samedi 29 mars 2014

Les plantes médicinales en chromolithographies anciennes

Il arrive que l'on fasse de belles trouvailles dans les brocantes. Au départ, on ne cherche rien de précis. L'on se promène le long des stands, un peu comme on lirait en diagonale. L'on se prend un véritable bain d'objets les plus hétéroclites, les plus improbables parfois. Certains suscitent une curiosité momentanée ou un peu plus marquée ; d'autres laissent complètement indifférent. C'est un musée à ciel ouvert, le quotidien des époques révolues, tous les petits riens des intérieurs disparus. Soudain, c'est le coup de coeur. Du genre où la question d'acquérir ou non la chose ne se pose même pas. La décision tombe en même temps que la découverte. Instantanément. On ne craque pas puisque l'on est conquis d'office. C'est ainsi que je suis tombée sur un lot de chromolithographies anciennes illustrant des plantes médicinales, l'ensemble dans le meilleur des états, comme si ces images avaient été, dès leur parution, soigneusement rangées au fond d'un tiroir pour n'en ressortir qu'un siècle plus tard.


L'Anis
 
L’anis vert est une plante herbacée de la famille des Apiacées, cultivée comme plante condimentaire pour ses feuilles et ses graines aromatiques.

Nom scientifique : Pimpinella anisum L., famille des Apiacées (Ombellifères).

En infusion, les graines donnent une tisane aux propriétés stimulantes et carminatives, conseillée pour les ballonnements, les digestions difficiles, l’aérocolie et les renvois, idéale pour les coliques et reflux des bébés.




L'Armoise

Le genre Artemisia (les armoises) regroupe des herbacées, des arbrisseaux et des arbustes, généralement aromatiques, densément tomenteux, pubescents ou glabres, de la famille des Astéracées. Leur feuilles sont pennées (rarement palmées). L'armoise a des propriétés diurétiques mais provoque à forte dose des insuffisances rénales. 







 
La Bourrache

Le genre Borago, les bourraches, regroupe quatre espèces de plantes herbacées de la famille des Boraginacées originaires d'Europe et d'Afrique du Nord. Elles peuvent servir à la confection de tisanes.

Au Moyen Âge, la bourrache, était considérée comme une plante magique aphrodisiaque. La bourrache donne de l'assurance et de la hardiesse dans les entreprises amoureuses. Un rameau de bourrache fleurie, permet au séducteur de remporter le succès auprès d'une femme.
Le carvi 

Le carvi ou cumin des prés (Carum carvi L.) est une plante bisannuelle de la famille des Apiacées (Ombellifères), cultivée pour ses feuilles et surtout ses graines, utilisées pour leurs qualités aromatiques (comme condiment) et médicinales. C'est une plante proche du fenouil, de l'anis et de l'aneth. À forte dose, cette plante peut être toxique. Il est parfois appelé anis des Vosges ou cumin de Hollande.

Les feuilles tendres, fraîches, hachées, servent à aromatiser certains plats : salades, potages, tomates.

Mais ce sont surtout les graines, plus aromatiques, qui sont utilisées, notamment pour parfumer les viandes : porc, gibier, oie… Elles s'emploient aussi dans les fromages (en particulier avec le munster), la charcuterie, la choucroute, le goulash, la harissa tunisienne, la harira (h'rira) ainsi que dans certaines pâtisseries et confiseries. Les graines de carvi sont parfois improprement baptisées cumin, alors qu'il s'agit de deux épices distinctes.

La Centaurée 

Le genre botanique Centaurea (les centaurées, à ne pas confondre avec les espèces du genre Centaurium, de la famille des Gentianacées) regroupe de nombreuses plantes de la famille des Astéracées, assez proches des chardons et des cirses, mais qui s'en distinguent notamment par leurs feuilles non épineuses.

Utilisation : confirmée par l'usage et justifiée par la pharmacologie : Stimulant digestif, propriétés.





 
La Datura ou Stramoine commune

La Datura stramonium, était considérée depuis des temps reculés comme une plante magique associée à la magie noire.
La pomme épineuse en onguent, en philtre ou en fumée provoque la déconnexion du réel, hallucinations et sommeil. Ses effets délétères l'ont fait surnommer l'herbe aux fous.

Le Datura officinal, la Stramoine ou la Stramoine commune (Datura stramonium L.) est une plante de la famille des Solanacées.

Elle comporte de nombreux noms vernaculaires : herbe aux fous, pomme-épineuse, herbe-aux-taupes, chasse-taupe, herbe du diable, endormeuse, pomme poison, trompette des anges, herbe Jimson ou trompette de la mort, faisant référence à la forme de la fleur ou à la toxicité de ses fruits.

Il a été utilisé comme plante médicinale pour ses effets antispasmodiques et sédatifs du système nerveux central, préconisée contre l'asthme et les névralgies. La pratique des cigarettes antiasthmatiques au datura est cependant interdite en France depuis 1992 à cause des accidents que cela provoquait (chez des toxicomanes qui en détournaient l'utilisation).

La Digitale 

Les digitales forment le genre Digitalis, environ 20 espèces de plantes herbacées classiquement placées dans la famille des Scrofulariacées. Les études récentes situent désormais ce genre dans les Plantaginacées. Elles sont originaires d'Europe, d'Afrique du nord-ouest et d'Asie occidentale et centrale. Le nom provient du latin digitus c'est-à-dire « doigt », et se réfère à la facilité avec laquelle la fleur de Digitalis purpurea peut s'adapter à l'extrémité d'un doigt humain.

C'est William Withering (1741-1799), médecin et botaniste britannique, qui découvrit un peu par accident la digitaline en 1785, digitaline contenue dans les feuilles de digitales. L'utilisation thérapeutique moderne de cette molécule sera rendue possible grâce aux travaux de cristallisation du pharmacien et chimiste français Claude-Adolphe Nativelle (1812-1889).

La Douce-Amère 

La Douce-amère ou Morelle douce-amère (Solanum dulcamara) est une plante de la famille des Solanacées. C’est un dépuratif renommé.

La douce-amère aurait aussi une action contraceptive chez la femme, associée à une action emménagogue en empêchant l’ovulation. Cette propriété, peu mentionnée, est confirmée aujourd’hui par l’analyse chimique des principes actifs de la plante.

Les principales indications de la douce-amère chez les phytothérapeutes, ce sont les dermatoses.
 
La Guimauve

La Guimauve officinale (Althaea officinalis L.), aussi appelée Guimauve sauvage ou Mauve blanche, est une plante herbacée vivace de la famille des Malvacées, commune en Europe. Elle est cultivée comme plante médicinale pour ses propriétés émollientes, comme plante ornementale pour ses fleurs et quelquefois comme plante potagère principalement pour ses racines.

La racine épluchée constitue le bâton de guimauve, qui est donné à mâcher aux jeunes enfants pour aider à leur dentition.

Les feuilles peuvent se consommer cuites à la manière des épinards, ou pour les plus tendres, servir à aromatiser les salades.

Usage : cette plante, riche en mucilages, a des propriétés adoucissantes, émollientes, béchiques, laxatives et apéritives. La guimauve s'utilise en faisant macérer dans de l'eau froide des racines préalablement épluchées et séchées. Elle est utilisée pour la fabrication de pommade calmante. Pour ses vertus médicinales, on peut substituer la rose trémière à la guimauve. En herboristerie, elle entre dans la composition des mélanges de fleurs pectorales.

La Lavande
 
Les lavandes sont des arbrisseaux dicotylédones de la famille des Lamiacées (ou labiées) et du genre Lavandula, à fleurs le plus souvent mauves ou violettes disposées en épis, dont la plupart des espèces, très odorantes, sont largement utilisées dans toutes les branches de la parfumerie. Elles poussent surtout sur les sols calcaires secs et ensoleillés, à l'exception de Lavandula stoechas, qui préfère les sols siliceux.

Toutes les lavandes sont des plantes mellifères, très recherchées par les abeilles.

En phytothérapie, on la recommande pour combattre l'anxiété, la nervosité et les insomnies, mais aussi pour soulager les rhumatismes et soigner les infections des voies respiratoires. Elle peut être prise en infusion, en poudre (gélules), sous forme d'huile essentielle ou d'alcoolat (pour les frictions).

L'huile essentielle de lavande est antiseptique et bactéricide. Appliquée pure sur la peau elle soulagerait les brûlures et les piqûres d'insectes. Appliquée sur les tempes, elle soulagerait les douleurs migraineuses. On attribue à la variété latifolia un effet apaisant lors de crises de dermatite atopique (eczéma).


La Menthe
 

La Menthe poivrée (Mentha piperita) est une plante herbacée de la famille des Lamiacées.

