mardi 29 juillet 2014

Le langage des couleurs

Nous possédons tous une sensibilité et des préférences chromatiques qui nous sont propres. Mais ce que nous inspirent les couleurs est souvent conditionné par des significations qui renvoient à leur symbolique, au sein d'une culture donnée.


Vert

Considéré comme une couleur médiane, équilibrée et donc équilibrante, le vert est une couleur généralement apaisante et régénératrice. Dans la nature surtout. Cette couleur sans exagération évoque une sensation de neutralité et de détachement. Lorsqu'on se promène en forêt, on a le sentiment qu'elle calme nos remous intérieurs. De fait, le vert forêt, couleur médiatrice par excellence, est le point exact de neutralité sur lequel repose l’axe de la balance chromatique. Mais ce point est alors aussi celui du basculement,. Le vert est ainsi symboliquement la couleur de l'instabilité, représentant ce qui bouge, ce qui change, ce qui varie, donc de l'impermanence. De l'incertitude aussi. Les jeux d'argent s'organisent sur des tables tapissées de vert... Cette couleur représente la chance, l'infidélité, la jalousie et l'immaturité. Le vert a également un côté négatif car c'est en cette couleur que sont souvent représentés les démons, les dragons, les esprits, les Martiens et les créatures maléfiques... Il est associé à certaines superstitions négatives : les comédiens refusent de s'habiller en vert, les livres en vert seraient les moins vendus...
Il y a le vert du cerfeuil
Et il y a le ver de terre.
Il y a l’endroit et l’envers,
L’amoureux qui écrit en vers,
Le verre d’eau plein de lumière,
La fine pantoufle de vair
Et il y a moi, tête en l’air,
Qui dit toujours tout de travers.
Maurice Carême, Le mât de cocagne


Rouge

Le rouge dégage une indéniable sensation de chaleur. Étant la couleur la plus chaude du spectre, il est naturel qu’on lui associe la symbolique du feu et de tout ce qui s’y rapporte, comme la température, l’ignition et la combustion.

Dans la symbolique occidentale, le rouge est ambivalent. Il est généralement associé à l'amour, à la passion, au sang, à l'érotisme. Mais il est aussi la couleur du sang, des muscles, de la bouche, des lèvres, du sang versé par l'ennemi, du cœur (à la fois muscle et pompe sanguine), ainsi que du feu qui crépite, des braises qui rougeoient...

Il symbolise encore la régénérescence (le phénix), la chaleur accueillante, l'appétit, la vie, la force vitale, la fête, le spectacle somptueux (décoration des théâtres et des opéras rouge et dorée), le luxe, la richesse, les honneurs (le tapis rouge), les émotions associées (plaisir et désir mais aussi honte et timidité), la luxure (couleur des maisons closes, des prostituées), l'amour divin.

C'est aussi la couleur du Diable (dans l'Égypte ancienne Seth, le destructeur, est en rouge), donc de la tentation, du feu destructeur, de la mort (le sang versé), la chaleur cuisante, les émotions associées (« rouge de colère », « voir rouge », l'égoïsme, la haine, l'amour infernal).

Peu présente dans la nature et sa rareté en faisant une couleur d'exception, il symbolise la puissance, le pouvoir, la souveraineté (empereur de Rome, cardinaux, robes de magistrats), l'aristocratie (alors que c'est le jaune dans les cultures asiatiques), la noblesse. Dans ce cas, le rouge peut aller jusqu'au pourpre.

Au niveau psychologique, le rouge symbolise la vitalité, la vigueur, l’instinct combatif et ses tendances agressives, la pulsion sexuelle, le désir amoureux, la passion, le besoin de conquête… C'est une couleur offensive pour le moins. 


Érable rouge

Dans le vent qui les tord les érables se plaignent,
Et j'en sais un, là-bas, dont tous les rameaux saignent !

Il est dans la montagne, auprès d'un chêne vieux,
Sur le bord d'un chemin sombre et silencieux.

L'écarlate s'épand et le rubis s'écoule
De sa large ramure au bruit frais d'eau qui coule.

Il n'est qu'une blessure où, magnifiquement,
Le rayon qui pénètre allume un flamboiement !

Le bel arbre ! On dirait que sa cime qui bouge
A trempé dans les feux mourants du soleil rouge !

Sur le feuillage d'or au sol brun s'amassant,
Par instant, il échappe une feuille de sang.

Et quand le soir éteint l'éclat de chaque chose,
L'ombre qui l'enveloppe en devient toute rose !

La lune bleue et blanche au lointain émergeant,
Dans la nuit vaste et pure y verse une eau d'argent.

Et c'est une splendeur claire que rien n'égale,
Sous le soleil penchant ou la nuit automnale !

Albert Lozeau (1878-1924)

Bleu

Il y a le bleu ciel, une teinte dont se dégage curieusement une distance, une certaine froideur même. Ensuite, il y a le bleu outremer, aussi appelé azur, qui inspire un profond sentiment de paix, de sérénité et de tranquillité. Enfin, il y a le bleu nuit, parfois appelé indigo, celui de l'immensité cosmique et des profondeurs abyssales de l'océan. Ce bleu-là inspire l'intégration, l’abstraction, le sommeil, l’obscurité, l’unité, l’harmonie, l’appartenance familiale, sociale et communautaire. C'est le bleu profond qui rassure...

La terre est bleue

La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas
Ils ne vous donnent plus à chanter
Au tour des baisers de s’entendre
Les fous et les amours
Elle sa bouche d’alliance
Tous les secrets tous les sourires
Et quels vêtements d’indulgence
À la croire toute nue.

Les guêpes fleurissent vert
L’aube se passe autour du cou
Un collier de fenêtres
Des ailes couvrent les feuilles
Tu as toutes les joies solaires
Tout le soleil sur la terre
Sur les chemins de ta beauté.

Paul Eluard, L’amour la poésie, 1929

Jaune

Un soleil, une lumière que faute de mieux je ne puis appeler que jaune, jaune soufre pâle, citron pâle or. Que c'est beau le jaune ! écrit Van Gogh son frère Théo.

Le jaune apporte toujours une lumière et l'on peut dire que, de même, le bleu amène toujours une ombre, écrit Goethe en son Traité des couleurs (1810).

Le jaune c'est le soleil et la clarté, la chaleur et la lumière. C'est aussi l'or et le doré. Cette couleur inspire le besoin d'être soi-même. Sans doute aussi le besoin de se tourner vers son soleil intérieur...

Le jaune gardera longtemps un caractère négatif et ce dès l'imagerie médiévale qui représente de cette couleur les chevaliers félons, Judas, les maris trompés... Le jaune était la couleur de la trahison, de la jalousie, de la dépravation et de l'orgueil.

Je ne saurais que trop conseiller la lecture de cet exposé de Tina Mamatsashvili qui parle du rapport entre la notion de temporalité et celle de la vitalité, en se basant sur l'interprétation chromatique. « En effet, la couleur jaune semble constituer un code univoque auquel les concepts du temps et de la vie s'avèrent inhérent. Dans l'histoire de la pratique littéraire, le jaune traduit la notion du temps restreint, induit le concept de la temporalité délimitée et conduit à l'idée de vitalité démarquée. » 


Orange
 
L'orange combine l'impétuosité du rouge et la luminosité du jaune. C'est la couleur des flammes qui dansent. C'est une couleur chaude. C'est la lumière en mouvement. Elle inspire le rythme, la mobilité, le besoin de stimulations sensorielles. Elle est pleine d'énergie. Mais si le rouge en elle l'emporte, elle représente aussi la tentation et le danger.

Dans la symbolique hindouiste où elle est une
couleur sacrée, la couleur orange (ou safran) désigne le second chakra du corps humain qui est en rapport avec la créativité et le dynamisme. C'est la couleur des vêtements des sannyasin de l'ascétisme hindou, symbole du renoncement.  Elle représente le feu purificateur, du corps et des passions, synonyme de libération. Les moines bouddhistes se drapent également dans des vêtements de couleur orange. Ce serait la couleur du vêtement que le Bouddha Gautama aurait revêtu en renonçant à la vie mondaine.
Tout ce que l’homme fut de grand et de sublime
Sa protestation ses chants et ses héros
Au dessus de ce corps et contre ses bourreaux
A Grenade aujourd’hui surgit devant le crime

Et cette bouche absente et Lorca qui s’est tu
Emplissant tout à coup l’univers de silence
Contre les violents tourne la violence
Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Ah je désespérais de mes frères sauvages
Je voyais je voyais l’avenir à genoux
La Bête triomphante et la pierre sur nous
Et le feu des soldats porté sur nos rivages

Quoi toujours ce serait par atroce marché
Un partage incessant que se font de la terre
Entre eux ces assassins que craignent les panthères
Et dont tremble un poignard quand leur main l’a touché

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Quoi toujours ce serait la guerre la querelle
Des manières de rois et des fronts prosternés
Et l’enfant de la femme inutilement né
Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue
Le massacre toujours justifié d’idoles
Aux cadavres jeté ce manteau de paroles
Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Louis Aragon (1897-1982)

Violet

C'est une couleur énigmatique. Il émane d'elle comme une aura de mystère. De fait, elle inspire des sentiments étranges. Cette dernière couleur du spectre semble comme une porte vers l'ailleurs. Est-ce pour cela qu'elle symbolise le monde de la mort et du spirituel ? En ésotérisme, c'est la couleur de l'initiation, c'est-à-dire du passage vers un autre monde, un autre niveau de conscience. En Occident, cette couleur est associée à la noblesse, à la fortune, à la puissance et à la souveraineté (le pourpre des empereurs de Rome, des évêques de l’Église catholique). Elle est aussi associée à la jalousie.

Quand le violet est associé au rouge, il gagne en allure, mais mélangé au blanc il devient mièvre et inconsistant. Le rouge violet évoque la force spirituelle ; le bleu-violet évoque la solitude et le froid.

Voir des anges violets se disait d'un coup reçu à la tête, qui cause des éblouissements. 
Les contes violets sont des contes qui n'ont pas de vraisemblance, des choses qu'on n'a vues que dans les éblouissements. 
Faire du feu violet, se disait pour signifier ce qu'on nomme aujourd'hui feu de paille, c'est-à-dire témoigner en quelque chose une grande vivacité qui ne tarde pas à se démentir.
À l'automne, les feuilles des arbres prennent de riches teintes d'or, de pourpre et de violet ; — le soleil pare les nuages de couleurs plus splendides ; — les forêts exhalent une odeur enivrante ; — et les feuilles qui tombent, et commencent à joncher les sentiers, avertissent que tout va disparaître, que tout va mourir, et invitent à contempler, avec plus d'attention et de recueillement, ces splendeurs qui vont s'effacer. Alors tous les sentiments prennent une teinte de douce mélancolie, l'amour s'empare du cœur avec une puissance jusque-là inconnue.

Alphonse Karr, Geneviève


 
Un jour, les couleurs du monde ont commencé à se quereller…

Chacune disait qu’elle était la plus belle…
la plus importante… la plus utile… la favorite!

LE VERT dit :

Je suis définitivement la plus importante.Je suis le signe de la vie et de l’espoir.
J’ai été choisie par les champs, les arbres et les feuilles.
Sans moi, les animaux ne vivraient pas.
Regardez un pré de montagne et vous constaterez que je suis majoritaire.

LE BLEU

Tu ne penses qu’en fonction de la terre mais
considère le ciel et la mer. C’est l’eau qui est la base de la vie.
Le ciel offre l’espace, la paix et la sérénité.

LE JAUNE riait sous sa cape :

Vous êtes tellement sérieuses vous autres !
Moi, j’apporte le rire, la gaieté, la chaleur dans le monde.
Le soleil est jaune et les étoiles aussi.
Chaque fois que vous regardez un tournesol, le monde entier se met à rire.
Sans moi, il n’y aurait pas de plaisir.

L‘ORANGE n’est pas d’accord :

Je suis la santé et la force. Je suis précieuse parce que j’apporte de la
vie à l’humanité. Je transporte les plus importantes vitamines.
Pensez aux carottes, citrouilles,oranges, mangues et papayes.
Je ne suis pas toujours là à l’année, mais quand j’éclaire le ciel à mon lever
et à mon coucher, ma beauté est telle que personne ne pense à aucun d’entre vous.

LE ROUGE ne peut s’empêcher de crier :

Je suis la vie de chacun de vous. Je suis le sang… le sang de votre vie.
Je suis la couleur du danger ou de la bravoure.
Je suis toujours prête à me battre pour une bonne cause.
Je suis la couleur de la passion et de l’amour.

LE VIOLET se lève de toute sa grandeur.
Elle est très grande et dit avec grande pompe :

Je suis la couleur royale, la couleur du pouvoir.
Les rois, les chefs et les archevêques m’ont toujours choisie parce
que je suis le signe de l’autorité et du pouvoir.
Les gens ne me questionnent jamais ! Ils écoutent et obéissent.

j'ai mis violet pour pouvoir le lire.... L‘INDIGO se lève à son tour :

Pensez à moi. Je suis la couleur du silence.
Vous ne me remarquez pas mais sans moi, vous deviendrez superficielles.
Je représente la pensée et la réflexion, la nuit et les eaux profondes.
Vous avez besoin de moi pour votre équilibre.

Et toutes ces couleurs sont parties, chacune convaincue de leur unique supériorité.
Leur querelle est devenue de plus en plus importante avec les jours.

Soudainement, un éclair apparut et un bruit de roulement tonnerre se fit entendre.
La pluie se mit à tomber. Les couleurs ayant très peur se sont toutes rapprochées
les unes des autres pour se réconforter.

Au milieu de la clameur…

LA PLUIE est apparue :

Vous autres, stupides couleurs, vous disputant, chacune essayant de
dominer l’autre… ne savez-vous donc pas que vous êtes toutes faites
pour un besoin unique et spécial ?
Joignez-vous et venez à moi.

Faisant ce qu’on leur demandait, les couleurs se sont réunies.

LA PLUIE a continué à parler :
À partir de maintenant, quand il pleuvra, chacune de vous
s’étirera dans le ciel en une demi boucle pour vous rappeler
que vous pouvez vivre dans la paix.

Cet arc-en-ciel sera un signe d’espoir pour demain.
Et quand une grosse pluie lavera le monde et qu’ensuite
l’arc-en-ciel apparaîtra dans le ciel,
souvenez-vous de vous apprécier l’une et l’autre.