dimanche 13 juillet 2014

Héraldique universitaire : Oxford (Royaume-Uni)

L’université d'Oxford est la plus ancienne université britannique. La date de sa fondation n’est pas connue précisément. Les traces les plus anciennes d’une activité d’enseignement à Oxford datent de 1116 environ avec l’arrivée de l’écolâtre Thibaud d'Étampes. L’université a en fait vraiment commencé à se développer à partir de 1167, lorsque Henri II interdit aux étudiants anglais de suivre les cours de l’université de Paris. Elle figure parmi les plus prestigieuses universités du Royaume-Uni et du monde. Elle forme, avec son éternelle rivale l’université de Cambridge - fondée par des professeurs et étudiants réfugiés de la peste qui régnait à Oxford au XIIIe siècle -, la quasi-totalité des élites politiques et intellectuelles du Royaume-Uni depuis des centaines d’années et représente la quintessence, avec Cambridge, du système universitaire élitiste anglais.

Carte relief - Carte du Royaume-Uni - Carte amnistrative (l'Oxfordshire en violet)






Oxford est une ville d’Angleterre et le centre administratif du comté de l'Oxfordshire dans l'Angleterre du Sud-Est. En 2008, on y dénombrait environ 153 900 habitants, dont plus de 30 000 étudiants. L'Université d'Oxford est la plus ancienne université du monde anglo-saxon.


La rivière Cherwell et la Tamise passent par Oxford, au sud du centre ville. Sur une distance d'environ 16 km dans les environs d'Oxford, la Tamise y est appelée l'Isis.
Les bâtiments d'Oxford sont un exemple de toutes les périodes de l'architecture d'Angleterre, depuis l'arrivée des Saxons. Oxford est connue comme « city of dreaming spires » (la ville aux clochers rêveurs), terme inventé par le poète Matthew Arnold en référence à l'architecture harmonieuse des bâtiments de l'université d'Oxford.

ARMS : Argent an Ox Gules armed and unguled Or passing over a Ford of Water in base barry wavy Azure and Argent.

CREST : On a Wreath of the Colours a demi Lion rampant guardant Azure crowned with an Imperial Crown proper holding between the paws a Rose Gules charged with another Argent.

SUPPORTERS : On the dexter side an Elephant Ermines eared Argent tusked Or collared and lined Or and on the sinister side a Beaver Vert its tail barry wavy [= scaly] Azure and Argent ducally gorged and lined Or.

Motto 'FORTIS EST VERITS' - Strong is truth.


L'Université d'Oxford


Oxford accueille près de 22 000 étudiants, qui sont répartis dans 38 collèges et 6 Permanent Private Halls (fondations religieuses) installés, pour la plupart, dans de beaux bâtiments anciens au cœur de la vieille ville d’Oxford. C’est surtout le style gothique qui domine et qui a donné à la ville universitaire son surnom de « cité de clochers rêveurs », tandis que la cathédrale Christ Church (XIIe   XVe siècles) et l’église Saint Peter in the East (XIIe siècle) appartiennent en grande partie au roman normand. La façade du Queen's College montre le classicisme et on trouve des exemples d’architecture moderniste (par exemple, St. Catherine's College).

Sur le square Radcliffe se trouve la Radcliffe Camera (1747), qui abrite une salle de lecture de la Bibliothèque bodléienne, une des plus riches bibliothèques du monde et qui reçoit un exemplaire de chaque livre édité dans le Royaume-Uni.

 

Les premières salles universitaires étaient des salles monastiques. Le hall privé de Blackfriars (1921) est un descendant de l'original (1221), et est donc parfois décrit comme l'héritier de la plus ancienne tradition de l'enseignement à Oxford. L'Université prend forme, des maisons se construisent de partout aux abords de l'Université d'Oxford. Au XIVe siècle, les collèges de l'Université commence à faire payer aux élèves des frais de scolarité. Les plus anciens collèges d'Oxford sont University College, Balliol, et Merton, établi entre 1249 et 1264, bien qu'il y ait un certain désaccord sur l'ordre exact et précisément au moment où chacun a commencé à enseigner. Exeter est le quatrième collège d'Oxford, fondée en 1314, le cinquième est Oriel, qui a été fondée en 1326. Le collège le plus récent est le Green Templeton College, fondé en 2008 avec la fusion de Green College et Templeton College. Les femmes sont entrées pour la première fois dans l'université en 1878. Jusqu'en 1979, quatre collèges acceptaient uniquement des étudiantes ; Somerville College, St Anne's College, St Hugh's College, et Lady Margaret Hall. Tous les collèges sont maintenant mixtes, bien que l'une des salles, le Hall St Benet, n'accepte que des hommes. Certains collèges, tels que Sainte-Croix et Linacre, acceptent seulement les étudiants des cycles supérieurs. All Souls College accepte seulement des boursiers. Harris Manchester College accepte uniquement les "adultes" avec un âge minimum de 21 ans.

 Sceau de l'université d'Oxford

Blason de l'université d'Oxford
 
Dominus illuminatio mea « Le Seigneur est ma lumière »


Blackfriars Hall College
(fondé en 1221)
 
Blackfriars Hall est un Permanent Private Hall de l'université d'Oxford. Comme les autres PPH, il est dirigé par une entité extérieure à l'université, en l'occurrence la province anglaise de l'ordre dominicain (ses moines sont surnommés black friars en anglais, « les frères noirs »). L'Ordre des Prêcheurs arrive à Oxford en 1221 et commence à y enseigner quelques années plus tard. Leur collège est démantelé lors de la Dissolution des monastères ordonnée par le roi Henri VIII au début du XVIe siècle. L'actuel Blackfriars a été fondé en 1921. 



University College 
(fondé en 1249)
University College a été fondé en 1249 et se vante ainsi d'être le plus vieux des collèges de l'université. Jusqu'au XIXe siècle, on indiquait une fondation légendaire par Alfred le Grand. 



Balliol College 
(fondé en 1263) 
Balliol College est placé sous la protection de sainte Catherine d'Alexandrie. Il est jumelé avec le St Johns' College de l'université de Cambridge. Il a été fondé en 1263 par Jean de Bailleul, seigneur écossais d'origine Picarde sous la houlette de l’évêque de Durham. Après sa mort en 1269, sa veuve, Derborgail de Galloway, rend la fondation définitive : elle lui apporte des biens et, en 1282, formule les statuts du collège. John Wycliffe dirigea Balliol College en 1360, et 1361. Le collège reste longtemps de taille modeste et, au XVIe siècle, se signale par sa fidélité à l'Église catholique romaine et sa résistance à l'anglicanisme. La Première révolution anglaise frappe durement le collège, qui est contraint en 1642 de soutenir la Couronne par un « prêt » de ses réserves d'or et d'argent — prêt qui reste non remboursé à ce jour. En 1666, le grand incendie de Londres détruit certaines de ses propriétés, le plongeant dans un état de pauvreté encore plus grave. Le collège ne se rétablit financièrement qu'au début du XVIIIe siècle.



Merton College 
(fondé en 1264)
Merton College est notamment connu pour les célèbres professeurs qui ont enseigné là-bas, tels Duns Scot, Adorno ou encore Tolkien. Merton a été fondé en 1264 par Walter de Merton, évêque de Rochester. C'est l'un des collèges les plus anciens d'Oxford. Au XVIIe siècle pendant la Première Révolution anglaise, Merton est le seul collège à se ranger au côté du parlement. 



St. Edmund Hall 
(fondé en 1278)
St Edmund Hall est mieux connu par son surnom "Teddy Hall". Il est considéré comme la plus vieille des institutions académiques d'Oxford et comme la plus ancienne institution d'enseignement du monde anglophone. Le collège doit son nom à Saint Edmund d'Abingdon, le premier Master of Arts de l'Université d'Oxford et le premier archevêque de Cantorbéry diplômé de l'Université d'Oxford, qui vécut et enseigna au sein même du collège.


Le collège possède une longue histoire de pensée indépendante, qui l'a fréquemment conduit en conflits avec tant l'Église que l'État. Durant le XIVe siècle et le début du XVe siècle, c'était un bastion de l'hérésie de Wyclif, pour laquelle le principal du collège, William Taylor, fut finalement brûlé sur le bûcher. Au XVIIe siècle, il a dû faire face à la colère de la Couronne pour avoir hébergé des nonjurors, ces hommes restés fidèles à la Maison Stuart d'Écosse et qui avaient refusé de prêter serment à la Maison Germanique des Hanovre, considérant qu'ils avaient usurpé le trône d'Angleterre. 


Hertford College 
(fondé en 1282)
Hertford College se situe dans Catte Street, face à l'entrée principale de la Bodleian Library. Ses deux bâtiments sont reliés par le Hertford Bridge, plus connu sous le sobriquet de pont des Soupirs, qui fut dessiné par l'architecte Thomas Graham Jackson. L'établissement fut fondé en 1282 sous le nom de Hart Hall. Il ne devint Hertford College qu'en 1740. Parmi ses anciens élèves, on peut citer John Donne, William Tyndale, Thomas Hobbes, Jonathan Swift, Evelyn Waugh et Peter Pears. La bibliothèque de Hertford, riche de plus de 40 000 volumes, contient notamment une édition originale du Léviathan de Hobbes.



Exeter College 
(fondé en 1314)
Toujours situé à son premier emplacement, le Collège d'Exeter, à Oxford, fut fondé en 1314 par Walter de Stapeldon, de Devon, évêque d'Exeter puis trésorier d'Édouard III, qui avait l'intention d'en faire une école pour former les prêtres de son diocèse. Pendant le premier siècle de son existence, il portait le nom de Stapeldon Hall et était nettement plus petit. Il accueillait seulement de douze à quatorze étudiants, la plupart venant des régions de Devonshire et de Cornouailles. Le collège s'est notablement agrandi à partir du XVe siècle et a commencé à offrir des chambres à ses étudiants.


Aujourd'hui encore le collège se trouve exactement à l'endroit où il a été fondé, à Turl Street, en plein cœur d'Oxford. Cependant, des bâtiments médiévaux de cette époque, seule subsiste Palmer's Tower, une petite construction en forme de tour à proximité de la chapelle.


Aujourd'hui, il compte environ 38 membres enseignants et 450 étudiants (dont à peu près un tiers de diplômés) ce qui en fait un collège de taille moyenne à l'université d'Oxford. Toutes les sciences y sont représentées. Jusqu'à 1978 il n'était pas ouvert aux femmes, mais en 1993 il a été le premier des collèges autrefois réservés aux hommes à élire à sa tête une femme, Marilyn Butler, qui est devenue recteure. Après l'expiration de son mandat, en octobre 2004, c'est une autre femme qui lui a succédé, Frances Cairncross, ancienne rédactrice en chef de The Economist.
L'ancien élève le plus connu du XXe siècle pourrait être le philologue et écrivain J. R. R. Tolkien qui d'ailleurs devint plus tard professeur à l'université d'Oxford.


Oriel College 
(fondé en 1324)
Fondé en 1324 par Adam de Brome, la fondation a été confirmée dans une charte en janvier 1326 par Édouard II d'Angleterre, ce qui en fait le premier collège d'Oxford à avoir une fondation royale. Ce collège fut le centre effectif du mouvement de caractère anglo-catholique, Oxford Movement (1833-1845), animé par les enseignants Newman, Pusey et Keble.



The Queen's College 
(fondé en 1341)
The Queen's College, souvent appelé Queen's, a été créé en 1341 par Robert de Eglesfield en l'honneur de la reine Philippa de Hainaut. Il comporte 304 undergraduates et 133 graduates, et est jumelé avec Pembroke College, Cambridge. Parmi ses anciens élèves se trouvent l'acteur Rowan Atkinson, le philosophe Jeremy Bentham, l'inventeur du World-Wide-Web Tim Berners-Lee et l'astronome Edmond Halley.



New College 
(fondé en 1379)
Son nom originel, « College of St Mary », étant le même que celui d'Oriel College, il est désormais désigné par l'appellation de « New College of St Mary » ou plus simplement de « New College ». Situé à proximité du pont des Soupirs d'Oxford, il accueille l'une des trois fondations chorales d'Oxford, les deux autres étant celles de Magdalen et de Christ Church.


Malgré son nom, New College est l'un des établissements les plus anciens de l'université d'Oxford. Il doit sa fondation, en 1379, à William de Wykeham, évêque de Winchester et chancelier du roi Richard II. Cette création eut lieu en corrélation avec celle de Winchester College, public school où les futurs élèves du New College commençaient leurs études. Les deux établissements, qui offrent d'importantes similarités architecturales, sont l'œuvre de William Wynford. À l'origine, tous deux avaient pour fonction d'assurer la formation des prêtres, le clergé étant à court de clercs qualifiés après les ravages de la Grande peste.



Lincoln College 
(fondé en 1427)
 Lincoln a été fondée en 1427 par Richard Fleming, alors évêque de Lincoln. Il est le neuvième plus ancien des collèges de l'Université d'Oxford. Un certain nombre de personnalités ont étudié à Lincoln College, tels John Radcliffe, Rachel Maddow, Howard Florey, Nevil Sidgwick, John Wesley, John le Carré et Theodor Seuss Geisel (Dr. Seuss).



Alls Souls College 
(fondé en 1438)
All Souls est un collège tout à fait singulier à Oxford car tous ses membres sont automatiquement fellows, c’est-à-dire membres du conseil dirigeant le collège. Le collège a été fondé par Henri VI d'Angleterre et Henry Chichele (fellow de New College et archevêque de Cantorbéry), en 1438. Les statuts prévoyaient alors un directeur et quarante fellows – tous devant être ordonnés ; vingt-quatre d’entre eux étudiant les sciences humaines (arts), la philosophie et la théologie : et seize se consacrant au droit civil et canonique. Aujourd’hui, le collège avant tout un lieu de recherches universitaires. 



Magdalen College 
(fondé en 1458)
Magdalen College est l'un des plus prestigieux collèges de l'université d'Oxford. Fondé en 1448 sous le nom de « Magdalen Hall » par William de Waynflete, évêque de Winchester, l'établissement reçut son nom définitif en 1458. La haute tour carrée qui domine le collège, dite « tour de Magdalen », est l'un des points de repère caractéristiques de la ville d'Oxford. Parmi ses étudiants les plus illustres, on citera Oscar Wilde, Julian Barnes, Erwin Schrödinger ou Peter Brook.


Situé en bordure de la rivière Cherwell, le domaine comprend le « Parc aux daims » et l'« allée d'Addison ». Les terrains s'étendent à l'est et à l'ouest des bâtiments, au centre d'Oxford mais à l'extérieur de l'ancienne muraille, entre Longwall Street, High Street et St Clement's.



En hiver et au printemps, la grande prairie du nord-ouest accueille une harde de daims. Au XVIe siècle, bien avant l'introduction de ces animaux, cet espace était occupé par des jardins, des bosquets, des vergers et des pelouses de gazon où l'on jouait au croquet. Pendant la guerre civile du XVIIe siècle, l'endroit servit de cantonnement à un régiment de soldats.


