mardi 26 août 2014

Une curiosité héraldique : le diapré

Le diapré est un effet de style, consistant à orner d'arabesques décoratives, pour le meubler visuellement, un grand espace de champ sans meubles ni figures. Il se distingue des ombres en ce que l'entrelacs n'évoque pas manifestement la bordure d'une figure identifiable, et se distingue du paillé (qui se blasonne) par l'absence d'anneaux ou de silhouettes de figures. Le diapré n'est pas un émail, mais un enrichissement de style destiné à meubler et valoriser les à-plats. Il ne se blasonne pas. Il se définit comme un attribut.
 
Légny
(Rhône, Rhône-Alpes)

D’or diapré de gueules, à la jumelle en bande de sable.







Rixheim
(Haut-Rhin, Alsace)

D’argent, le champ de l’écu diapré, à deux carreaux de gueules, vidés du champ, ployés et entrelacés en forme d'étoile à huit rais.
Saint-Gervais-d'Auvergne
(Puy-de-Dôme, Auvergne)

Gironné d'or et de gueules, diapré.
Yenne
(Savoie, Rhône, Alpes)

D’azur diapré d'argent, au chef cousu de gueules à la croix aussi d'argent.

1 commentaire:

  1. YENNE, je vois mal un diapré sur ce blason mais plutôt une sorte de végétal (d'argent) intégrant feuilles et tiges !

    RépondreSupprimer