mardi 3 juin 2014

Les fruits : héraldique et symbolique

La fonction symbolique des fruits est omniprésente dans les domaines élevés de la pensée. Cette symbolique est souvent en rapport avec l'idée de fécondité et d'abondance.

L'abricot
En Chine, l'abricot symbolise la beauté des femmes. 
Rêver d'un abricot annonce gain et joie. 
Rêver d'en acheter promet un avantage commercial.
Rêver d'en manger est signe de santé. 
Blason de la famille Jacques Coitier

D'or à l'abricotier de sinople.










L'abricot, Prunus armeniaca (prune d'Arménie), est le fruit d'un arbre généralement de petite taille appelé abricotier, de la famille des Rosaceae. C'est un fruit charnu, une drupe, de forme arrondie, possédant un noyau dur contenant une seule grosse graine, ou amande.








L'amande
La symbolique de l'amande puise autant dans le paganisme que dans le christianisme. L'amande est liée à la pureté et à la naissance. Les Anciens assimilaient le lait d'amande au sperme. selon la tradition biblique, le fameux bâton d'Aaron était formé d'une branche d'amandier en fleur, signe de son statut. L'art occidental représente souvent Marie et Jésus sous une auréole en forme d'amande.

Rêver d'amandes douces que l'on mange signifie que l'on réalisera un gain grâce à des amis. Au contraire, si elles sont amères, on est désapprouvé ou déçu par eux.


L'ananas
Le mot ananas ou pineapple en anglais viendrait des premiers colons. L’extérieur du fruit leur a fait penser à une pigne de pin d’ou Pine et la chair ferme leur rappelait celle de la pomme ou apple d’où bien sûr le nom pineapple. Au 19ème siecle, l’ananas était un fruit rare et difficile à se procurer, la maîtresse de maison qui voulait impressioner ses invités leur faisait la surprise en dévoilant derrière les portes fermées de la salle a manger des plats surmontés d’ananas ! Les invités se sentaient alors privilégiés et honorés. Du coup, l’ananas est devenu aux Etats-Unis le symbole d’un accueil chalereux et familial. (Paper blog, Magazine Amérique du Nord)



La banane
Selon Freud, la banane est un symbole phallique, par la forme que suggère ce fruit.

Rêver de manger une banane, chez une femme, revêt un sens uniquement sexuel.
Rêver d'en voir une signifie qu'on parvient à se rapprocher de quelqu'un qui a de la compréhension.




La cerise
La cerise tient son nom du mot latin Cerasum emprunté au grec ancien Kerasion ; en langue kabyle on l’appelle lisriz et en arabe heblemluk.

Symbolique de la cerise au Japon

Les Samouraï japonais avaient pris pour emblème la fleur de cerise tournée vers le soleil levant symbole de la dévotion de leur vie. La garde de leurs sabres était ornée de cerise dont la symbolique était « rompre la pulpe rouge pour atteindre le dur noyau ».

Symbolique de la cerise à l’Empire du Levant
Les Samouraï japonais avaient pris pour emblème la fleur de cerise tournée vers le soleil levant symbole de la dévotion de leur vie. La garde de leurs sabres était ornée de cerise dont la symbolique était « rompre la pulpe rouge pour atteindre le dur noyau »
- See more at: http://larbaanathirathen.com/botanique/80-la-cerise-dans-tous-ces-etats#sthash.h3iMexM1.dpuf


Blasonnement du patronyme Guinot

D'argent, à un cerisier de sinople fruité de gueules posé sur une terrasse de gueules semée de besants d'argent.

(Conception du blason : Marc Mosnier)

La châtaigne
Connu des anciens de l'Antiquité sous le nom de "gland de Zeus", le mot "Châtaignier" vient du latin castanea, lui-même dérivé du grec kastanon, qui ferait référence à Kastanon, une ville de Thessalie, renommée dans l'Antiquité pour la qualité des châtaignes qu'on y récoltait. Chez les Celtes, le châtaignier était considéré comme le gardien des hommes et des bêtes jusqu'à l'année nouvelle. Ses racines noueuses en ont fait un symbole de virilité. La châtaigne est longtemps passée pour un aphrodisiaque. Enfin, symbole du purgatoire et du passage dans le pays des morts l'arbre creux symbolise un lieu de passage vers l'au-delà. On dépose encore dans de nombreuses régions de France et d'Espagne, des châtaignes dans les cercueils.

