jeudi 23 octobre 2014

Le temps c'est de l'argent

Enfin, c'est une façon de parler... En réalité, ces chromos anglaises de 1908 mettent en image le décalage horaire entre Greenwich et différentes régions du monde représentées à travers les types humains et les monnaies en cours. Trois en un donc. L'ensemble compose une belle galerie qui enrichit notre collection de chromos de la Belle Époque, particulièrement prolifique dans ce domaine. Les dernières expositions universelles n'étaient pas étrangères à cet encyclopédisme. L'Europe conquérante et coloniale célébrait là une forme de planétarisme. Le globalisme actuel en est la suite logique, avec les effets pervers que l'on sait, l'uniformisation des modes de vie notamment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire