mardi 4 mars 2014

Les mystères de Harris Burdick

Les dessins de ce livre ont été découverts par Chris Van Allsburg chez un éditeur de livres pour enfants, Peter Wenders. Celui-ci lui raconta qu'un jour, il reçut la visite d'un homme se présentant comme Harris Burdick et lui expliquant qu'il avait écrit et illustré quatorze histoires. Mais il n'avait apporté qu'un seul dessin de chacune. Chaque illustration comportait juste un titre et un sous-titre. L'homme promit à l'éditeur de revenir le lendemain avec l'ensemble de son oeuvre. Mais il ne revint ni le jour suivant ni ceux d'après et on n'entendit plus jamais parler de lui.
Aujourd'hui, le mystère de Harris Burdick demeure entier, ainsi que ses histoires que bien des personnes ont tenté de reconstituer avec plus ou moins de bonheur...

A votre tour de vous y frotter. Vous choisirez le dessin qui vous inspire le plus et imaginerez l'histoire dont il illustrera une partie. Mais attention, votre texte devra obligatoirement comporter, à un moment donné du récit, la (ou les) phrase(s) laissée(s) par Harris Burdick. 

Autre lieu, autre temps

S'il y avait une réponse, c'est là qu'il la trouverait. 

Archie Smith, le prodige
 Une petite voix demanda : « Est-ce que c'est lui ? »

Sous la moquette
Deux semaines passèrent et cela recommença.

Un jour étrange de juillet
Il le lança de toutes ses forces, le troisième caillou revint en ricochant.

Échec à Venise
Même en faisant machine arrière de toute sa puissance, le 
paquebot avançait de plus en plus dans le canal.

Des invités inattendus
Son coeur battait très fort. Il était certain d'avoir 
vu le bouton de la porte tourner. 

La Harpe
C'est donc vrai, pensa-t-il, c'est absolument vrai.

La bibliothèque de M. Linden
Il l'avait prévenue pour le livre. Maintenant c'était trop tard.

Les sept chaises
 
La cinquième s'est arrêtée en France.

La chambre du second
 
Tout a commencé quand quelqu'un a laissé la fenêtre ouverte. 

Dessert vivant
 
Elle abaissa le couteau et cela devint encore plus vivant.

Capitaine Tory
 Il balança sa lanterne trois fois et la goélette apparut lentement.

Oscar et Alphonse
Elle savait qu'il était temps de les renvoyer. Les chenilles se
tortillèrent doucement dans sa main, en lui disant « au revoir ».
 

La maison de la rue des Érables
Ce fut un beau décollage.

© Chris Van Allsburg, LES MYSTÈRES DE HARRIS BURDICK, L'École des Loisirs 1985


2 commentaires: