vendredi 15 août 2014

La Vierge Marie en héraldique

Le 15 août, les chrétiens catholiques fêtent l'Assomption de la Vierge Marie, c'est-à-dire l'événement au cours duquel, au terme de sa vie terrestre, elle serait entrée directement dans la gloire du ciel, âme et corps, sans connaitre la corruption physique qui suit la mort. Ce même jour, les chrétiens orthodoxes fêtent la Dormition de la Mère de Dieu, c'est-à-dire sa mort, entourée des apôtres, sa résurrection et sa glorification. Nombreux sont les blasons qui arborent la Vierge Marie. Il ne s'agit pas ici de commenter l'événement en lui-même mais simplement d'illustrer un thème héraldique incontournable.

Congrégation des Marianistes polonais
La congrégation des Pères marianistes de l'Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie est une congrégation religieuse masculine catholique fondée en 1673 en Pologne par Stanisław Papczyński. Elle est présente en Pologne, en Lituanie, en Lettonie, en Biélorussie, au Kazakhstan, en Ukraine, en Slovaquie, en république tchèque, en Allemagne, en Argentine, aux Philippines, au Cameroun.

Ville de Minsk (Biélorussie)


Archiepiscopal Corporation of Regina
(Skatchewan, Canada)
D’or à la figure de la Sainte Vierge Marie au naturel, vêtue d’azur et couronnée d’or, assise de front sur une chaise perronée au naturel et supportant de sa main dextre l’Enfant Jésus du même vêtu d’argent, les deux figures auréolées d’or et tenant ensemble un rosaire du même, chapé d’azur chargé de deux gerbes de blé d’or.


Bénédictines de l'Immaculée conception de Notre-Dame de Cosne (Nivernais, Bourgogne)

D'azur, à une sainte Vierge soutenue d'un croissant, le tout d'argent. 
Bastogne
(Wallonie, Belgique)


Parti de gueules et d’azur, et brochant sur la partition, la Sainte Vierge avec l’enfant Jésus de carnation, vêtus d’or et ceints d’une couronne à trois fleurons du même, la Vierge tenant de sa dextre un sceptre fleurdelisé aussi d’or.
Fontaine-Notre-Dame (Nord)

D'or à une vierge de carnation, tenant à senestre l'Enfant Jésus, vêtue de gueules et d'azur et assise sur un trône de sable.
Le Beausset
(Var, Provence-Alpes-Côte d'Azur) 

D'azur, à une sainte Vierge d'or, soutenue d'un croissant d'argent, et la tête entourée de sept étoiles du même.
Passais
(Orne, Basse-Normandie)

D'azur à la Vierge issante aux trois-quarts d'argent cantonnée de quatre fleurs de lys d'or.
Pornic
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire)

Tiercé en pairle renversé : au premier, de sinople à la cotice en barre abaissée accompagnée en chef à dextre de la tour carillon de l'église du Clion, le tout d'argent ; au second : coupé ondé, au I d'azur à la Vierge à l'Enfant d'or tenant un oculus d'argent de Sainte-Marie et mouvant de la partition, au II de gueules à un porc-épic d'argent, à la trangle ondée d'argent brochant sur la partition ; au troisième, d'azur à une ancre de marine posée en bande et à un fût de canon posé en barre brochant, le tout d'or surmonté d'une étoile du même et accosté de deux mouchetures d'hermine d'argent ; à deux fois parées d'or posées en chevron brochant sur les lignes de partition et brochant sur le tout, au demi-pal d'argent terminé en pointe d'écusson, mouvant du chef et chargé en pointe d'un écusson d'or* à la croix de sable surmonté de deux mouchetures d'hermine de sable l'une sur l'autre.
 
* Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives (or sur argent).


Port-Sainte-Marie
(Lot-et-Garonne, Aquitaine)

D'azur au pont de trois arches d'argent sommé de trois tours du même, celle du milieu donjonnée et chargée d'un cadran d'horloge, le tout sur une rivière de sinople chargée de Notre Dame tenant l'Enfant Jésus d'or, assise sur un croissant aussi d'argent, accostée de deux anges affrontés aussi d'or qui la couronnent d'une couronne fermée du même.
Prieuré de Cessy-les Bois
(Nivernais, Bourgogne) 

D'azur à une sainte Vierge d'or. 
Rouffach
(Haut-Rhin, Alsace)

D'azur à la Vierge de carnation assise sur un trône d'or, vêtue de gueules et d'azur, tenant de sa main droite une haute fleur de lys d'or, la tête couronnée et entourée d'une gloire de même, sur ses genoux l'Enfant bénissant de carnation, au nimbe crucifère d'or, un écusson de gueules à la bande d'argent brochant en pointe.
Sainte-Marie-la-Blanche
(Côte-d'Or, Bourgogne)


D'azur à la Vierge et l'Enfant Jésus d'argent, nimbés d'or, posés sur un croissant du même; chapé-ployé d'hermine.
Vaison-la-Romaine ancien (XVIIe siècle)
(Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d'Azur)


D'azur à une Sainte-Vierge au naturel portée sur un vase d'argent, orné de fleurs au naturelles.
Vireux-Molhain
(Ardennes, Champagne-Ardenne)

Parti : au1) d’argent aux trois fasces de gueules, au 2) d’azur à la vierge d’argent couronné d’or, portant sur son bras senestre l’enfant aussi d’argent couronné aussi d’or et brandissant de sa dextre un sceptre du même.

1 commentaire:

  1. Voici un extrait de l'Apocalypse de saint Jean, les blasons ci-dessus en sont partiellement une représentation.

    Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement. Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. et la femme s'enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu'elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours. et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort. c'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps. quand le dragon vit qu'il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l'enfant mâle. et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu'elle s'envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d'un temps, loin de la face du serpent. et, de sa bouche, le serpent lança de l'eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l'entraîner par le fleuve. et la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche. et le dragon fut irrité contre la femme, et il sen alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus.


    RépondreSupprimer