Actuellement, les principales indications thérapeutiques « traditionnelles » admises (en France) pour la feuille et la sommité fleurie de menthe poivrée sont les suivantes :
- traitement symptomatique de troubles digestifs (ballonnement, lenteur à la digestion, etc.), y compris ceux qui sont attribués à une origine hépatique ;
- traitement adjuvant des douleurs liées aux troubles fonctionnels digestifs ;
- pour faciliter les fonctions d'élimination urinaire et digestive.

En usage local, les médicaments à base de menthe sont utilisés (de fait ce sont généralement des produits à base d'huile essentielle) :
- en cas de prurit, comme adoucissant et comme protecteur (ex. : crevasses, piqûres d'insectes) ;
- en cas de nez bouché, de rhume ;
- pour l'hygiène buccale ;
- comme antalgique dans les affections buccales ou pharyngées.


L'Origan

La Marjolaine sauvage, Marjolaine vivace, l'Origan ou l'Origan commun (Origanum vulgare) est une plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées. L'Origan est parfois confondu avec la Marjolaine (Origanum majorana) l'«Origan des jardins», une annuelle dont il partage plusieurs caractéristiques, notamment ses vertus médicinales et aromatiques. La plante est parfois appelée Marjolaine bâtarde, Thé rouge et plus rarement Origan vulgaire.

L'origan comme la marjolaine ou le thym a des propriétés antiseptiques. Il est utilisé comme eux mais de façon plus anecdotique en infusion en cas de rhume, de grippe, et pour stimuler la digestion.

L'huile essentielle d'origan est réputée être un antiseptique très puissant, recommandée pour tout type de rhume ou grippe, mais c'est aussi un remède contre les douleurs spasmodiques, la fatigue et le stress.

En agriculture biologique, une macération d'origan permet de lutter contre le balanin des noisettes et divers autres curculionidae. 

La Pensée sauvage

La Pensée sauvage ou Pensée tricolore (Viola tricolor) est une espèce de plantes herbacées, commune dans toute l'Europe, de la famille des violaceae. Elle est recherchée pour la délicatesse de sa fleur.

C'est l'ancêtre de la pensée cultivée. Le terme de pensée est antérieur au début de la culture des pensées. C'était une dénomination alternative, qui renvoyait à la signification symbolique de la violette, d’après le langage des fleurs.

En tisane, elle calme les nerfs et fait baisser la fièvre. Et en pommade, elle combat diverses maladies de la peau comme l'acné, l'eczéma et la peau sèche. 

 Le Plantain

Le Grand plantain (Plantago major), plantain majeur ou plantain des oiseaux est une plante herbacée vivace de la famille des Plantaginacées. Cette plante est originaire d'Europe, et est bien connue pour être une des premières à s'être répandue dans les colonies.

Propriétés : dépuratif, diurétique, hémostatique, vulnéraire, anti-allergique, anti-inflammatoire respiratoire.

Usage : infusion, cataplasme, jus, teinture, eau distillée.

Les graines sont laxatives par effet mécanique dû au mucilage qu'elles contiennent.

Les feuilles fraîches écrasées sont utilisées comme cicatrisant et en massage sur les piqûres de moustiques et d'orties. Depuis l'Antiquité, elles sont considérées comme hémostatique à action rapide sur les blessures. Elles étaient également utilisées comme collyre sous forme d'eau distillée. Leur teinture est toujours utilisée dans les odontalgies.

Les racines du plantain, broyées, servaient pour préparer des cataplasmes anti-infectieux et pour leurs propriétés antiallergiques et anti-inflammatoires sur les voies respiratoires et les maladies de peau.


Le Romarin

Le Romarin ou Romarin officinal (Rosmarinus officinalis), est un arbrisseau de la famille des Lamiacées (ou labiées), poussant à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier dans les garrigues arides et rocailleuses, sur terrains calcaires1. Fraîche ou séchée, cette herbe condimentaire se retrouve dans la cuisine méditerranéenne, et une variété améliorée se cultive dans les jardins. C'est une plante mellifère ; le miel de romarin, ou « miel de Narbonne » est réputé. C'est également un produit fréquemment utilisé en parfumerie. Enfin, on lui attribue de nombreuses vertus phytothérapeutiques ou philogénétique (relatif à l'histoire évolutive d'une espèce, c'est-à-dire sa phylogénèse).

La Saponaire 

La saponaire officinale (Saponaria officinalis) est une plante herbacée vivace de la famille des Caryophyllaceae. On l'appelle aussi savonnaire, savonnière, saponière, herbe à savon, herbe à foulon, savon des fossés ou savon de fosse. Elle possède des propriétés dépuratives, diurétiques, cholérétiques et vermifuges. On l'emploie contre les rhumatismes et la goutte, contre certaines dermatoses et comme expectorant pour les affections de la cavité orale. La décoction de Saponaire appliquée sur le visage permet de lutter efficacement contre les maladies de la peau tel que l'acné. Les Romains en mettaient dans leur bain pour guérir les démangeaisons. Les léproseries l'utilisaient pour nettoyer les plaies des lépreux.
Le Séné

Le séné (Senna alexandrina) est un petit arbuste de la famille des Caesalpiniaceae, ou des Fabaceae, sous-famille des Caesalpinioideae, selon la classification phylogénétique.

Plante Médicinale utilisée comme laxatif (irritant), en cas de constipation occasionnelle chez les adultes, se présente sous forme de gélule, granulés ou tisane (infusion).
 
La Spirée ou Reine des Prés 

Les spirées (genre Spiraea) sont des arbustes de la famille des Rosacées dont la taille varie de 0,5 m à 2 m suivant les espèces. On recense en France une quarantaine d'emplois en médecine traditionnelle.

Propriétés : 
anti-inflammatoire, diurétique, sudorifique, astringente, tonique, antispasmodique, cicatrisante, antalgique, elle possède aussi des propriétés digestives.
Le Sureau

Les sureaux, arbustes et plantes herbacées du genre Sambucus, appartenaient à la famille des Caprifoliacées.

Propriétés : élimination urinaire, facilite la digestion, anti-inflammatoire et sudorifique.

En tant que complément alimentaire, le sureau permettrait la réduction des effets de la grippe. En clinique: il adoucit la gorge et calme l'irritation bucco-pharyngée.

En pays neuchâtelois (Suisse romande), les grands aînés disent que le sirop de baies noires de sureau est bon contre la toux.
Le Thym 

Thymus est un genre de plantes (couramment appelées thym ou serpolet) de la famille des Lamiacées. Ce genre comporte plus de 300 espèces. Ce sont des plantes rampantes ou en coussinet portant de petites fleurs rose pâle ou blanches. Ces plantes sont riches en huiles essentielles et à ce titre font partie des plantes aromatiques. La principale huile essentielle de Thymus vulgaris est un terpénoïde qui lui doit son nom, le thymol, une substance bactéricide.

Le thym est antiseptique et il a des propriétés antivirales. Il est aussi stomachique, expectorant et antispasmodique.
En aromate ou en infusion, c'est un désinfectant des voies digestives souvent utilisé en association avec le romarin et la sauge. Le thym soulage les digestions difficiles. L'infusion de thym peut s'utiliser en bain de bouche en cas d'inflammation des gencives et en gargarisme en cas d'irritation de la gorge ou d'angine. Mais surtout le thym ou des préparations contenant du thym s'utilisent en fumigation pour traiter les rhinites et les sinusites. Le thym aussi peut être utilisé pour la maladie du foie.

Le tussilage 

Le tussilage (Tussilago farfara) ou pas-d'âne est une espèce de la famille des Asteraceae (composées) et la seule espèce encore acceptée du genre Tussilago.

C'est une plante vivace à rhizomes. Elle est typique des sols instables riches en bases : terrains vagues et remués. Elle fait partie des plantes pectorales les plus utilisées en phytothérapie.

Depuis deux millénaires, le tussilage est un remède prescrit pour les mêmes indications aussi bien en Europe qu'en Chine. D'un bout à l'autre de l'Eurasie, la médecine traditionnelle le recommande avec constance depuis l'Antiquité comme antitussif.
 
La Véronique

La plante doit son nom à Sainte Véronique, qui aurait recueilli un linge portant les traits du Christ et aurait, grâce à ce linge, guéri l'empereur Tibère de la lèpre. Or, la véronique officinale (Veronica officinalis) était utilisée autrefois en application sur les plaies des lépreux (d'où son nom familier d'herbe-aux-ladres).

Elle a des propriétés astringentes, eupeptiques et cicatrisantes. Elle est peu utilisée car la présence d'aucuboside peut provoquer des diarrhées.