Rêver de châtaignes annonce une réunion ou une fête à laquelle on assistera.
Rêver de châtaignier présage des profits en toutes choses.
Rêver que l'on ramasse des châtaignes indique des plaisirs à venir bien mérités.
Rêver de châtaignes grillées annonce une bonne nouvelle apportant un apaisement après une période d'inquiétudes.
Rêver que l'on épluche des châtaignes signifie qu'un mystère ou un problème sera résolu.
Rêver de cuire des châtaignes annonce un danger ou un risque d'être abusé par quelqu'un en qui on a confiance.

Braux
(Alpes de Hautes-Provence, Alpes-Provence-Côte-d'Azur)

D’or à une fleur de lys d’azur, surmontée d’une coque de châtaignier de sinople.

Champcueil
(Essonne, Ile-de-France)

Écartelé : au premier et au quatrième d'argent aux trois bogues de châtaigne feuillées chacune d'une pièce de sinople, au deuxième et au troisième de pourpre aux trois épis de blé d'or posés en pal et en sautoir ; sur le tout d'azur au chevron d'or accompagné de trois fleurs de lys du même.
Dournazac
(Haute-Vienne, Limousin)

De sinople au châtaignier d'or fruité du même; mantelé d'azur chargé d'une plane d'argent, emmanchée au naturel, posée en fasce les poignées vers la pointe.
Laurac-en-Vivarais
(Ardèche, Rhônes-Alpes)

Écartelé: au 1er d'azur aux lettres capitales L et V d'or rangées en bande, au 2e d'azur à l'amphore au naturel versée en barre, au 3e d'azur à la châtaigne dans sa bogue et feuillée au naturel, au 4e d'azur au chapeau de gendarme de sable posé en barre; le tout enfermé dans une bordure d'or chargée de huit écussons d'azur.
Questemberg
(Morbihan, Bretagne)

D'or à un châtaignier arraché de sinople.
 
Quistinic
(Morbihan, Bretagne)


Parti : au premier de sinople à trois châtaignes d'or, 2 et 1, au second reparti ondé au I de gueules semé de fleurs de lys d'or et chargé d'une fontaine couverte du même maçonnée de sable et au II d'or plain.





Le citron
Le citron est synonyme d'amertume, d'échec ou de déception. Ce fruit représente parfois la fidélité dans l'art chrétien. Rêver de citron frais annonce des heures amères suivies d'une belle récompenses. Si l'on rêve de le voir presser ou qu'on le presse soi-même, on ne parviendra pas à se défendre contre des exploiteurs. Voir un citronnier en fleurs annonce que l'on vivra quelque chose de beau.

Menton
(Alpes-Maritimes, Alpes-Provence-Côte-d'Azur)

Parti : Au 1er d’azur à un saint Michelarchange le bras dextre levé tenant un glaive, la pointe en bas, la senestre tenant une balance, terrassant le démon armé de sa fourche, le tout d’or ; au 2e d’argent au citronnier au naturel fruité d’or posé entre deux monts de sinople, le tout soutenu d’une mer d’azur mouvant de la pointe, au comble du même chargé de trois étoiles d’argent.



Le coing
En Grèce il était considéré comme un gage d'amour. On mangeait un coing pour rendre agréable la première entrevue des futurs époux et Solon ordonna aux jeunes mariés de manger un coing avant de rejoindre le lit nuptial ; Plutarque chercha à comprendre cette coutume et conclut que le goût à la fois doux et agréable joint à quelque chose d'acerbe était l'image des joies et des peines du mariage. Celle des fiancés de se lancer des coings parait être la confirmation de cette analyse. Le curé J.C. Payan de Vaison (1909) avance que la forte attache des fruits aux branches pourrait expliquer que le coing était un symbole de l'union des corps qui fait le bonheur du mariage. Le coing figure souvent dans les scènes de mariage car il est censé favoriser la fécondité.

Coignières
(Yvelines, Ile-de-France)

Tiercé en pairle, au premier d'azur à un cor enfermant une fleur de lis, tous deux d'or; au deuxième de gueules à une gerbe à sept épis aussi d'or empoigné de sable; au troisième du deux, à la champagne ondée d'azur bordée d'une jumelle d'argent et surmontée d'un coing feuillé de trois pièces aussi d'or; au pairle diminué d'argent brochant sur la partition.
Blason de la famille italienne Sforza di Santa Fiora


D'azur, au lion d'or, armé et lampassé de gueules, tenant dans ses pattes un coing d'or, tigé et feuillé de sinople.







La figue
La figue est un symbole de fécondité, d'abondance, d'enseignement moral, de science religieuse et, dans la tradition bouddhiste, d'immortalité.

En onirisme, la figue est un symbole exclusivement sexuel chez les jeunes gens, souvent en relation avec de nouvelles aventures. Si l'on rêve de figues fraîches ou que l'on en mange, une meilleure situation se profile. Si on les voit sèches, la fortune diminue. En recevoir en cadeau est signe de relation amicales. la feuille du Figuier symbolise la chasteté. Si l'on rêve d'un figuier, il faut contrôler ses envies.


Blason de Valmy (Algérie)

Créé pour l'amicale des anciens de Valmy. Le rameau de figuier central rappelle le lieu-dit Le Figuier (El Kerma) où se déroulèrent de nombreuses escarmouches, non loin d'Oran, après la prise d'Alger. Un camp militaire y fut établi qui donnera naissance au village. Le blason, aux couleurs de la France, rappelle les drapeaux de l'époque révolutionnaire, clin d'œil au village français de Valmy devenu célèbre grâce à la victoire de Dumouriez et Kellermann sur les troupes prussiennes le 20 septembre 1792. Il est à noter que c'est le roi Louis-Philippe qui, le 14 février 1848, donna au village du Figuier, le nom de Valmy en souvenir de la bataille à laquelle il avait participé et où il était aide de camp de Kellermann.

Verfeil
(Haute-Garonne, Midi-Pyrénées) 

D'argent, au figuier de sinople posé sur une terrasse du même.


La fraise
La fraise est le symbole de la bonté parfaite et du dévouement. Dans l'est de la Pologne, le fraisier sauvage est un porte-bonheur très prisé. Selon Scott Cunningham, " Il pousse, dit-on, sur les pas d'un valeureux guerrier ou d'une sainte femme." Selon la tradition norvégienne, une femme enceinte a intêret à porter sur elle des feuilles de fraisier. Elles protégeront son bébé et la soulageront des douleurs de l'accouchement. 
Plougastel-Daoulas
(Finistère, Bretagne)

Écartelé en sautoir : au premier et au quatrième d'azur à une coquille au naturel, au deuxième et au troisième de sinople à une fraise au naturel ; au sautoir d'argent chargé en cœur d'une tour du même maçonnée de sable, surchargée d'une moucheture d'hermine du même, brochant sur l'écartelé. 

Vergt
(Dordogne, Aquitaine)

De gueules à la bande d'argent chargée de trois fraises renversées au naturel, accompagnée en chef d'une épée d'or garnie d'argent, et en pointe d'un arbre arraché aussi d'or.
 






La grenade
La grenade est un symbole fortement identifié à la tentation charnelle, mais aussi à l'unité, à la fertilité, à l'amour et au mariage.

Rêver de manger une grenade indique qu'on sera lavé d'un soupçon.
Royaume de Grenade (Espagne)


D'argent à une pomme grenade au naturel, ouverte de gueules, tigée et feuillée de deux pièces de sinople.

Le Royaume de Grenade est la dernière terre mauresque en Espagne, point final de la Reconquista pour les castillans.





La groseille
Aucune symbolique particulière ne se rattache à ce fruit à baies, sinon en fleuristerie. Si s'agit d'un groseillier à maquereaux, il signifie l'attente ; s'il est classique, on adore les baisers...
Thuilley-aux-Groseilles
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine)

D'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux abeilles et en pointe d'un caducée le tout d'or, au chef d'argent chargé de trois grappes de groseilles de gueules feuillées de sinople.






La mirabelle
La Mirabelle aurait une origine poétique, un nom venant du latin Mirabelis signifiant admirable… Mais géographiquement, la Mirabelle est avant tout le symbole emblématique de la Lorraine.
Xirocourt
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine)

De gueules à deux épis de blé d’or passés en sautoir accostés de deux mirabelles du même feuillées de sinople, surmontés d’une croix de Lorraine d’or et soutenus d’un pont d’argent posé sur une rivière ondée d’azur mouvant de la pointe.





La noisette
La noisette symbolise la sagesse. Le noisetier est associé au puits et à un enseignement caché, difficile d'accès. Il constituait le bois des baguettes (magiques) des druides et des bardes.
Villandraut
(Gironde, Aquitaine)

De sinople à l’écureuil perché sur une branche posée en barre, le tout au naturel, au chef cousu d’azur chargé d’une noix d’or accostée de deux noisettes du même.
Lavelanet
(Ariège, Midi-Pyrénées)

D’argent à la branche de noisetier feuillée de sinople fruitée au naturel ; au chef parti, au 1er d'azur au croissant d'argent accosté de deux étoiles du même, au 2e de gueules à la croix cléchée, vidée et pommetée de douze pièces d'or.



La noix

La noix est le symbole de l'intelligence à cause de la forme de ses cerneaux qui ressemblent à s'y méprendre â un cerveau humain.
Noisy-le-Grand
(Seine-Saint-Denis, Ile-de-France)

D'azur au chevron haussé d'or chargé d'une couronne à l'antique du champ, accompagné de trois noix d'argent, posé sur des ondes du même mouvant de la pointe.
 Noisy-le-Sec
(Seine-Saint-Denis, Ile-de-France)
D'azur à deux épis en sautoir accompagné de trois noix, l'une en chef, et les deux autres aux flancs, et en pointe d'une grappe de raisin tigée et feuillée, le tout d'argent.







L'orange

D'après le Dictionnaire psychanalytique des images et symboles du rêve, l'orange est gorgée de sucre et de soleil, pleine de vitamines et d'énergie. Sa forme sphérique est une image du monde. Au Moyen-Orient on parle de sa moitié d'orange pour nommer celle ou celui qui nous attendait et avec qui nous resterons unis jusqu'à la mort. Elle symbolise un retour à l'unité, une union parfaite des aspects féminin et masculin.
Orange
(Vaucluse, Provence-Alpes-Côte-d'Azur)

D'azur, à trois oranges d'or sur leur branche de sinople feuillées du même, au chef aussi d'or chargé d'un cornet d'azur virolé et lié de gueules.

Pérégaux (Algérie française), actuelle ville de Mohammadia, commune de la wilaya de Mascara, située à 80 km au sud-est d'Oran. On y trouve en bas le barrage de l'Habra, à l'origine de la prospérité agricole de la région symbolisée par l'orange et l'artichaut. La locomotive évoque les ateliers des Chemins de Fer Algériens et la position de Perrégaux au carrefour des deux grands axes ferroviaires : Oran-Arzew-Alger et Arzew-Colomb-Béchar. 


Blason de Blida (Algérie)

à suivre..

La cerise tient son nom du mot latin « Cerasum » emprunté au grec ancien « Kerasion » ; en langue kabyle on l’appelle « lisriz » et en arabe « heblemluk » - See more at: http://larbaanathirathen.com/botanique/80-la-cerise-dans-tous-ces-etats#sthash.h3iMexM1.dpuf
La cerise tient son nom du mot latin « Cerasum » emprunté au grec ancien « Kerasion » ; en langue kabyle on l’appelle « lisriz » et en arabe « heblemluk » - See more at: http://larbaanathirathen.com/botanique/80-la-cerise-dans-tous-ces-etats#sthash.h3iMexM1.dpuf