samedi 20 décembre 2014

Beau silence


     Silence protecteur,
     parti ondé d'or adouci 
     et d'azur cotonné d'argent, 
     une caresse d'hermine 
     brochant sur la partition.

     Silence profond,
     c'est là que je demeure,
     en mes secrètes arcanes ;
     il y a là assez d'amour
     pour toute l'éternité.

     Haut silence, 
     loin du tumulte et du fracas 
     de ce monde hurlant et fuyant, 
     ne me quitte plus
     jamais !

             Beau silence,
             garde-moi du bavardage
             et de la faconde,
             de l'incontinence verbale 
             et du tout-à-l'égo ; 

             Doux silence, 
             mon oreiller de plumes, 
             murmure d'ange, 
             je pose mon âme 
             dans le creux de ton épaule. 
        
             Silence léger, 
             brise du soir,
             j'aime monter sur ta barque 
             de tranquillité ondoyante ; 
             la paix est ta sœur.

6 commentaires:

  1. Le silence éclaire
    Les chemins de nos errances,
    Comme la nuit montre

    À nos rêveuses minutes
    La voie vers le lendemain.

    RépondreSupprimer
  2. La bêtise éclaire
    Le chemin de cet errant
    Il scrute l'étoile

    Tel 1 rêveur condamné
    Au silence du supplice__Bel écrit Gente demoiselle Justine-




    RépondreSupprimer
  3. Cochonfucius et Curare presque en même temps ! Merci à vous, amis poètes. C'est pour moi un honneur et comme un adoubement.

    RépondreSupprimer
  4. Non non ce n'est plus de la synchronicité
    j'essayais de suivre le rythme de Cochonfucius (Tanka ?)
    mais j'ai dit ce qui me passait par la tête -
    Sinon Confucius a dit aussi :
    ''Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt.''

    Juste des pensées déliées pour faire la nique au silence -

    L'administrateur pourra-t-il supprimer ce commentaire , sourire -

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Curare, selon Confucius, je suis un sot car il m'arrive de regarder le doigt... Les gestes étant comme des mots, chorégraphiés en quelque sorte. On écoute les uns, on regarde les autres.

      Supprimer
    2. Pauvre Curare , suicidez-vous, ça nous permettra de continuer à rêver plutôt que tout critiquer. Et bon séjour où vous savez !!!!!!!

      Supprimer