La Ronce


Aconit napelL'Aconit napel (Aconitum napellus subsp. napellus) ou Casque-de-Jupiter est une sous-espèce de plantes de la famille des Ranunculaceae. Il s'agit de la sous-espèce type de l'espèce Aconitum napellus.

L'aconitine est analgésique, anticongestive et sudorifique, antirhumatismale.

La napelline est démorphinisante, c'est à dire qu'on la préconise comme diminuant les souffrances du sevrage de la morphine et comme moyen de suppression de la souffrance psychique. On retrouvera donc son utilisation dans des pathologies, telles que: les névralgies faciales, les sciatiques, le zona ophtalmique, les névralgies dentaires et les ulcères.


La Gentiane

La racine de la gentiane est employée depuis l'antiquité pour ses vertus apéritives, digestives et toniques. Elle est utilisée en phytothérapie en application externe et elle agit localement. Autrefois, les utilisations pouvaient être médicinales, notamment comme un des multiples constituants de la thériaque et du diascordium de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle. 
 
La Jusquiame

La jusquiame noire est une plante herbacée de la famille des Solanacées, originaire d'Eurasie. C'est une plante toxique, riche en alcaloïdes tropaniques (hyosciamine, scopolamine et atropine). La jusquiame noire est utilisée en association, avec la bourdaine et l'aloès comme laxatif stimulant, avec la belladone, qui a des propriétés anti-douleurs, contre les douleurs digestives, avec l'éphédrine dans l'asthme, etc. La médecine traditionnelle chinoise emploie les graines de Hyoscyamus niger sous le nom de Tianxianzi. Les propriétés analgésiques de la drogue sont utilisées contre les crampes d'estomacs, les quintes de toux et l'épilepsie. En médecine traditionnelle tibétaine, les graines sont utilisées comme anthelminthique, anticancéreux et fébrifuge.
 
La Chélidoine

La Grande Chélidoine ou Grande Éclaire (Chelidonium majus, « grande hirondelle » en latin) est une plante de la famille des Papavéracées et la seule espèce du genre Chelidonium. On l'appelle aussi herbe aux verrues.
La chélidoine a traditionnellement été utilisée pour guérir de nombreuses maladies (foie, rhumatismes...). Le suc (latex) qui s'échappe quand on casse la tige de la chélidoine contient un alcaloïde, la coptisine, qui possède des propriétés antimitotiques. C'est de là que vient la réputation de faire disparaître les verrues et les cors, d'où son surnom d'« herbe aux verrues ». Le suc de la plante contient plusieurs alcaloïdes toxiques. La chélidoine a été expérimentée en homéopathie par Hahnemann et ses élèves. Elle agit également sur la circulation sanguine en élargissant les coronaires et en augmentant la tension. Les alcaloïdes ont aussi un effet bactéricide. Les remèdes à base de chélidoine ne doivent être employés que sous contrôle médical.

La Centaurée Jacée (voir plus haut)


La Sauge officinale

La sauge officinale (Salvia officinalis) est un sous-arbrisseau de la famille des Lamiacées, souvent cultivé dans les jardins comme plante condimentaire et officinale ou tout simplement pour la beauté de son feuillage et de ses fleurs. On l'appelle aussi herbe sacrée ou thé d'Europe.

Elle est antiseptique, stimulante, tonique et stomachique. Elle possède aussi à divers degrés des propriétés antispasmodiques, emménagogues (action bénéfique sur les menstruations), fébrifuges, antisudorales.

En usage externe (en décoction), ses propriétés sont résolutives, vulnéraires, antiseptiques et cicatrisantes.

En tisane ou en aromate elle facilite la digestion. Elle est aussi utilisée dans le traitement du diabète car elle diminue la glycémie dans le sang. Mais prises en excès, les infusions de sauge seraient nocives. Elle est à éviter lors de la grossesse (risque de fausse couche) ou de l'allaitement.


La Scille maritime

La scille maritime ou scille officinale (Drimia maritima) est une plante à bulbe de la famille des Liliaceae selon la classification classique, ou des Asparagaceae ou des Hyacinthaceae selon la classification phylogénétique. Ses autres noms communs sont : Squille, urginée maritime, urginée fausse-scille, charpentaire, oignon marin, oignon de mer.

