jeudi 23 octobre 2014

Le vieux Londres en 1925

Une petite douzaine de chromolithographies, datées de l'année 1925, qui mettent en image quelques endroits emblématiques de Londres. Ce billet vient en complément du précédant, Images du vieux Londres en 1929, publié le 15 octobre dernier.

Staple Inn, Holborn
Staple Inn est une construction de style Tudor sur le côté sud de la rue High Holborn, dans la City de Londres. Situé à proximité de la station de métro Chancery Lane, il est utilisé comme lieu pour les réunions de l'Institut et de la Faculté des Actuaires. Certaines parties des bâtiments subsistants datent de la fin 16e siècle.


Jardin dans le Staple Inn, High Holborn Street
Situé au sud de Staple Inn, ce jardin existe depuis la fin du 16e siècle.


The old Curiosity Shop, Portsmouth Sreet
Le Magasin d'antiquités, en anglais The Old Curiosity Shop, est, avec Barnaby Rudge, l'un des deux romans que Charles Dickens (1812-1870) a publiés, en compagnie de quelques nouvelles, dans son anecdotique et éphémère revue L'Horloge de Maître Humphrey, parue de 1840 à 1841, puis en un volume en 1841. Master Humphrey est censé être le narrateur des premiers chapitres, puis l'histoire est confiée à une autre voix, sans solution de continuité entre l'une et l'autre. Il concerne la jeune Nell Trent qui vit avec son grand-père maternel, dont le nom n'est jamais révélé, dans une vieille maison de Londres appelée « The Old Curiosity Shop », car elle comprend en rez-de-chaussée un magasin d'antiquités bourré, selon Gilbert Keith Chesterton, d'« objets grotesques et sinistres, d'armes bizarres, de décorations en volutes diaboliques ».

La suite de l'article très complet et très intéressant consacré à ce roman sur Wikipédia.


Abbot's Court, Westminster Abbey
L’abbaye de Westminster est l'un des édifices religieux les plus célèbres de Londres. Sa construction date pour l'essentiel du XIIIe siècle, sous Henri III. C'est le lieu de sépulture d'une partie des rois et reines d'Angleterre et aussi des hommes et des femmes célèbres. Le « Coin des poètes » fait honneur aux écrivains du royaume. La quasi-totalité des couronnements des monarques anglais a eu lieu dans cette abbaye.

Le vrai nom de l'abbatiale est église collégiale Saint-Pierre. Westminster signifie « abbaye de l'ouest », venait du fait qu'elle se situait à l'ouest de la City (en opposition à Eastminster, monastère cistercien qui se trouvait à l'est, au-delà de la tour de Londres, sur le site de l'actuel Royal Mint). En vieux français, l'abbaye de Westminster se nommait Ouestmoustier (latin monasterium).



Clifford's Inn
Les Inns of Court (littéralement : « Auberge de la Cour ») sont, en Grande-Bretagne, des institutions de formation professionnelle destinées aux avocats plaideurs (barristers). Elles ont aussi des attributions disciplinaires envers chacun de ses membres et anciens élèves.

Il en existe quatre exclusivement situées à Londres, dans lesquelles les étudiants doivent s'inscrire pour préparer l'accession au barreau. Elles se répartissent d'ailleurs en circonscriptions, dans lesquelles les barristers s'entraînent mais aussi pratiquent à leur sortie de l'école. Cependant, la croissance et la concurrence dans la profession ont provoqué l'éloignement progressif des barristers depuis la deuxième moitié du XXe siècle.

Les armoiries des quatre Inns of Court


Inner Temple Gate-House, Fleet Sreet
L'Honorable Société de l'Inner Temple (en anglais The Honourable Society of the Inner Temple) est l'une des quatre Inns of Court, qui se trouve autour du Royal Courts of Justice de Londres : Inner Temple représente un des quatre centres de formation des barristers.

Son nom provient du fait que chacun de ces « instituts de formation » est installé dans les locaux d'une partie de l'Église du Temple fondée au XIIe par les Templiers anglais, qui devint propriété de la Couronne en 1307, après l'anéantissement de l'Ordre du Temple. Par la suite, celle-ci fut donnée à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui loua dès 1312 le temple aux deux universités d'avocats : l’Inner Temple et le Middle Temple, qui se partagèrent alors l'utilisation de l'édifice.


Old House, Aldgat
Aldgate est l'un des 25 Wards (quartier traditionnels) de la Cité de Londres. Elle tient son nom du fait que l'une des six portes permettant de franchir le mur de Londres, enceinte qui avait été construite par les Romains afin de défendre Londinium, était construite sur son axe. Aldgate était la porte située le plus à l'est et menait aux quartiers de Whitechapel et de l'East End. 


An old Tavern, Limehouse
Limehouse est un quartier dans l'est de Londres. Il fait partie du district londonien de Tower Hamlets. Le quartier est desservi par la gare de métro de Limehouse. Tower Hamlets forme une grande partie de l'East End. Globalement, il s'agit d'une circonscription pauvre. La population immigrée y est importante, principalement la population d'origine bengalie qui représentait sans doute plus de 30 % de la population en 2005. Le quartier de Spitalfields est surnommé Bangla Town.

Dans le Sud du borough, sur les bords de la Tamise, se trouvait le quartier des docks qui fournissait du travail à une part importante de la population, toutefois, les activités portuaires ont décliné puis cessé dans la deuxième moitié du XXe siècle. A Canary Wharf, un important quartier d'affaires a été installé sur les anciennes installation portuaires à partir des années 1980. Cependant, fonctionnellement, ce centre tertiaire est relativement isolé du reste du borough.


Stationers Hall
Stationers Hall (littéralement : « Salle des Papetiers » est un complexe de cinq salles de fonction ; la plus grande peut contenir un maximum de 400 personnes et la plus petite une vingtaine. La Maison de la Société Vénérable de Papetiers et Fabricants de Journaux, a résidé sur ce site depuis 1606. Le bâtiment actuel, cependant, a été construit en 1673, suite à la destruction de la salle d'origine, lors du grand incendie de 1666, et sa façade fut radicalement changée, dans les années 1800, pour la mettre à jour (selon les goûts du 19ème siècle). Dès le Moyen Âge, personne ne fut autorisé à négocier dans la ville de Londres, à moins qu'il y résidât et appartînt à une guilde. Donc, si vous voulez travailler dans les industries impression, d'édition et de papier qui inclus l'emballage, articles de papeterie, vous devez devenir membre de la société. La Guilde des Papetiers continue à faire le même travail aujourd'hui, mais leurs préoccupations s'étendent maintenant à inclure les médias numériques. 

The Livery Hall, chargée d'histoire, est la plus grande et la plus grandiose des salles, avec parquet en chêne et vitraux montrant Shakespeare et Edouard IV.


Strand Lane
La Strand est une large avenue, qui autrefois longeait la Tamise, d'où son nom qui veut dire « rivage » en français. Cette rue relie la City à Trafalgar Square. The Strand, comme les Londoniens appellent cette rue, est en fait resté un espace qui fait le lien entre les centres économique et politique de Londres. Cette rue est assez animée avec la présence de nombreux bars, pubs et restaurants. On n'est pas loin du quartier des théâtres et de Convent Garden.


« The George Southwark »
Le George ou George Inn, est un édifice à Southwark, sur Borough High Street, remontant à la période médiévale. Actuellement possédé ou loué par le National Trust, il est situé sur le côté sud de la rivière Thames, près de London Bridge. C'est le seul bâtiment en mezzanines qui demeure de cette époque. La première carte de Southwark (duché de Lancaster,1543) montre l'endroit clairement marqué comme «Gorge». Il était autrefois connu sous le nom « George and Dragon », nommé, donc, d'après la légende de Saint-Georges et du Dragon.


Turner's House, Chelsea
Il s'agit de la maison où résida le célèbre peintre, aquarelliste et graveur Joseph Mallord William Turner (1775-1851). Elle se situe à Chelsea, un quartier de l'ouest de Londres, sur la Tamise. Au XVIIIe siècle, le lieu est connu pour sa manufacture de porcelaine. Si Chelsea a eu la réputation d'être le quartier des artistes, il n'en est plus de même aujourd'hui. Au XIXe siècle des peintres comme Dante Gabriel Rossetti, J. M. W. Turner, James McNeill Whistler, William Holman Hunt et John Singer Sargent y vivent et y travaillent. Le mouvement préraphaélite s'y développe. À Chelsea s'installent aussi des auteurs comme George Meredith, Algernon Charles Swinburne, Leigh Hunt et Thomas Carlyle. Jonathan Swift vécut à Church Lane, Richard Steele et Tobias Smollett à Monmouth House.