mardi 21 octobre 2014

Outils et héraldique : le marteau

Un marteau est un outil percuteur, servant par exemple à aplatir un morceau de fer ou à enfoncer un clou. En tant qu'arme, le marteau est un symbole de force masculine, lié au pouvoir du Soleil et aux dieux guerriers. En tant qu'outil, il constitue un symbole de protection et de capacité divine. En héraldique, il est parfois appelé « Martel ». Sur les blasons municipaux, il symbolise le plus souvent une activité industrielle (forges, carrières...)

Le marteau de Thor

Dans la mythologie nordique, Mjöllnir est le marteau à manche court de Thor, le dieu de la foudre et du tonnerre. Si le manche fut forgé trop court c'est parce que pendant sa forge, le dieu farceur Loki se transforma en mouche et vint distraire le nain qui forgeait le marteau. Le marteau de Thor est l'arme la plus puissante des dieux, et symbolise alors la protection de l'univers face aux forces du chaos, notamment les géants, plus grands ennemis des dieux, qui sont régulièrement abattus par Thor grâce à son marteau.
(Ci-contre, à gauche, blason de la commune de Torsås, en Suède.)

 
La bataille de Thor contre les géants, réalisé en 1872 par Mårten Eskil Winge.

Thor est le dieu du Tonnerre dans la mythologie nordique. Il est l'un des dieux principaux du panthéon, et fut vénéré dans l'ensemble du monde germanique.

Son culte est d'abord rapporté dans le monde germanique par des chroniqueurs extérieurs, notamment par Tacite. Toutefois, les mythes qui lui sont associés se retrouvent principalement dans les Eddas, textes scandinaves rédigés et compilés aux alentours du XIIIe siècle, soit quelques siècles après la christianisation officielle des derniers royaumes Vikings.

La faucille et le marteau sont un symbole graphique utilisé pour représenter le communisme, dans sa variante léniniste. Il dépeint le marteau du prolétariat ouvrier et la faucille des paysans ; leur jonction symbolise l'union entre les travailleurs agricoles et industriels.





Le "Bundesadler" autrichien (1919-1934) - Sur le corps de l'aigle se trouve l'ancien bouclier du Duché d'Autriche,  semblable au drapeau de l'Autriche. L'aigle tient dans ses griffes un marteau et une faucille en or symbolisant l'association de la classe paysanne et de la classe ouvrière mais à laquelle il convient sans doute d'ajouter la couronne murale placée sur la tête de l'aigle également d'or, et dirigeante (la tête, c'est aussi le « chef ») au sein de la république. Les chaînes brisées ont été ajoutées à la fin de la Seconde Guerre mondiale et indiquent la libération du national-socialisme. (Wikipédia)



Les différents types de marteaux
  • marteau de forgeron ;
  • marteau de menuisier ;
  • marteau de mécanicien ;
  • marteau de maçon ou boucharde ;
  • marteau de couvreur ou asseau ou assette ;
  • marteau d'accordeur ;
  • marteau de placage utilisé en marqueterie ;
  • marteau de cordonnier ;
  • marteau de géologue ;
  • marteau de vitrier ou bisaiguë ;
  • marteau de tapissier ou ramponneau ;
  • marteau de carrier ou mailloche ou têtu ;
  • marteau de tailleur de pierres ou massette ;
  • marteau de maréchal-ferrant ou ferratier ;
  • marteau d'escalade ou marteau-piolet ;
  • marteau à réflexes ou marteau à percussion utilisé en médecine ;
  • marteau de commissaire-priseur ou de juge, connu sous le nom de marteau de président ;
  • marteau arrache-clou ;
  • marteaux de chaudronnier ;
  • marteau à ciseler.

    Les outils proches

  • La masse est une sorte de gros marteau.
  • Le maillet est un type de marteau dont la tête est faite de matériau tendre comme le bois ou le caoutchouc, mais aussi en laiton ou plastique.
  • La batte est un marteau dont le point servant à la percussion est plat ou strié. Elle est utilisée en carrosserie pour le planage (finition du redressage) des pièces.
  • Le marteau à emboutir est un gros marteau en bois dont un embout démesuré sert à donner une forme grossière à une pièce plate.

Amfreville-la-Mi-Voie
(Seine-Maritime, Haute-Normandie) 

Parti : au 1) d’azur à l’ancre de marine d’or remplie de sable, avec sa gumène aussi d’or remplie de gueules, au 2) de gueules à la roue d’engrenage d’argent ; à la cotice en barre d’or remplie de sinople brochant sur le tout ; le tout sommé d’un chef parti au I) de gueules chargé de deux léopards d’or passant l’un sur l’autre et au II) d’or chargé de trois marteaux de gueules ordonnés 2 et 1.


Autruy-sur-Juine
(Loiret, Centre) 

Parti: au 1er de gueules à six annelets (alias besants) d'or ordonnés 3, 2 et 1, au 2e d'or à trois marteaux de gueules. 
Auvillers-les-Forges
(Ardennes, Champagne, Ardenne) 

Divisé en chevron : au 1) de gueules aux deux fleurs de lys d’argent, au 2) d’azur à la tenailles de forge d’or posée en bande et au marteau du même brochant en barre ; au chevron d’or brochant sur la partition.
Avrillé
(Maine-et-Loire, Pays de la Loire) 

Écartelè, Au premier d’azur, à trois fleurs de lis d’or Au deuxième de gueules, au maillet & burin d’argent Mis en pal ; Au troisième de gueules, au moulin à vent d’argent ; Au quatrième d’azur, à la grappe de raisin d’or. 
Bellefontaine
(Vosges, Lorraine) 

Écartelé au 1° de gueules à l’étui de crosse contourné d’or, au 2° de sinople à la clé d’argent mise en bande, au 3° de sinople à la masse et à la tenaille d’argent passées en sautoir, au 3° de gueules à la mitre d’or ; à la croix réduite et engrêlée d’or brochant sur la partition.
Bitschwiller-lès-Thann
(Haut-Rhin, Alsace) 

De gueules à la lune d'or soutenant à dextre un pic de mineur posé en barre, la pointe à senestre tournée vers le bas, à senestre une roue dentée, le tout d'argent.
Bulson
(Ardennes, Champagne-Ardenne) 

D'or au marteau grain d'orge de sable, accosté et soutenu de deux branches de cornouiller de sinople fruitées de gueules passées en sautoir, au comble bastillé aussi de sinople, à la bordure componée d'argent et de sable. 
Carrières-sous-Poissy
(Yvelines, Ile-de-France) 

De gueules au fer à cheval accompagné à dextre d'une masse, à senestre d'un pic de carrier, en pointe d'un épi de blé, le tout d'or, au chef ondé cousu d'azur, chargé d'une losange d'argent surchargée d'une moucheture d'hermine de sable et accostée de deux fleurs de lys d'or. 
Carrières-sur-Seine
(Yvelines, Ile-de-France) 

De gueules aux trois têtus de carrier d'or rangés en phase, soutenus d'ondes d'argent mouvant de la pointe, au chef cousu d'azur chargé d'un clou de la Passion d'argent accosté de deux fleurs de lys aussi d'or.
Chavigny-Bailleul
(Eure, Haute-Normandie) 

Écartelè : au 1) d’azur au cor de chasse contourné d’argent, au 2) de gueules aux trois épis de blé d’or tiges assemblées, au 3) de gueules aux trois roses d’or, au 4) d’azur à la hache pré-celtique d’argent.
Gorges
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire) 

Parti de gueules et d'or à la croix fleuronnée d'hermine brochant, cantonnée : au premier, d'un lion d'argent, couronné, lampassé et armé d'or ; au deuxième, d'un pic de mineur d'azur ; au troisième, d'une grappe de raisins d'argent tigée d'or ; au quatrième, d'une fleur de lys d'azur au pied nourri.
Graulhet
(Tarn, Midi-Pyrénées) 

Parti, en un d'argent à l'épi de blé de sinople, en deux d'azur au marteau de cordonnier d'or, symboles de l'agriculture et de l'industrie du cuir.
Gueutteville-les-Grès
(Seine-Maritime, Haute-Normandie) 

De gueules à la crosse d’or et au marteau de carrier du même passés en sautoir, accompagnés en chef et en pointe de deux flanchis et aux flancs de deux cloches le tout d’argent.
Hourtin
(Gironde, Aquitaine) 

Écartelé : au 1) de gueules au hapchot (outil de gemmeur) d’argent au 2) d’or à l’ancre de sable avec sa gumène du même, au 3) d’or au lion à la queue léopardée de sable, au 4) de gueules au voilier d’argent vu de front.
Izier
(Côte-d'Or, Bourgogne) 

D'azur aux deux lances de tournoi d'or passées en sautoir et au maillet du même brochant sur le tout.
Joigny
(Yonne, Bourgogne) 

D'azur à la ville en perspective d'argent mouvant de la pointe, les bâtiments girouettés et ajourés du même, essorés de gueules, maçonnés de sable, la porte ouverte du champ et dans cette ouverture un maillet d'or, le manche en haut.
Lammerville
(Seine-Maritime, Haute-Normandie) 

Écartelè au 1) burelé d’argent et de gueules au lion de sable brochant sur le tout, au 2) d’azur aux trois chaussures cousues de sable, au 3) d’argent aux trois marteaux de gueules, au 4) de gueules aux trois têtes d’aigle d’argent.
Laxou
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine) 

Parti : au premier de gueules au pic de carrier d'argent emmanché d'or, posé en barre et soutenu d'une grappe de raisin feuillée du même, au second aussi d'or au dauphin d'azur jaillissant d'argent et posé en pal.
Lepuix-Gy
(Territoire de Belfort, Franche-Comté) 

De gueules à la montagne de trois sommets cousue de sinople mouvant de la pointe et des flancs, surmontée de deux marteaux de carrier d'argent passés en sautoir.  
Les Taillades
(Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d'Azur) 

D'azur à la tour d'or, ouverte, ajourée et maçonnée de sable, posée sur une terrasse d'argent, entaillée à senestre, le tout surmonté d'une escoude aussi d'or et d'un maillet du même passés en sautoir. 
Magny-Lambert 
(Côte-d'Or, Bourgogne) 

Tiercé en pairle, au premier d'azur a la mitre d'or, au deuxième d'or au rasoir antique de sinople, au troisième de sinople aux pics de carrier en sautoir d'argent.
Marigné
(Maine-et-Loire, Pays de la Loire) 

De gueules, à la fasce ondée d'argent, accompagnée en chef de deux chouettes affrontées d'or et en pointe d'un marteau de forge du même.
Martel
(Lot, Midi-Pyrénées) 

De gueules à trois marteaux d'or posés en fasce.
Méziré
(Territoire de Belfort, Franche-Comté) 

Écartelè : au premier, d'azur à deux bars adossés d'or; au second, de gueules à un marteau et une pince d'or posés en chevron renversé; au troisième, de gueules à trois grenades d'or tigées et feuillées de sinople; au quatrième, d'azur semé de billettes d'or à un lion couronné d'or armé et lampassé de gueules. Sur le tout, une croix d'argent brochant, surbrochée par une maison d'or à la toiture de gueules.


Montpeyroux
(Puy-de-Dôme, Auvergne) 

Tiercé en pairle, au 1, de gueules à la fleur de lys d'or, au 2, d'azur à la tour d'argent, au 3, d'or à la laye (ou laie) d'azur. 
Nod-sur-Seine
(Côte-d'Or, Bourgogne) 

Écartelè en sautoir, au premier de gueules au monument commémoratif de la jonction du lieu d'or ; au deuxième d'or au pic de carrier contourné de sable penché à senestre ; au troisième d'or à la feuille de chêne de sinople; au quatrième de gueules à l'épi de blé d'or ; à la barre ondée d'azur brochant sur la partition et en partie sur le monument de la jonction. 
Nogent-l'Artaud
(Aisne, Picardie) 

Parti :au 1) d’azur à la cisaille d’or et à la faucille du même passées en sautoir, au 2) de gueules au marteau d’or et à la râpe du même passés en sautoir ; au chef d’argent chargé de trois canettes de sable.
Prasville
(Eure-et-Loir, Centre) 

D’azur au chevron d’or, accompagné en chef à dextre d’un pic de carrier d’argent emmanché d’or, à senestre d’un épi de blé tigé et feuillé de deux pièces d’or et en pointe, d’une tour d’argent ouverte ajourée et maçonnée de sable.
Rocquefort
(Seine-Maritime, Haute-Normandie) 

D’or aux deux marteaux de gueules accompagnés en point d’un lion du même, au chef dentelé d’azur chargé d’une comète d’argent.
Saint-Martory
(Haute-Garonne, Midi-Pyrénées) 

De sable au marteau au long manche d'argent posé en bande.
Saint-Sauveur-d'Émalleville 
(Seine-Maritime, Haute-Normandie) 

D’or aux trois marteaux de gueules, au chef dentelé d’azur chargé d’un lion léopardé d’argent.
Saint-Sylvain
(Seine-Maritime, Haute-Normandie) 

D’azur au chevron d’or semé de trèfles de gueules, accompagné, en chef de deux lance d’argent et en pointe d’une tête d’homme du même, au chef aussi d’argent chargé d’un lion de gueules accosté de deux marteaux du même.
Saulnes
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine) 

Écartelè aux 1 - 4 d'azur à deux barbeaux adossés d'or accostés de deux croix de Lorraine de même et accompagnés en chef et en pointe de deux croix recroisetées d'argent ; aux 2 - 3 d'or à trois marteaux de sable ; sur le tout d'argent au haut fourneau allumé de gueules.
Spechbach-le-Haut
(Haut-Rhin, Alsace) 

D'or au marteau d'azur, la panne à dextre, emmanché de gueules, posé en pal.
Steinbach
(Haut-Rhin, Alsace) 

D'or, au sapin de sinople fûté et arraché de sable, accompagné en chef à dextre d'une grappe de raisin de gueules, tigée et feuillées de sinople et à senestre d'une masse et d'un marteau d'azur emmanchés de sable, posés en sautoir.
Surville
(Eure, Haute-Normandie) 

D’azur aux trois marteaux contournés d’argent, à la bordure cousue de gueules. 
Tôtes
(Seine-Maritime, Haute-Normandie) 

Parti : au 1) de gueules aux trois oies d’argent, au 2) coupé en I d’or aux trois marteaux contournés de gueules et en II d’azur aux trois croisettes d’argent ; sur le tout d’or au chef d’azur chargé de trois étoiles aussi d’or.
Vue
(Loire-Atlantique, Pays de la Loire) 

Parti : au premier, d'azur à trois coquilles d'or ; au second, de sable à l'enclume mouvant du flanc senestre et issant de la pointe, de laquelle tombent des billons, accompagnée d'un marteau d'orfèvre posé en bande, le tout d'or ; au chef de gueules bastillé d'argent de quatre pièces, maçonné de sable.
Willer-sur-Thur
(Haut-Rhin, Alsace) 

De gueules à la croix d'argent ajourée du champ, à l'abeille d'or en abîme, les cantons dextre et senestre de la pointe chargés de trois épis de blé d'or posés en barre, tigés et feuillés de même, à la faucille d'argent emmanchée d'or brochante en bande, les cantons sénestre du chef et dextre de la pointe chargés d'un marteau d'argent en bande et d'une tenaille de même en barre, les deux entrelacés. 


Xeuilley
(Meurthe-et-Moselle, Lorraine) 

D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, accompagnée en chef de deux masses en sautoir chargées d'une pelle en pal, et en pointe d'un panier d'osier contenant une gerbe de blé, le tout aussi de gueules.





Un remerciement spécial à Tessa pour sa recherche patiente de ces blasons et sa coopération efficace à leur remise en couleur.

Complément iconographique

Dessins extraits des planches du catalogue 1927 de Goldenberg, le célèbre fabricant alsacien d'outils dont la devise était "Goldenberg, l'outil qui dure". (Monswiller, Bas-Rhin, Alsace)


2 commentaires:

  1. Voir aussi les armes autrichiennes :

    http://en.wikipedia.org/wiki/File:Austria_Bundesadler_1919-1934.svg

    (aigle outillé de faucille à dextre et de marteau à senestre).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, je vais l'ajouter. C'est une figure remarquable. Merci pour le rappel.

      Supprimer