calvados, Basse-Normandie)
Écartelé au 1) d'azur à l'aigle d'argent soutenue d'un tonneau d'or, au 2) d'azur aux trois croissants d'argent, au 3) de gueules aux trois gantelets d'argent, au 4) d'azur à la tête de bœuf d'argent, accornée d'or.

Herbeys
(Isère, Rhône-Alpes)
D'or à la rencontre de bœuf de sable.

Brenon
(Var, Provence-Alpes-Côte-d'Azur) 
De gueules au rencontre de bœuf d'or accosté en chef de deux étoiles du même. 

Bucovine (Moldavie, Roumanie)
Parti d'azur et de gueules à la rencontre de bœuf de sable allumé d'argent et 
accompagné de trois étoiles d'or, une en chef brochant sur le parti et deux en pointe.

Moldavie
De gueules, à la rencontre de bœuf, accompagné en chef d'une étoile, 
à dextre d'un soleil et à sénestre d'un croissant tourné, le tout d'or.

Gimont
(Gers, Aquitaine)
D'argent à la rencontre de bœuf de sable,
à la champagne d'or chargée d'une foi d'azur. 

Tingry
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais) 
D'argent aux rencontres des trois bœufs de sable allumé du champ.

Tourouvre
(Orne, Basse-Normandie)
Coupé en chef d'azur aux rencontres de trois bœuf d'or posées deux et une,
pointe d'or à trois feuilles d'érable de sinople.

Roisel
(Somme, Picardie)
D'azur au buste de Saint Furcy, évêque, auréolé, tenant dans sa dextre une crosse et cantonné, en chef, de deux fleurs de lys et, en pointe, de deux rencontres de bœuf, le tout d'or.

Bussière-Boffy
(Haute-Vienne, Limousin)
D'argent au rameau de buis de sinople, accompagné
de deux rencontres de bœuf de gueules, accornés d'or.

Abbaretz
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire)
De gueules à la croix de sable, cantonnée : au 1, d'un terril d'argent, au 2, de gueules au rencontre de bœuf de sable, au 3, du de gueules chargé d'une gerbe d'or liée du même, au 4, d'hermine ; sur le tout, d'argent aux croissants de gueules accompagné de trois crampons, 2 et 1, le senestre contourné.

Chéméré
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire)
D'argent à la croix alésée de gueules cantonnée 
de quatre rencontres de bœuf de sable.

Courteranges
(Aube, Champagne-Ardenne)
Taillé : au 1) d’azur au brochet d’argent posé en pal, tête et queue à senestre, au 2) de sinople au rencontre de bœuf d’or ; à la barre de gueules maçonnée de sable brochant sur le taillé.

La Chapelle-des-Marais
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire)
Tiercé en pairle : au premier, d'or à un salais de sable posé en pal ; au deuxième, de gueules au panier tressé d'or posé en pointe ; au troisième, de sinople au sabot aussi d'or posé en pointe ; sur le tout d'argent au rencontre de bœuf de sable.

Marolles-en-Brie
(Val-de-Marne, Ile-de-France)
Écartelé en sautoir : au 1er de sinople au rencontre de bœuf d'or, bouclé de gueules, au 2e de gueules à gerbe de blé de sinople, les épis d'or et liée de sable, au 3e de gueules à la crosse de sable , au 4e de sinople au bosquet d'or sur une terrasse isolée du même et soutenue d'azur.

Saint-Mesmin
(Vendée, Pays de la Loire)
De sinople au lion d'or, au chef bastillé du même chargé d'un rencontre de bœuf de sable, accosté de deux marrons du même dans leurs bogues de sinople, feuillés du même.

Xonville
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine)
Tiercé en pairle, au 1° de sinople à une rencontre de bœuf d’argent, au 2° d’or à deux fasces de gueules, et au 3° d’azur au lion d’or armé et lampassé de gueules.

Beaumont-Pied-de-Bœuf
(Mayenne, Pays de la Loire)
Tiercé en pairle renversé: au 1) d'azur au léopard d'or soutenu de deux fleurs de lis du même, au 2) d'argent à trois pattes de bœuf onglées d'or, au 3) de sinople au pont isolé de quatre arches d'argent, maçonné de sable.

Philippe Cattelat
De gueules à un rencontre de bœuf d'argent, annelé du même, au joug d'or jointé du même portant deux crochets d'argent, chacun fixé à une extrémité du joug, auxquels est reliée une longe d'azur, ses deux brins tenus dans une main dextre fermée, leurs extrémités dépassant.

Compléments iconographiques












Fable de La Fontaine
La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

Une Grenouille vit un Boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant : "Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
- Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
- Vous n'en approchez point. "La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

La fable illustrée par Benjamin Rabier


Logos


6 commentaires:

  1. Toros y bueyes. ¿Tendremos búfalos?

    Saludos.

    RépondreSupprimer
  2. ¡Ha. Ha.! No, pero el tercer episodio estará sobre la vaca.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
  3. He leído que el búfalo es un toro pero con anillo en la nariz. ¿Es cierto?

    RépondreSupprimer
  4. Sí, cuando se trata de un toro salvaje, con un anillo en la nariz. Pero él se blasonne como el buey.

    RépondreSupprimer
  5. Sagesse du boeuf
    ------------------------

    Le boeuf dort au plafond quand sonnent les matines,
    Son museau est de sable, un digne et sombre émail.
    Le barde, abandonnant son modeste travail,
    S’en vient lui réciter des sentences latines.

    Ici, le réfectoire, ou très humble cantine,
    Rassemble les chercheurs en un tiède bercail ;
    Chaque fenêtre arbore un éclat de vitrail
    Et le cuistot y grille une côte argentine.

    La magie de la salle a de quoi nous charmer ;
    À deux ou trois copains, l’on peut s’y enfermer
    Pour goûter du vin sombre et quelques propos vagues.

    Comme il descend, ce vin ! Mieux que du petit lait ;
    L’existence, bientôt, n’aura plus rien de laid,
    Nous la prendrons, c’est sûr, comme une bonne blague.

    RépondreSupprimer