samedi 4 mai 2013

Le loup en héraldique

Le loup est un animal hautement emblématique. Il fut, jusqu'au XIXe siècle, le principal prédateur de nos forêts. Son extermination systématique débute dès le Moyen-Âge où il apparaît comme meuble sur les écus. Le loup partage sa symbolique entre la cruauté continuelle et la noblesse alliée au courage.

Loup statant et loup passant

Loup rampant (ou ravissant) et loup sautant

Loup bondissant - têtes de loup, l'une coupée et l'autre arrachée

site de la famille Loubet del Bayle

Ailleux
(Loire, Rhône-Alpes) 
D'or au loup ravissant, à la tête contournée de sable, armé et lampassé de gueules.

Aurel
(Vaucluse, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)
D'argent, à un loup ravissant d'azur, armé et lampassé de gueule,
accompagné en chef d'un lambel du même.

Authe
(Ardennes, Champagne-Ardenne)
Parti de sinople et de gueules à la rencontre de loup d’argent brochant sur la partition, 
au chef cousu de sable chargé de trois fleurs de lys d’argent. 

Banteux
(Nord, Nord-Pas-de-Calais) 
D'or au loup passant d'azur.

Blois
(Loir-et-Cher, Centre)
D'or à l'écusson d'azur chargé d'une fleur de lys du champ, supporté à dextre par un porc-épic de sable colleté, armé et allumé de gueules et à senestre par un loup aussi de sable armé et allumé aussi de gueules.

Brémoncourt
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine)
D’or à la bande de gueules chargée d’une étoile d’or cantonnée de deux alérions d’argent, accostée en chef d’une tête de loup arrachée de sable allumée du champ et lampassée de gueules, et en pointe d’une tour de sable ajourée et ouverte du champ.

Chanteloup-en-Brie
(Seine-et-Marne, Ile-de-France)
Parti : au 1) de gueules au loup passant d’argent posé en pal, au 2) d’azur semé de fleurs de lys d’or aux deux fasces ondées d’argent brochant sur le tout.

Chanteloup-les-Vignes
(Yvelines, Ile-de-France)
D'or à la bande d'azur semée de fleurs de lys du champ, accompagnée en chef d'une tête de loup lampassée arrachée et en pointe d'une grappe de vigne pamprée, le tout de sable.

Chaumont-sur-Tharonne
(Loir-et-Cher, Centre)
Taillé : au premier d'or à la tête et col de loup de sable mouvant de la partition, au second de gueules à la porte fortifiée d'argent flanquée de deux tours, le tout maçonné de sable ; au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or.

Chenex
(Haute-Savoie, Rhône-Alpes)
De gueules à un loup passant d'argent, la taille prise dans le dernier 
anneau d'une chaine de quatre d'or en pal mouvant du chef. 

Choisy
(Haute-Savoie, Rhône-Alpes)
D'azur à une fasce d'or accompagnée en chef de 
deux tours du même et en pointe d'un renard d'argent. 

Châtenois
(Vosges, Lorraine)
De gueules aux trois têtes de loup en rencontre arrachées d'or. 

Clenleu
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais
D’argent au loup courant d’azur, lampassé de gueules. 

Damloup
(Meuse, Lorraine) 
Tranché d'or maçonné de sable et de gueules, au loup grimpant, 
armé, lampassé de sable et allumé d'or, de l'un en l'autre.

Danizy 
(Aisne, Picardie)
D’argent à trois loups ravissants de sable, ceux du chef affrontés.

Danjoutin
(Territoire de Belfort, Franche-Comté) 
D'or aux deux loups d'azur passant l'un sur l'autre.

Doulevant-le-Château
(Haute-Marne, Champagne-Ardenne)
De sable au château donjonné d'or coulissé, ajouré et maçonné du champ, au chef de gueules chargé de deux têtes de loup affrontées d'or lampassées aussi de gueules.

Douvaine
(Haute-Savoie, Rhône-Alpes) 
D'or à une tête de loup de gueules, accompagnée en pointe d'un lac ondé d'argent, chaussé d'azur chargé à dextre d'une grappe de raisin du champ et à senestre d'une gerbe de blé du même.

Fumay
(Ardennes, Champagne-Ardenne)
D’azur aux trois têtes de loup au naturel, celles du chef affrontées.

Givry-en-Argonne
( Marne, Champagne-Ardenne)
D'argent au loup-cervier (lynx) ravissant au naturel, 
au chef d'azur chargé de deux molettes d'éperon d'or. 


La Colle-sur-Loup
(Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)
D’azur à la montagne de trois coupeaux d’argent mouvant de la pointe, chargée d’un loup de sable surmonté d’une épée basse d’or brochant sur le coupeau médiant accostée de deux coquilles du même.

Laneuveville-aux-Bois
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine)
De sinople à la fontaine d'argent accompagnée en chef 
d'une étoile et d'un lion d'or, et en pointe d'un loup d'argent.

Loudenvielle
(Hautes-Pyrénées, Midi-Pyrénées)
D'argent au loup de sable sur un mont de sinople, surmonté 
d’une étoile de six rais d’or accostée de deux croissants d’azur.

Égly
(Essonne, Ile-de-France)
De gueules au loup contourné d'or, la tête regardant vers la dextre, 
denté d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys aussi d'or.

Lovagny
(Haute-Savoie, Rhône-Alpes)
Ecartelé ; au premier de gueules à la croix d'argent, au second d'azur à un clocher d'argent, au troisième d'azur à trois ponts isolés d'argent, au quatrième de gueules au loup passant d'argent ; au chef de sable chargé de cinq tours d'argent ouvertes et ajourées du champ.

Lubersac
(Corrèze, Limousin)
De gueules au loup courant d'or.

Luneray
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)

Ecartelé : au 1) de gueules mantelé d’argent, au 2) de gueules au chevron d’or accompagné de trois têtes de loup du même, au 3) d’or aux trois lionceaux de sable, au 4) d’argent aux trois mouchetures d’hermine de sable.

Lupé
(Loire, Rhône-Alpes)
Parti : au 1er d'or au loup ravissant de sable, allumé et lampassé de gueules, au 2e de gueules à trois fasces cousues d'azur et au loup ravissant brochant de l'un en l'autre.

Marly-la-Ville
(Val-d'Oise, Ile-de-France)
D'or au chevron de gueules, accompagné en chef de deux têtes de loup
arrachées de sable et en pointe d'une grappe de raisin tigée et feuillée d'azur.

Montmahoux
(Doubs, Franche-Comté)
De gueules à la bande d'or, au mont de sinople chargé d'une clef d'or et sommé d'une tour donjonnée d'argent, l'ensemble brochant sur le tout, la tour ouverte et ajourée de gueules, la porte munie de deux vantaux ouverts d'or laissant sortir un loup passant d'argent brochant dextre.

Nantoux
(Côte-d'Or, Bourgogne)
D'argent chaussé de gueules à la fasce ondée d'azur 
brochant sur le tout surmontée d'un loup courant de sable.

Nouvion-sur-Meuse
(Ardennes, Champagne-Ardenne)
Ecartelé : au 1) et 4) d’argent au loup de sable,
au 2) et 3) d’azur à la gerbe de blé d’or liée de sable.

Paslières
(Puy-de-Dôme, Auvergne)
Coupé, au premier de gueules au loup courant d'argent, au second,
d'or à la crosse d'azur posée en pal et accostée de deux marteaux du même. 

Puyloubier
(Bouches-du-Rhône, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)
D'or, à un bois de sinople, mouvant du flanc senestre, 
et un loup de sable sortant de ce bois.

Saint-Loubès
(Gironde, Aquitaine) 
De gueules à la barque de sable de front, habillée d'argent, grand-voile 
à senestre et foc à dextre, au chef d'or chargé d'un loup passant de sable.

Saint-Loup-de-Gonois
(Loiret, Centre)
De gueules à la tête de loup arrachée d'or, 
au chef du même chargé de trois coquilles du champ. 

