lundi 20 octobre 2014

La chaussure en héraldique

Nous entendons ici par chaussure « tout ce qui se chausse au pied ». La chaussure est traditionnellement un symbole de possession et d'autorité. Elle signifie donc qu'un individu reste maître de lui-même. Dans la tradition musulmane, se déchausser en entrant dans la maison de quelqu'un est une façon d'accepter son statut et sa propriété. En héraldique, où il évoque plutôt l'activité économique ou industrielle, ce meuble se présente généralement de profil, sous les formes de souliers, de bottes ou encore de sabots.

Challuy
(Nièvre, Bourgogne) 

De sinople au sabot d'argent, garni d'or, posé sur une champagne fascée ondée d'azur et d'argent et surmonté de l'inscription "Challuy" en lettres cursives d'argent; au chef cousu d'azur chargé, dextre, d'une gerbe de blé d'or et, à senestre, d'une vache du même, accornée, onglée, colletée et clarinée d'azur.
Cormont
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais) 

Parti :au 1) mi-parti d’argent à l’aigle bicéphale de sable becquée et membrée d’azur, au 2) coupé au I d’azur au fer de moulin d’argent et au II d’or à l’écusson de vair ; le tout soutenu d’une champagne d’azur chargé d’un soulier d’or. 
Épretot
(Seine-Maritime, Haute-Normandie) 

Écartelé : au 1er d’argent à l’arbre de sinople au 2) et au 3) de gueules plain, au 4) d’argent à la botte de sable ; à la barre d’or brochant sur le tout chargée d’une cloche de gueules bataillée d’azur accostée de deux angennes du même.
La Chapelle-des-Marais
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire) 

Tiercé en pairle : au premier, d'or à un salais de sable posé en pal ; au deuxième, de gueules au panier tressé d'or posé en pointe ; au troisième, de sinople au sabot aussi d'or posé en pointe ; sur le tout d'argent au rencontre de bœuf de sable. 
Lammerville
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)

Écartelé au 1) burelé d’argent et de gueules au lion de sable brochant sur le tout, au 2) d’azur aux trois chaussures cousues de sable, au 3) d’argent aux trois marteaux de gueules, au 4) de gueules aux trois têtes d’aigle d’argent.
La Tartre-Gaudran
(Yvelines, Ile-de-France)

De gueules à un sabot d'argent voguant sur une mer fascée ondée d'azur et d'argent de six pièces; au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or; à un mat habillé d'argent mouvant du sabot et brochant sur le chef. 

Devise : Nec mergitur item (« Il ne coule pas non plus »)
Ondes
(Haute-Garonne, Midi-Pyrénées)

D'azur à la cotice en barre d'argent, accompagnée en chef de deux sabots d'or, l'un sur l'autre, et en pointe de trois poissons aussi d'argent rangés en fasce pris dans un filet du même.
Saint-Zacharie
(Var, Provence-Alpes-Côte d'Azur)

D'azur au-dessous de soulier surmonté d'une croisette tréflée et accosté de deux étoiles, le tout d'or.  
Commentaires : La semelle de chaussure, meuble tout à fait inhabituel, fait allusion au Saint Soulier ou San Sabatoun, une babouche que possède l’église de Saint-Zacharie et qu’une tradition ancienne dit avoir appartenu à la Vierge Marie.
Traubach-le-bas
(Haut-Rhin, Alsace) 

De gueules au sabot d'or surmonté d'une fasce haussée d'argent.







De sinople à la croix latine d'argent, pommetée et flammée du même en chef et sur la traverse, accostée de deux sabots d'argent affrontés, celui de dextre posé en barre et celui de senestre en bande, soutenue d'un pont sommé d'une tourelle, le tout d'or maçonné de sable; au chef de sable chargé de deux écrevisses affrontées d'or, posées et rangées en fasce.

La croix fait référence à une des croix disposées sur le territoire communal. Cette croix avait la particularité d?être considérée comme la protectrice du village à l?issue des épidémies de peste du XIXème siècle.
Les sabots rappellent les artisans dans ce métier au siècle dernier.
Quant aux écrevisses, c?est pour indiquer que l?écrevisse à pattes blanches vivait dans les rus de la Jouvence et de la Bécotte, rus traversant notre village.  
Le pont maçonné symbolise la Dhuis par un aqueduc qui se trouve non loin de la Fontaine Voisin.
Les épis de blé rappellent pour leur part l?activité agricole très présente.
Notons enfin que ce blason a été choisi par les habitants de la commune.
(Source : site de la commune)

Bata Shoe Museum Foundation
Toronto (Ontario)

Armoiries: Divisé en chevron d'or sur azur à deux clés d'azur en chef, à une botte d'or en pointe.
Cimier : Une peau entière d'or bordée d'azur, chargée d'un couteau d'azur, la lame en croissant de lune et vers le haut.
 
Devise : ONE STEP AT A TIME (ou PER SAECULA GRADATIM);
 
Symbolisme
 
Armoiries : Bleu et or sont les couleurs officielles du Musée. La division triangulaire rappelle le positionnement de la bride sur la plupart des sandales, telle que vue par la personne qui les porte. La botte représente tous les types de chaussures. Les deux clés sont un symbole des musées dans l’héraldique canadienne et elles reflètent ici deux aspects centraux de la mission du Bata Shoe Museum : étudier et faire connaître l’histoire de la chaussure et de la cordonnerie.
 
Cimier : La peau et le couteau symbolisent l’ensemble des matériaux et outils utilisés depuis des siècles dans la confection de la chaussure.
 
Devise : Signifiant « Un pas à la fois » la devise est une suggestion de Robertson Davies. Elle renferme un triple sens. Premièrement, elle reflète la progression des événements et des initiatives accompagnant le développement des collections du Musée. Deuxièmement, elle évoque l’expérience de se mouvoir en marchant. Troisièmement, elle symbolise le processus, pas à pas, par lequel les visiteurs du musée accroîtront leurs connaissances et leur compréhension de l’histoire de la chaussure comme signifiants culturels des coutumes sociales, des fluctuations économiques et des changements climatiques.

(Source : Le gouverneur général du Canada)


Sur Herald Dick Magazine

Les blasons des métiers et corporations