À l'est du collège, la grande pelouse triangulaire se couvre au printemps de fleurs d'une espèce très rare (des Fritillaria Meleagris) dont la présence est attestée depuis la fin du XVIIIe siècle. Une fois la floraison terminée, on y amène les daims pour l'été et l'automne. La pelouse est bordée par l'« allée d'Addison », ombragée par ses arbres. Elle doit son nom à Joseph Addison, qui enseigna à Magdalen College. Cette allée aussi belle que paisible est l'une des promenades favorites des étudiants, des professeurs et des visiteurs, même si, au plus fort de l'été, la Cherwell risque de produire des odeurs désagréables dues au croupissement des eaux. Enfin, au nord-est, un jardin tout en longueur s'étire sur la rive de la Cherwell.

William Holman Hunt, May Morning on Magdalen College Tower, 1891


Magdalen abrite l'une des trois fondations chorales d'Oxford, au sens où l'existence d'un chœur est mentionnée dans les statuts des établissements concernés. Les deux autres collèges sont New College et Christ Church. Le chœur se compose de douze étudiants de Magdalen et de seize garçons de 7 à 14 ans, tous élèves de l'établissement voisin, Magdalen College School, initialement fondé pour former les futurs étudiants du collège. Toutefois, Magdalen College School a acquis son indépendance depuis longtemps. 

Academic Clerkship Magdalen College Oxford (1898) 


Brasenose College 
(fondé en 1509)
Le Brasenose College, autrefois nommé Brazen Nose College (titre entier : The King's Hall and College of Brasenose, « La Maison et le Collège royaux de Brasenose »), est l'un des collèges constitutifs de l'université d'Oxford.



Le collège fut fondé en 1509 par un avocat, Sir Richard Sutton, et l'évêque de Lincoln, William Smyth. Smyth donna l'argent pour la fondation du collège, et Sutton fit l'acquisition de l'immobilier. Le collège fut bati sur le site de Brasenose Hall, une des institutions médiévales d'Oxford qui existait à l'origine comme maison d'habitation, mais qui s'était développée comme maison d'éducation. Le collège a toujours des liens avec l'évêque de Lincoln qu'il accueille occasionnellement.


Le nom « Brasenose » vient d'une sonnerie en bronze qui avait une forme de nez. Le bronze pendu au-dessus de la table des maîtres dans la grande salle à manger du collège est supposé être l'original de Brasenose Hall. Dans les années 1330, un groupe d'étudiants quitta Oxford pour Stamford dans le Lincolnshire, conduits par un étudiant de Brasenose Hall, et on pense qu'ils avaient emporté le bronze avec eux. En 1890, une maison de Stamford nommée « Brazenose » arborant un frappoir du XIIe siècle en forme de nez fut mise en vente. La maison fut rachetée par le collège pour son frappoir, qui fut enlevé et placé dans la grande salle à manger, retrouvant ainsi sa maison d'origine. La maison, ainsi que les restes de Brasenose Hall, appartiennent désormais à la Stamford School. L'intérêt des membres du collège pour son histoire est toujours fort et, en 2006, des étudiants de Brasenose ont effectué un pèlerinage à Lincoln et à Stamford.


Corpus Christi College 
(fondé en 1517)

Le collège a été fondé en 1517 par l'évêque de Winchester, Richard Foxe, comme séminaire pour former les prêtres. Pourtant, à l'instigation de Hugh Oldham et de Thomas Wolsey il devint le centre de l'humanisme à Oxford. Foxe lui-même s'intéressait d'ailleurs à la littérature classique : il adjoignit à cet établissement une bibliothèque de littérature profane, contenant non seulement des ouvrages en latin, mais également en grec et en hébreu ; elle fut vantée sous le vocable de biblioteca trilinguis par Érasme lors de son séjour chez Thomas More. Le théologien Jean Louis Vivès enseigna aussi à Corpus Christi lorsqu'il était précepteur de Marie Tudor, la future reine Marie Ire d'Angleterre. Jusqu'au XVIIe siècle, le collège fut toutefois aussi et surtout un séminaire.


Les idéaux humanistes du fondateur comptent encore beaucoup pour le collège aujourd'hui, ce qui se traduit par l'importance soutenue du latin, du grec ancien, et de l’histoire de l’Antiquité. À cette fin, le collège tente d’attirer les meilleurs étudiants quelle que soit leur origine sociale. Corpus Christi compte environ 350 étudiants (dont environ 220 jusqu’à la licence), ce qui est plutôt peu au sein de l’université.


Christ Church College 
(fondé en 1546)
Christ Church, est l'un des plus grands et plus riches collèges de l'université d'Oxford au Royaume-Uni. Il a été bâti en 1525 par le cardinal Wolsey, puis en 1532 par Henri VIII après la disgrâce de Wolsey. Sa chapelle est la cathédrale Christ Church, siège de l'évêché d'Oxford. Christ Church a produit treize premiers ministres britanniques, ce qui est égal au nombre produit par l'ensemble des autres collèges d'Oxford.

Photographie : The London-Oxford Express - February 28, 2012


L'érudit et imposteur littéraire George Psalmanazar y donna des conférences. Lewis Carroll (à gauche) passa une bonne partie de sa vie au collège, et y rencontra la petite Alice Liddell, fille du doyen, pour laquelle il inventa Alice au pays des merveilles. Plus récemment, le collège a été utilisé pour tourner et également inspirer les décors de quelques scènes des deux premiers films d'Harry Potter. 






St. John's College 
(fondé en 1555)
St John's College est le collège le plus riche de l'université. Il a été fondé par un prêtre en 1555. Ce collège était au départ réservé pour ceux qui voulaient devenir prêtre.



Trinity College 
(fondé en 1555)
 Trinity College fut fondé en 1555 par Sir Thomas Pope à la suite de la destruction du Durham College, dont les fondations sont toujours celles de Trinity. Pope était un catholique qui n'avait aucun enfant survivant et espérait qu'en fondant un collège, les prières de ses étudiants se souviendraient de lui. A la fondation étaient prévus, un président, douze fellows (professeurs) et douze scholars en plus d'un maximum de vingt undergraduates. Les professeurs devaient être ordonnés et n'avaient pas le droit de se marier. 



Jesus College 
(fondé en 1571)
Le Jesus College est connu traditionnellement comme le collège « gallois » de l'université d'Oxford (en raison de ses affiliations ainsi que de son recrutement). Son nom complet est le Jesus College in the University of Oxford of Queen Elizabeth's Foundation car il fait partie des 39 Colleges de l'université d'Oxford. L'établissement fut nommé « the first Protestant College in Oxford »1, et fut fondé par Élisabeth I en 1571 pour l'éducation du clergé. Les bâtiments furent rénovés au début du XIXe siècle par l'architecte John Nash.



Personnalités ayant étudié au Jesus College :
-  T. E. Lawrence (1888–1935), « Lawrence d'Arabie »
- Harold Wilson (1916-1995, homme politique britannique. Premier ministre britannique de 1964 à 1970
- Andrew McIntosh (1933-), homme politique britannique. Membre du Parti travailliste.





Wadham College 
(fondé en 1610)
Wadham College a été fondé en 1610 par Dorothy Wadham en mémoire de son époux Nicholas Wadham. Le collège compta parmi ses premiers étudiants Robert Blake ou John Wilmot. Les cours de John Wilkins furent très suivis et ses étudiants, tel Christopher Wren furent à l'origine de la création de la Royal Society en 1662.



Pembroke College 
(fondé en 1624)
 Dans les premières années du XVIIe siècle, une dotation de Thomas Tesdale, un négociant de la ville d'Abingdon (Oxfordshire)1, et de Richard Wightwick, un ecclésiastique du Berkshire, permit de racheter Broadgates Hall, un bâtiment de l'université dévolu aux étudiants en droit depuis sa construction, au XVe siècle. Le roi Jacques Ier signa les lettres patentes en 1624 et le collège dut son nom à William Herbert (1580-1630), troisième comte de Pembroke, lord chambellan puis chancelier de l'université.

Les deux anciens étudiants les plus célèbres de Pembroke sont Samuel Johnson, même s'il y resta à peine un an, et l'actuel roi de Jordanie. J. R. R. Tolkien y fut enseignant.



Worcester College 
(fondé en 1714)
Il est nommé d'après le baronnet du Worcestershire Thomas Cookes, bienfaiteur à l'origine de sa fondation en 1714. 

 


Harris Manchester College 
(fondé en 1786) 
Héritier de la Warrington Academy, fondée en 1757 à Warrington dans le Cheshire, ce College se trouvait primitivement à Manchester, où il a ouvert en 1786. Il était dirigé à l'origine par les Presbytériens anglais et faisait partie des Académies qui dispensaient une éducation universitaire aux dissidents et aux non-conformistes qui ne pouvaient suivre des études à Oxford ou Cambridge, réservés aux seuls Anglicans. De 1803 à 1840 il déménagea à York, parce que Charles Wellbeloved, pressenti pour le diriger, ne voulait pas quitter cette ville. Pendant son directorat 235 étudiants, dont la majorité étaient unitariens, fréquentèrent l'école, parmi lesquels James Martineau, William Gaskell, l'anti-esclavagiste William Turner. Lorsque Charles Wellbeloved prit sa retraite, en 1840, le College retourna à Manchester jusqu'en 1853.

En 1840 le Manchester New College signa une convention avec l'Université de Londres, fondée en 1836, pour pouvoir présenter ses étudiants aux examens de Londres et en 1853 se déplaça à Londres, à Gordon Square, Bloomsbury. En 1893 il se déplaça à Oxford, dans les locaux nouvellement construits par Thomas Worthington (1826-1909), un architecte unitarien de Manchester.



Regent's Park College 
(fondé en 1810)
Fondé en 1810, le Collège a déménagé en 1927. Il est l'un des seuls établissements universitaires au sein de l'Université d'Oxford ayant accepté de femmes (depuis les années 1920). Le Collège forme autant les femmes que les hommes qui se destinent au ministère dans les églises baptistes en Grande-Bretagne et à l'étranger.

 

Mansfield College
(fondé en 1838)
Fondé en 1838 sous le nom de Spring Hill College à Birmingham, ce collège a déménagé à Oxford en 1886 et fut rebaptisé Mansfield College, en l'honneur de ses principaux bailleurs de fonds, George et Elizabeth Mansfield. Le bâtiment principal du collège a été conçu par Basil Champneys et a été achevée en 1889. La première étudiante à Mansfield fut admise en 1913.

Mansfield College in Oxford - Photo: Alamy 


Keble College 
(fondé en 1870)
Keble College est fondé en 1870 par Edward Pusey en hommage à John Keble. Le collège est à Parks Road, près du "University Museum" et les parcs de l'université.

L'architecte a été William Butterfield, qui utilisait de la brique et de la pierre. Keble est aujourd'hui une des plus grands des collèges, avec 435 étudiants et 245 étudiants du troisième cycle. Dans la chapelle du collège est conservée une peinture de Holman Hunt, appelée The Light of the World ("L'Illumination du monde"). Le directeur est Sir Jonathan Phillips. 

 


St. Stephen's House College
(fondé en 1876)
Ancien monastère, St. Stephen's House est un collège de théologie.

 


Wycliffe Hall College
(fondé en 1877) 
Wycliffe Hall est un collège théologique, nommé d'après John Wycliffe, maître de Balliol College, à Oxford dans le 14ème siècle. Fondée en 1877, Wycliffe Hall propose une formation théologique de candidats au ministère ordonné dans l'Église d'Angleterre ainsi que d'autres églises anglicanes et non anglicanes. Le collège prépare aussi des gens pour le ministère des laïcs. 

 


Lady Margaret Hall College
(fondé en 1878)
Le Lady Margaret Hall, surnommé « LMH », est l'un des collèges constitutifs de l'université d'Oxford. Situé au bord de la rivière Cherwell, à l'extrémité de Norham Gardens, au nord de la ville, il fut le premier collège d'Oxford destiné aux jeunes filles. Depuis 1979, l'établissement est devenu mixte. La devise du collège, libellée en français, est « Souvent 
me souviens ».



L'établissement fut fondé en 1878 par Elizabeth Wordsworth, petite-nièce du poète William Wordsworth et fille de Christopher Wordsworth, évêque anglican de Lincoln. Il doit son nom à Lady Margaret Beaufort, mère du roi Henri VII et femme d'une grande culture.

Ci-dessus, première photographie datant de 1879. Lady Elizabeth Wordsworth est assise au centre. Elle est la première Principale du Lady Margaret Hall,de 1879 à 1909. 

http://www.lmh.ox.ac.uk/About-LMH/Image-galleries/Archive.aspx
La promotion de 1889 (cliquez sur l'image pour accéder à l'album).


Parmi ses anciennes élèves, on peut citer Gertrude Bell, la romancière Antonia Fraser, Elizabeth Longford, comtesse de Longford (femme de lettres et mère d'Antonia Fraser), la directrice du MI-5, la baronne Eliza Manningham-Buller et l'ancien Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto. Parmi les anciens élèves, figure Nicky Blair, fils de l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair.

Ci-contre, à droite, la baronne Eliza Manningham-Buller lors de son investiture comme Chevalière de l'Ordre de la Jarretière, en juin 2014.
Le très noble ordre de la Jarretière (Most Noble Order of the Garter) est le plus élevé des ordres de chevalerie britanniques, fondé le 23 avril 1348, le jour de la Saint Georges, en pleine guerre de Cent Ans, par le roi Édouard III.

Selon la légende, la création de cet ordre aurait été décidée par le roi Édouard III lors d'un bal à Calais, où il dansait avec sa maîtresse, la comtesse de Salisbury. Celle-ci ayant, en dansant, fait tomber sa jarretière, le roi, galamment, la ramassa sous les quolibets des danseurs, la mit à son genou et coupa court aux railleries par ces mots : « Messieurs, honni soit qui mal y pense. Ceux qui rient maintenant seront très honorés d'en porter une semblable, car ce ruban sera mis en tel honneur que les railleurs eux-mêmes le chercheront avec empressement. »

Cet ordre, le plus ancien ordre de chevalerie qui subsiste encore au XXIe siècle, rassemblait autour du souverain vingt-cinq chevaliers, membres à part entière. Les hommes sont appelés « chevaliers compagnons ».

Des femmes ont été associées à l'ordre, mais n'ont jamais été membres avant le règne d'Édouard VII. Elles sont nommées « dame de la Jarretière ». Depuis 1987, les femmes peuvent être reçues à un grade équivalent à celui de chevalier, et peuvent faire partie des 25 membres. Elles sont nommées « dames compagnons ».

L'ordre inclut aussi des membres supplémentaires (de la famille royale ou des souverains étrangers) depuis 1813, appelés « chevaliers et dames surnuméraires ».

La devise de l'ordre est : « Honi soit qui mal y pense », avec un seul « n », selon l'orthographe de l'époque.

Les chevaliers et dames de l'ordre sont nommés par la reine sans consultation du premier ministre. Il s'agit du plus grand honneur du Royaume-Uni, à l'exception de l’ordre du Chardon en Écosse. 


Somerville College
(fondé en 1879)
Somerville College est l'un des trois collèges de l'Université d'Oxford qui étaient initialement dédiés à l'enseignement des étudiantes. Le collège est désormais mixte. Il compte parmi ses anciens élèves Lady Margaret Thatcher, ancienne Première ministre du Royaume-Uni, Indira Gandhi, Dorothy Hodgkin et Iris Murdoch.