Dans l'Antiquité, les silles maritimes sont dites apotropaïques dans Histoire des plantes du philosophe péripatéticien grec Théophraste. Dans l'éthopée Les Caractères du même auteur, le Superstitieux (Caractère XVI) convoque des prêtresses à qui il demande de le purifier en traçant un cercle autour de lui avec la plante.

Le bulbe de la scille officinale possède des propriétés diurétiques et cardiotoniques, idéal pour éliminer l’eau et les toxines. La scille officinale est une plante médicinale qui à les mêmes capacités que la digitale, elle est utilisée durant les pauses de prescription médicale. Elle est utilisée dans les bronchites, l’emphysème et les pneumonies.


Le Serpolet

Le serpolet (Thymus serpyllum) ou thym serpolet est un sous-arbrisseau de la famille des Lamiacées appartenant au genre Thymus. Le serpolet est antiseptique et il a des propriétés anti-virales. Il est aussi stomachique, expectorant et antispasmodique. En aromate ou en infusion, c'est un désinfectant des voies digestives souvent utilisé associé au romarin et à la sauge. Il soulage les digestions difficiles. L'infusion de serpolet s'utilisait en bain de bouche en cas d'inflammation des gencives et en gargarisme en cas d'irritation de la gorge ou d'angine. Mais surtout le serpolet ou des préparations contenant les divers thyms s'utilisent en fumigation pour traiter les rhinites et les sinusites.

Le Souci officinal

Le souci des jardins ou souci officinal (Calendula officinalis), est une plante herbacée annuelle, à fleurs jaunes ou jaune orangé, dont la floraison commence aux premiers jours du printemps et peut durer presque toute l'année.
 
On utilise les fleurs séchées dans la médecine traditionnelle. En infusion, le souci est anti-inflammatoire, hypotenseur, spasmolytique, immunostimulant et hypocholestérolémiant. En usage externe (teinture mère), c'est un excellent anti-inflammatoire (peau et muqueuses, intimes ou non), anti-œdémateux et antivenimeux. Il est antibactérien, antiviral, antifongique et cicatrisant.

La Camomille romaine

La camomille romaine (Chamaemelum nobile) est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées.
Les fleurs (et capitules) de camomille romaine (Chamomillae romanae flos) sont traditionnellement réputées toniques, stomachiques, antispasmodiques et analgésiques.

Ses principes actifs sont ses constituants polyphénoliques (acide phénols, flavonoïdes, procyanidols, coumarines) ; huile essentielle, sesquiterpènes à saveur amère[réf. nécessaire].

La camomille est recommandée pour les troubles spasmodiques, comme dans le cas de troubles digestifs fonctionnels : digestions difficiles (spasmes digestifs douloureux, aérophagie, flatulences).

Le Pin 

Le pin est la désignation générique des arbres appartenant au genre Pinus, de la famille des Pinacées.


C'est une plante Médicinale avec un effet antiseptique, s'utilise en usage interne pour soigner la toux et en usage externe lors de douleurs, se présente souvent sous forme de médicament prêt à l'emploi.
La Rhubarbe 

La rhubarbe (genre Rheum) est le nom commun d'une trentaine d'espèces de plantes herbacées vivaces de la famille des Polygonacées.

La rhubarbe est bien pourvue en vitamine C (12 mg/100 g), elle a ainsi des propriétés toniques et antianémiques. La rhubarbe est très laxative grâce à sa richesse en fibres. La rhubarbe est utilisée comme purgatif, proche de l'aloès et du séné. Les principes actifs sont des dérivés de l'anthraquinone et leurs glucosides qui augmentent les mouvements péristaltiques du côlon.

La rhubarbe apporte des minéraux, certains en grande quantité comme le potassium et le phosphore, et certains en quantité moindre, mais néanmoins intéressante comme le magnésium et le calcium.

La substance secrétée par sa racine est appréciée pour son action antiseptique sur les problèmes de foie. En outre, la rhubarbe est un bon anti-inflammatoire pour les muqueuses buccales.


Le ricin 

Le ricin commun (Ricinus communis, seule espèce du genre Ricinus) est un arbrisseau d'origine tropicale de la famille des Euphorbiacées. C'est la source de l'huile de ricin, qui a diverses applications et de la ricine, un poison.

En pharmacie, cette huile est utilisée pour ses effets laxatifs et anesthésiant. Il convient d'être très prudent dans cet usage; la dose utile étant d'une dizaine de gouttes.






Version affiches 40 cm x 60 cm

 

    L'herboriste au cours des siècles

4 commentaires: