jeudi 10 juillet 2014

Liberté




De sinople au chat hérissé d'or, allumé lampassé et armé de gueules, accompagné de trois poissons du second.

Peint par Laurent Granier, héraldiste à Lyon.










Dans la devise "Liberté, Egalité, Fraternité" de la République française, le terme "liberté" sous-entend que la contrainte et le devoir ne peuvent venir que des lois établies par l'Assemblée nationale, librement élue par le peuple.

D'après Jean-Paul Sartre, L'homme est libre, l'homme est liberté (...) l'homme n'est rien d'autre que son projet, il n'existe que dans la mesure où il se réalise, il n'est donc rien d'autre que l'ensemble de ses actes, rien d'autre que sa vie. 

L'existentialisme athée que je représente (...) déclare que si Dieu n'existe pas, il existe au moins un être chez qui l'existence précède l'essence, un être qui existe avant de pouvoir être défini par aucun concept et que cet être c'est l'homme ou, comme dit Heidegger, la réalité humaine. 

Qu'est-ce que signifie ici que l'existence précède l'essence ? Cela signifie que l'homme existe d'abord, se rencontre, surgit dans le monde, et qu'il se définit après. 

L'homme tel que le conçoit l'existentialiste, s'il n'est pas définissable, c'est qu'il n'est d'abord rien. Il ne sera qu'ensuite, et il sera tel qu'il se sera fait. Ainsi il n'y a pas de nature humaine, puisqu'il n'y a pas de Dieu pour le concevoir.

La première démarche de l'existentialisme, c'est de mettre tout l'homme en possession de ce qu'il est et de faire reposer sur lui la responsabilité totale de son existence. Et quand nous disons que l'homme est responsable de lui-même, nous ne voulons pas dire que l'homme est responsable de sa stricte individualité, mais qu'il est responsable de tous les hommes. 

L'existentialisme est un humanisme, ed.Nagel Paris 1970.


Commentaire personnel :

La liberté pose la question de l'agir, comment utiliser sa liberté ?

En trouvant le "je" qui est en chacun de nous, mais l'homme ne peut se trouver lui-même qu'en sortant de lui-même c'est-à-dire en s'ouvrant à l'autre. C'est notre corps qui nous permet de communiquer avec l'extérieur, ce corps nous permet d'exprimer nos sentiments vers l'extérieur, sentiments eux-mêmes tributaires de notre intelligence, de notre volonté et de notre mémoire qui nous inscrit dans le temps. Notre intelligence, notre volonté, notre mémoire nous permettent d'agir en toute liberté c'est-à-dire sans être assujetti par aucune puissance extérieure. Telle est notre nature humaine, libre d'agir.