Somerville College fut transformé en hôpital militaire durant la Première Guerre mondiale. Robert Graves et Siegfried Sassoon avaient séjourné dans l'hôpital. Les premières lignes de Siegfried's Progress par Sassoon font d'ailleurs référence au collège.
Somerville restait un collège pour les femmes jusqu'à 1992, quand ses statuts ont été changés pour permettre l'intégration d'étudiants masculins. 

Ci-dessus, trois anciennes élèves de Somerville College : Indira Gandhi, femme politique indienne (1917-1984), Margaret Thatcher (1925-2013), femme d'État britannique, Premier ministre de 1979 à 1990. Iris Murdoch, écrivain britannique (1919-1999).


St. Anne's College 
(fondé en 1879)
St Anne's College. Fondé en 1879, il est réservé aux élèves de sexe féminin jusqu'en 1979, date à laquelle il devient un collège mixte. Il est situé à North Oxford, près du quartier historique de Jericho. Il est nommé ainsi en l'honneur de sainte Anne.

L'entrée du collège avec le bas-relief représentant le blason



St. Hugh's College 
(fondé en 1886)
St Hugh's College est fondé en 1886 par Elizabeth Wordsworth, nièce du poète William Wordsworth, il est réservé aux élèves de sexe féminin jusqu'en 1986, date à laquelle il devient mixte. Il est nommé en l'honneur de saint Hugues de Lincoln.



St. Hilda's College 
(fondé en 1893) 
Fondé en 1893 , St Hilda's College est réservé aux élèves de sexe féminin jusqu'en 2008, date à laquelle il devient un collège mixte. Il est situé à l'est de l'université, sur la Cherwell. Il est nommé en l'honneur de sainte Hilda de Whitby.



Campion Hall 
(fondé en 1896) 
Campion Hall est l'un des plus petits établissements constitutifs de l'Université, composé de moins de quarante membres. Il est géré par la Compagnie de Jésus et doit son nom à Saint-Edmund Campion, un martyr de l'université de St John, Oxford. Les origines de Campion Hall ont commencé le 9 Septembre 1896, lorsque le père. Richard Clarke, qui était un ancien membre du Collège de Saint-Jean, à Oxford, a ouvert une salle privée appelée « salle de Clarke ». 



St. Benet's Hall
(fondé en 1897)
Créé en 1897 par l'abbaye de Ampleforth, c'est une fondation bénédictine dont la fonction historique principale était de permettre à ses moines d'étudier pour les diplômes « profanes »de l'Université. Aujourd'hui, la plupart des membres du collège sont des laïcs. Le collège, qui est toujours la propriété de l'abbaye de Ampleforth, suit la philosophie bénédictine et catholique romaine. Cependant, il n'est pas nécessaire que les membres du collège doivent être catholiques. Le collège est actuellement le seul organe constituant de l'Université n'admettant que des hommes. Toutefois, en novembre 2013, le collège avait officiellement annoncé son intention d'admettre les femmes de premier cycle dès que seraient obtenus nouveaux logements.

St. Benet's Hall côté rue


St. Peter's College
(fondé en 1929) 
Fondé en 1929 par Francis James Chavasse, évêque de Liverpool, l'établissement a obtenu le statut collégial complet en 1961, devenant l'Université St-Pierre. Il occupe l'emplacement de deux des plus anciennes auberges de l'Université, remontant au 13e siècle. En 1979, il a commencé à admettre des femmes.



Nuffield College
(fondé en 1937)
Le Nuffield College est un college spécialisé dans les sciences sociales et plus particulièrement l'économie, la sociologie et les sciences politiques. 

Vue aérienne du Nuffield College



St. Antony's College
(fondé en 1950)
St. Antony's College est la plus cosmopolite des sept collèges d'études supérieures de l'Université d'Oxford, spécialisé dans les relations internationales, l'économie, la politique et l'histoire de certaines parties du monde. St Antony a été fondé en 1950 à la suite du don de Sir Antonin Besse d'Aden, un commerçant d'origine française.



Linacre College
(fondé en 1962)
Linacre College est un collège constituant de l'Université d'Oxford au Royaume-Uni dont les membres comprennent des boursiers et des étudiants de troisième cycle. Le Collège est nommé d'après Thomas Linacre (1460-1524), fondateur du Collège royal des médecins et un humaniste distingué Oxford. Linacre était aussi un scientifique médical et un classique, et le Collège vise à refléter son caractère multi-disciplinaire.


Linacre College compte environ 400 étudiants des cycles supérieurs qui étudient un large éventail de sujets. La majorité des étudiants proviennent de l'extérieur du Royaume-Uni et représentent plus de cinquante pays différents. Linacre a été le premier des collèges d'Oxford à admettre des femmes et des garçons sur un pied d'égalité. Cet esprit égalitaire se traduit également par un manque de séparation formelle entre les boursiers et les étudiants. Le Collège a une forte éthique de l'environnement.


St. Catherine's College
(fondé en 1962)
Fondé par l'éminent historien Alan Bullock en 1962, qui allait devenir le premier Maître de l'Ordre, et plus tard vice-chancelier de l'Université d'Oxford, le St. Catherine's College a comme devise Nova et Vetera, qui se traduit par « la nouvelle et l'ancienne ».



St. Cross College 
(fondé en 1965)
St. Cross College a été officiellement mis en place par l'Université en 1965 ; il admettra ses premiers étudiants diplômés (au nombre de cinq) l'année suivante. La mise en place du collège, ainsi que celui de Iffley (maintenant Wolfson College), est née de la pression sur l'université au début des années 1960 pour résoudre les problèmes liés au nombre croissant de professeurs et d'étudiants qui n'avaient pas une affiliation universitaire.

L'emplacement au début de St Croix était sur ​​un site à St Cross Road, juste au sud de l'église St Croix. Le collège a été nommé pour sa proximité à ces endroits. En 1976, les négociations ont commencé entre le collège et les membres de Pusey Maison sur la possibilité de déplacer le collège sur le site de St Giles. Les négociations ont abouti, et en 1981, le collège fut déplacé de St Cross Road dans une propriété de Pusey House pour une période louée de 999 ans. L'ancien site de St Cross Road continua d'être utilisé, d'abord par le Centre d'études islamiques (à l'époque un centre associé de l'université), et ensuite au début des années 1990, le site a été développé par l'université en collaboration avec Brasenose College.



Wolfson College
(fondé en 1965)
Wolfson College est l'un des plus grands et plus modernes de l'Université d'Oxford.
Le philosophe libéral Sir Isaiah Berlin a été le premier président de l'université et a joué un rôle non seulement dans sa fondation en 1965, mais également dans la réputation d'excellence académique de l'établissement. Le collège accueille des étudiants de 75 nationalités différentes.



Kellogg College
(fondé en 1990)
Kellogg College a été fondé en 1990 et entretient une étroite collaboration avec le département de formation continue de l'université d'Oxford. Ainsi, la plupart de ses 500 étudiants sont des professionnels qui suivent une formation en master ou en doctorat.



Green Templeton College
(fondé en 2008)
Le Green Templeton College (anciennement Green College jusqu'en septembre 2008) a la particularité de n'accueillir que des étudiants déjà diplômés. L'établissement englobe un célèbre monument architectural du XVIIIe siècle : l'observatoire Radcliffe, inspiré de la Tour des Vents d'Athènes.


Fondé en 1979 sous la dénomination de Green College, le collège était l'un des plus récents de l'université d'Oxford. Il devait son nom à ses deux principaux bienfaiteurs : le docteur Cecil Howard Green et son épouse le docteur Ida Green. Le docteur Cecil H. Green fut l'un des fondateurs de Texas Instruments. Le Green College d'Oxford était l'un des deux établissements qu'il a créés, l'autre étant le Green College de l'University of British Columbia.

Le Green College se consacrait au « bien-être de l'humanité » dans le monde contemporain. Cela l'amenait à tourner l'essentiel de ses activités vers la médecine. Il couvrait également d'autres disciplines en relation avec le domaine médical, comme les sciences de l'éducation et de l'environnement ainsi que les sciences sociales.

30 % des étudiants suivaient leur cursus dans le domaine de la médecine. Environ 20 % étaient engagés dans la recherche médicale.

Dans le domaine des sciences de l'environnement, c'est au Green College que le concept des « points chauds » de la biodiversité a été développé à partir de 1988 par Norman Myers.

Le 3 juillet 2007 il a été annoncé que le Green College allait fusionner avec le Templeton College. À dater du 1er octobre 2008, les deux établissements forment le Green Templeton College, situé dans les anciens locaux du Green College.




Liste des collèges avec leurs couleurs respectives


Liste des Permanent Private Halls



Collèges disparus

  • Canterbury College fondé en 1362, fermé en 1541 ;
  • Cardinal College fondé en 1524, est devenu Christ Church en 1546 ;
  • Durham College fondé vers 1291, fermé en 1545 ;
  • Gloucester College fondé en 1283, est devenu un part de St John's College en 1542, et récréé comme Worcester College en 1714 ;
  • Greek College fondé en 1699, fermé en 1705, exclusif aux étudiants grecs ;
  • Green College fondé en 1979 ;
  • St Bernard's College fondé en 1437, fermé sous le règne du roi Henri VIII d'Angleterre ;
  • St Mary's College fondé en 1435, fermé sous le règne du roi Henri VIII d'Angleterre ;
  • Templeton College fondé en 1984, qui a fusionné avec Green College pour former Green Templeton College en 2008.


Arrivée à Oxford de Thibaud d'Étampes, fondateur présumé de l’université, d’après une carte postale de 1907 reproduisant un tableau de C. Bowley; à droite, des moines d’Abingdon, représentant les forces de l’obscurantisme.

Le musée d'histoire naturelle de l'Université d'Oxford

3 commentaires:

  1. De JR59480. Bonjour Marc. Beaucoup d'images n'apparaissent pas ou apparaissent en partie seulement. Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De JR59480. Rebonjour Marc. J'ai été trop impatient. Toutes les images sont bien chargées maintenant.

      Supprimer
    2. Certaines sont en effet très "lourdes" en terme de résolution, notamment les blasons. Sans doute aussi la quantité ralentit-elle le déroulement des images. De fait, j'ai le même problème.

      Supprimer