lundi 29 septembre 2014

29 septembre : l'ancienne Louée de la saint-Michel

La Saint-Michel, fêtée le 29 septembre, était, dans la France rurale d'autrefois, la principale date de la louée d'hiver. Ce jour-là, les domestiques et les employeurs se rencontraient pour renouveler les contrats d'embauche et en débattre les conditions, chaque partie à son avantage, comme il se doit. D'un côté, le saisonnier faisait état de ses bons services et de son ardeur au travail, de l'autre, le patron vantait les avantages à travailler pour lui. Après avoir digressé sur la qualité des terres et du bétail, sur l'art de faire ceci ou cela, on discutait ferme sur les conditions pécuniaires, le manger, le coucher... Enfin, on finissait par s'accorder et la parole donnée avait valeur de contrat. «Tope-là, cochon qui s'en dédit !» Ces marchés à l’embauche restèrent très fréquentés jusqu’au milieu des années 50, car la bonne marche du monde paysan en dépendait. La mécanisation progressive des exploitations fermières, l'évolution du mode et du niveau de vie feront disparaître petit à petit tout ce petit monde laborieux des campagnes.

Léon Delachaux (1850-1919), La Louée à Château-Landon (foire aux servantes)
Carte postale ancienne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire