samedi 27 décembre 2014

Irréductible

L'Ami, je sais lire dans un regard diaphane 
Ce que les lèvres tirées taisent si obstinément ; 
Vois-tu, je serai une Artémis ou une Diane 
Et je banderai mon arc vers le firmament; 

Je veux ainsi porter très haut ce qui nous lie, 
Le monter au-delà de toutes les pesanteurs 
D'un monde trivial et absurde dont l'acéphalie 
Fait un bateau ivre livré aux prédateurs 

Qui sont marchands de voluptés de pacotille, 
Terrassiers ès platitudes, camelots du néant ;
Imprimé sur papier glacé, le vide béant ! 

Dans mon âme est gravée une si belle estampille; 
Je la veux mettre à l'abri de toute corruption, 
Là où elle ne subira nulle profanation.

ML, Les nuits de Chelsea