Saint-Loup-des-Vignes
(Loiret, Centre)
D’argent aux trois grappes de raisin de gueules, 
au chef de sable chargé d'un loup du champ. 

Pays de Saint-Malo
(Ile-et-Vilaine, Bretagne)
De gueules au loup rampant d'or.

Saint-Thégonnec
(Finistère, Bretagne)
De sinople au loup passant d'argent, animé, armé et lampassé de gueules,
au chef aussi d'argent chargé de trois croisettes aussi de gueules.

Saint-Vincent-de-Boisset
(Loire, Rhône-Alpes)
Coupé : au 1er de gueules à l’écusson d’argent chargé d’une l’aigle bicéphale de sable, becquée, languée et membrée d’or, accosté de deux grappes de raisin de même, au 2e d’or au chêne arraché de sinople, au loup passant de sable, brochant sur le tronc de l’arbre. 

Sainte-Austreberthe
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)
D’or à sainte Austreberthe d’argent habillée au naturel, tenant une crosse de sable de sa main senestre, au loup arrêté de sinople brochant à ses pieds, au chef du même chargé d’une fasce ondée d’argent.

Sainte-Flaive-des-Loups
(Vendée, Pays de la Loire)
De gueules à l'anille d'argent, au chef d'or chargé de trois têtes de loup arrachées de sable.

Thulay
(Doubs, Franche-Comté)
Parti : au 1) d’or aux trois demi ramures de cerf de sable posées en fasce et rangées en pal, au 2) de gueules aux deux bars adossés d’or ; sur le tout, au chef de sinople chargé d’un loup courant d’argent.


Ugny-sur-Meuse
(Meuse, Lorraine)
Coupé de gueules à la tête arrachée de loup d'or et d'or au roc d'échiquier de gueules accosté de deux tourteaux d'azur chargés chacun d'un petit tourteau de gueules.

Vosnon
(Aube, Champagne-Ardenne)
D’azur au chevron d’argent accompagné, en chef, de deux glands renversés du même feuillés de sinople, celui de dextre posé en barre, celui de senestre en bande, et en pointe, d’une tête de loup arrachée aussi d’argent, au chef d’or chargé de trois pommes de gueules feuillées de sinople.

Wolfersdorf
(Haut-Rhin, Alsace)
D'or à la tête de loup arrachée de sable, armée et lampassée de gueules.


Wœlfling-lès-Sarreguemines
(Moselle, Lorraine)
D'or aux deux loups d'argent passant l'un sur l'autre et à la bordure de gueules.

Famille Loubet del Bayle
D’or au loup passant de gueules, au chef du même chargé de trois cloches du champ.

Famille Boüan du Chef du Bos
D’argent au chevron de sable accompagné de trois têtes de loup du même.

Famille de Bermond du Caylard
Ecartelé au 1 d’or au loup de sable ; au 2 de gueules à la croix de Toulouse d’or ; au 3 de gueules au lion d’or ; au 4 d’or à trois fers à cheval de gueules cloués d’or ; sur le tout d’argent au lion de gueules qui est de Bermond.

Famille du Bahuno de Kerolain
De sable au loup passant d’argent surmonté d’un croissant du même.

James Thomas Flood
(London, Ontario, Canada)
Armoiries
De sinople à la fasce d'argent chargée de trois tourteaux 
de sable et accompagnée de trois têtes de loup d'argent ;
Cimier
Un lion d'or naissant d'une couronne composée d'un cercle d'argent orné de tourteaux de sable et rehaussé de feuilles d'érable de gueules et de glands de sinople, tenant de sa patte dextre un sabre (seax) d'argent, garni d'or.


Compère Loup des aventures de Sylvain et Sylvette

Chromos anciennes


4 commentaires:

  1. comment distinguez vous loup et renard ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que certains dessins sur les blasons prêtent à confusion, où les loups ont davantage l'air de renards... Cela m'avait aussi frappé. Mais quand la représentation de l'animal se fait selon l'héraldique traditionnelle, c'est-à-dire de manière plus symbolique que réaliste, la distinction est nette.

      Supprimer