mardi 26 août 2014

Le tonneau en héraldique

Le cintrage du bois à chaud est connu très tôt des Celtes, des Phéniciens et des Égyptiens, notamment dans la fabrication des bateaux. La substitution progressive du tonneau (plus léger, roulable et plus facilement transportable à dos d'animal) aux amphores (lourdes, fragiles, peu empilables) se répand dans la partie septentrionale de l'Empire romain à partir du IIe siècle où il est principalement utilisé pour la conservation et le transport du vin qui se faisaient jusqu'alors dans des amphores grecques.

Un tonneau est un conteneur de révolution servant à conserver les liquides de consommation. Inventé par les Celtes, et plus précisément par les Gaulois, le tonneau a traversé les siècles. Il se distingue de la barrique par son assemblage en bois plus épais et sa durée de vie plus longue.
Une seille est un récipient en bois ou en métal, rond ou ovale, semblable à un seau ou à une bassine de par sa forme. La seille possède généralement deux poignées latérales saillantes ou découpées dans le bois. C'est un récipient de grande contenance qui était utilisé autrefois dans les tâches ménagères, pour laver le linge ou baigner les enfants, par exemple.

La seille à traire est un modèle plus petit destiné à recueillir le lait lors de la traite des animaux. Celle-ci ne possède qu'une seule poignée latérale.



Artonne
(Puy-de-Dôme, Auvergne)

De sable à un tonneau d'argent.
Brainville
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine)

Coupé d'azur à deux barils d'or cerclés de gueules, et d'argent à la hure de sanglier de sable, armé et lampassée de gueules.
Crézancy-en-Sancerre 
(Cher, Centre)

D'azur à la chèvre saillante d'or, la patte senestre posée sur un tonneau d'argent cerclé de sable, accompagnée à dextre du chef d'une grappe de raisin d'or, tigée et feuillée au naturel.
Saint-Nicolas-de-Bourgueil 
(Indre-et-Loire, Centre) 

De sinople au tonneau d'or posé en pal en pointe, à la crosse du même brochante, à deux pampres de vignes d'or mouvant du tonneau et passés en sautoir, chargés de trois grappes de raisin de pourpre l'une brochant en abîme, les deux autres en flancs, accompagnés de deux roses d'or, une dans chaque canton du chef.
Saint-Pourçain-sur-Sioule
(Allier, Auvergne)

D’azur au tonneau couché d’argent surmonté d’une fleurs de lys du même.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire