mardi 19 août 2014

Les grands seigneurs féodaux d'Angleterre

Au sein du royaume d'Angleterre, la féodalité n'a été introduite qu'avec la conquête normande. Elle a eu beaucoup de mal à s'implanter, et a pris fin avec la dynastie des Tudors et la Renaissance anglaise (XVIe siècle). Toutefois elle a subsisté en Écosse jusqu'en 2001 et resta en vigueur sur l'île de Sercq jusqu'au 4 octobre 2006.

Située dans la Manche, très proche de Guernesey, Sercq est l'une des seigneuries normandes du bailliage de Guernesey, État dépendant de la Couronne britannique. Les comtés traditionnels d'Angleterre (Historic counties of England) sont d'anciennes subdivisions de l'Angleterre mises en place à partir du XIIe siècle. Ils ont rempli diverses fonctions pendant plusieurs siècles et sont aujourd'hui à l'origine des divisions administratives modernes, avec toutefois nombre d'importantes modifications. Les comtés traditionnels sont aussi dits "historiques" ou "anciens". Les comtés historiques ont été remplacés, par les comtés administratifs en 1889, puis par les comtés métropolitains et non-métropolitains en 1974, remaniés en 1996. Il existe aujourd'hui également des comtés cérémoniaux.


Aymar Ier de Valence, dit Pembroke (vers 1270-1324, enterré dans l'abbaye de Westminster), comte de Pembroke et de Wexford, seigneur de Valence, Rançon et Saint-Gemme. Il n'est officiellement reconnu comte de Pembroke et de Wexford qu'à la mort de sa mère en 1307.



Burelé d'argent et d'azur de dix pièces,
à dix merlettes de gueules posées en orle.










Gilbert de Clare (1180-1230), 4e comte de Hertford et 5e comte de Gloucester, est le fils de Richard de Clare, 3e comte de Hertford. Il est l'un des 25 barons chargés de voir à la Magna Carta en 1215.

La famille de Clare est une célèbre et puissante famille anglo-normande issue de Godefroi (ou Geoffroy), comte d'Eu, un des fils illégitimes du duc de Normandie Richard Sans-Peur.

Arrivée avec la conquête normande de l'Angleterre en 1066, elle joua un rôle primordial en Angleterre, Galles et Irlande jusqu'à sa disparition en 1314.


D'or à trois chevrons de gueules.











Jean de Lacy (c. 1192-1240) est le 2e comte de Lincoln jure uxoris, de la 2e création du titre, et seigneur du Château de Pontefract. Il est l'un des 25 barons chargés de voir à la Magna Carta en 1215.

En 1232, le roi Henri III d'Angleterre transfère le titre de comte de Lincoln à Margaret de Lacy et à son mari John de Lacy pour que eux puis leurs descendants le tienne à vie. John ne tient donc le titre qu'en droit de sa femme (de jure uxoris). John meurt en 1240, et sa femme se remarie avec Walter le Maréchal, comte de Pembroke, puis trois ans plus tard, avec Richard de Wiltshire. Son fils Edmund de Lacy est autorisé à succéder à son père en 1248, et avant 1255 reçoit le titre de comte de Lincoln.

 


D'or au lion rampant de pourpre.







 
  


Jean de Bretagne, dit Jean (IV) de Montfort (vers 1294-1345), fils d'Arthur II, duc de Bretagne, et de Yolande de Dreux, comtesse de Montfort l'Amaury, fut comte de Montfort-l'Amaury (1330-1345), comte de Richmond (1341-1342), puis duc de Bretagne (1341-1345).











 

D'hermine plain à la bordure de gueules 
chargée de neuf léopards d'or.









 
John Talbot (entre 1384 et 1390-1453), baron Talbot, 1er comte de Shrewsbury et de Waterford, baron Furnival de jure uxoris, fut l'un des chefs anglais lors de la guerre de Cent Ans.

Voir aussi  l'article consacré à la guerre des Deux-Roses.

Écartelé, en 1, d'azur au lion d'or bordé d'or, en 2, de gueules au lion d'or à la bordure engrelée d'or, en 3, d'argent à deux lions passants de gueules, en 4, d'argent à la bande de gueules accompagnée de six merlettes de gueules, trois en chef, trois en pointe.






 
Pierre Gaveston (ou Pieres de Gabaston, ou encore Gavaston ; en anglais : Piers Gaveston) est un chevalier gascon de la cour d'Angleterre, favori du roi Édouard II.

Piers Gaveston (dans les documents anglais du XIVe siècle, il est le plus souvent nommé « Pieres de Gavaston ») naquit en Gascogne, d'Arnaud de Gabaston et de Claramonde de Marsan, au sein d'une famille noble issue du petit village de Gabaston, dans le Béarn. 
 

De sinople à six aigles d'or becquées
et membrées d'argent, posées 3, 2 et 1.









 
Richard d'Angleterre dit Richard de Cornouailles (5 janvier 1209-1272), fils de Jean sans Terre, roi d'Angleterre et d'Isabelle d'Angoulême.


En 1240, il rejoint la croisade en Terre sainte. Il y reste quelques mois et rembarque à Saint Jean d'Acre le 3 mai 1241 à destination de l'Angleterre.

En mai 1242, il suit son frère le roi Henri III d'Angleterre lors de sa campagne en France pour reconquérir l'héritage Plantagenêt. Cette campagne se termine par la défaite des Anglo-Poitevins à la bataille de Taillebourg le 21 juillet 1242, face au roi Louis IX de France.

Il fonde en 1245 l'Abbaye de Hailes sur des terres que son frère Henri III lui a données. Il y sera inhumé à sa mort en 1272.

Comte de Cornouailles (1225-1272), il est élu roi des Romains en 1257, mais le titre lui est contesté par Alphonse X de Castille et il n'est jamais sacré empereur. Il dépense beaucoup d'argent au développement de son château de Wallingford.

En 1264, il est fait prisonnier par les partisans de Simon de Montfort à la bataille de Lewes. Libéré en septembre 1265, il retourne en Allemagne en août 1268 et rassemble en avril 1269 une diète à Worms où il fait passer un règlement sur l'abolition des péages superflus.



D'argent au lion rampant de gueules, couronné, lampassé et armé d'or, à la bordure de sable besanté d'or.









Saer de Quincy (c. 1170-1219), 1er comte de Winchester, est un des chefs de la rébellion de barons contre le roi Jean d'Angleterre et une personnalité importante en Angleterre et en Écosse au tournant du XIIe au XIIIe siècle.

Il est l'un des 25 barons chargés de voir à la Magna Carta en 1215, ce qui fait qu'il est excommunié par l'Église catholique en 1215.


 D'or à la fasce de gueules au lambel 
de onze pendants posé en chef.








 

Simon V de Montfort (vers 1208-1265), 6e comte de Leicester et comte de Chester. Il fut le meneur de la révolte des barons contre Henri III. Ses troupes vainquirent les forces royales lors de la bataille de Lewes en 1264, avec la capture du prince Édouard. Mais il fut défait et tué à la bataille d'Evesham en 1265, son corps atrocement mutilé. Sa famille fut exilée.













De gueules au lion rampant d'argent.










William de ferrers, 5e comte de Derby (1293-1354).

Le titre de comte de Derby fut créé pour la première fois dans la pairie d'Angleterre en 1139 par Étienne d'Angleterre pour la famille Ferrers. Il est confisqué au 6e comte pour avoir comploté contre Henri III. En 1337, il est recréé pour la famille d'Henri III, puis rattaché à la couronne lors de l'accession au trône d'Henri IV. Il est à nouveau créé pour la famille Stanley en 1485.
  


Vairé de gueules et d'or.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire