lundi 26 mai 2014

OGM : demain dans votre assiette...

L'être humain est une petite fourmi curieuse et besogneuse qui ne peut s'empêcher de tout triturer. Et partout. Après avoir conquis et investi la planète, il continue de la mettre allègrement à sac, pour des raisons économiques davantage fondées sur une apppétence sans bornes que sur les nécessités premières. Une économie dévoyée car détournée vers la spéculation et l'enrichissement scandaleux d'une oligarchie. Un système exclusif par nature, mortifère dans ses effets, désespérant pour la majeure partie de l'humanité. Les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés), selon leurs défenseurs, pourraient régler les problèmes d'alimentation d'une démographie mondiale exponentielle. Il peuvent surtout remplir les coffres des grands semanciers, outre d'ouvrir des boîtes de Pandore, tout en aplanissant les voies de la marchandisation du vivant. Un vivant revu et corrigé par les bons soins d'une techno-science amorale inféodée aux pouvoirs impérialistes de la finance. Le Veau d'or, toujours...


Les images qui suivent forcent quelque peu le trait. Il faut du moins l'espérer car l'abomination est toujours possible, surtout dans un monde aussi détraqué que le nôtre...


1 commentaire:

  1. Je ne pense pas que la Nature soit si faible ni que l'être humain soit si puissant dans sa capacité à détruire. A bon entendeur...

    RépondreSupprimer