vendredi 26 décembre 2014

Le temps qui passe : le calendrier des champs

Jusqu'au milieu du 20e siècle, la vie de la plupart des Français était rythmée par les travaux des champs qui suivaient le fil des saisons. Aujourd'hui, il est fréquent d'entendre les gens se plaindre de ce qu'il n'y ait plus saisons... tandis qu'eux-mêmes mènent désormais des existences totalement décalées du rythme naturel des choses... Des saisons, qui ne sont déjà plus respectées dans l'assiette, on ne considère plus, au mieux, que les vacances d'hiver, celles d'été et la période des fêtes de fin d'année, le reste se confondant plus ou moins dans une suite de jours que l'on voudrait à son gré. Ainsi est notre époque, désirant une nature immuable que l'on malmène par ailleurs.
Cette série de douze chromolithographies, éditée par Eau de Carmes Boyer et imprimée par Hérold, est complétée par les dictons paysans qui appartiennent à la tradition orale. 

Janvier - Taille des arbres

Le mauvais An entre en nageant.
Quand le soleil brille le jour de l'An, c'est signe de gland.
Les douze premiers jours de janvier, indiquent le temps qu'il fera les douze mois de l'année.
Sec janvier, heureux fermier.
Au mois de janvier, mieux vaut voir le loup dans les champs, qu'un homme en chemise.
Quand l'eau sort au mois mort, toute l'année elle sort.
Janvier ne veut pas voir pisser un rat.
Pluie aux Rois, chanvre sur les toits (ou blés jusqu'au toit).
Si le soir du jour des Rois, beaucoup d'étoiles tu vois, auras sécheresse en été, et beaucoup d'oeufs au poulailler.
La sainte Mélanie (le 7), de la pluie n'en veut mie.
Entre le 10 et le 20 janvier, les plus contents sont les drapiers.
S'il neige à la saint Hilaire (le 14), il fera froid tout l'hiver.
A la sainte Antoinette (le 17), la neige s'apprête.
A saint Antoine grande froidure, à saint Laurent grands chauds ne durent.
Saint Sébastien (le 20) avec du gel, emporte l'herbe et promet du miel.
A la saint Sébastien, l'hiver s'en va ou revient.
S'il pleut à la saint Vincent (le 22), le vin monte au sarment.
Si saint Vincent est trouble, mets du vin dans ta gourde.
Saint Vincent clair et beau, plus de vin que d'eau.
A la saint Vincent, cesse la pluie, vient le vent.
Pour la saint Vincent, cesse la pluie et souffle le vent.
Saint Vincent met la goutte aux ronces, quand une année de vin s'annonce.
Quand il fait beau à la saint Vincent, le vigneron est toujours content.
A la saint Vincent, tout dégèle ou tout fend.
A la saint Vincent, le vin monte dans les sarments.
A la saint Vincent petit bonhomme, mets ta serpe dans le sarment.
A la saint Vincent, l'hiver quitte sa dent ou la reprend.
Saint Julien (le 27) brise la glace, s'il ne la brise, c'est qu'il l'embrasse.
Beau temps à la saint Julien, promet abondance de biens.
Pour Charlemagne (le 28), les écoliers doivent fermer livres et cahiers.
 
Février - Taille de la vigne

Dictons de la Chandeleur

A la Chandeleur, l'hiver cesse ou reprend vigueur.
Pour la Chandeleur, l'hiver meurt ou prend rigueur.
A la Chandeleur, la neige est à sa hauteur.
A la fête de la Chandeleur, souvent le froid pique avec vigueur.
Chandeleur couverte, quarante jours de perte.
Quand le soleil à la Chandeleur fait lanterne, quarante jours après il hiverne.  
Quand pour la Chandeleur, le soleil luit, quarante jours d'hiver suivent.
A la Chandeleur, pluvieuse ou claire, quarante jours d'hiver avons à faire.
Quand il pleut pour la Chandeleur, il pleut pendant quarante jours.
S'il pleut sur la chandelle, il pleut sur la javelle.
Rosée à la Chandeleur, hiver à sa dernière heure.
Chandeleur claire laisse l'hiver derrière.
Chandeleur froide, hiver joyeux.
Chandeleur noire, l'hiver fait son devoir.
Chandeleur trouble, l'hiver redouble.
A la Chandeleur, s'il a fait beau, le vin sera comme de l'eau.
Si le jour de la Chandeleur il fait beau, il y aura du vin comme de l'eau.
Si la Chandeleur est brumeuse, Il y aura beaucoup d'amandes.
S'il pleut pour la Chandeleur, Il y aura beaucoup de cire et de miel.
A la Chandeleur, le jour croît de deux heures.
La Chandeleur rompt le cou aux veilleurs, mais les bons enfants vont jusqu'à Carême-prenant.

Neige de février, fuit comme un lévrier.
Neige de février, brûle le blé.
Février doit remplir les fossés, et mars, après, les quitter séchés.
Quand février n'a pas de grand froid, le vent dominera tous les autres mois.
Si février ne févrière pas, tout mois de l'an, peu ou prou, le fera.
Février et mars trop chauds, mettent le printemps au tombeau.
En février, si au soleil ton chat tend sa peau, en mars, il l'exposera au fourneau.
En février, les agneaux naissent plus beaux.
Le mois de février est bon agnelier.
Oeuf de février, œuf de fumier.
Février bon mois, pour semer carottes et pois.
Au mois de février, chaque herbe fait son pied.
En février, la feuille au groseillier.
Il ne faut pas que février, laisse sans feuille le groseillier.
Jamais février n'a passé, sans voir le groseillier feuillé.
Qui taille sa vigne en février, n'a besoin de corbeille ni de panier.
En février, civelles, en mars, bonnes et belles, en avril, fi d'elles.
A la sainte Agathe (le 5), le temps se gâte.
Si pour la sainte Agathe il pleut, le maïs croit au mieux.
A la saint Séverin (le 11), la neige est en chemin.
Si le soleil rit à la sainte Eulalie (le 12), pommes et cidre à la folie.
A la sainte Bernadette (le 18), souvent le soleil est de la fête.
A la saint Gérard (le 23), sème ton blé.
Gelée du jour sainte Honorine (le 27), rend toute la vallée chagrine.
Beau ciel à la saint Romain (le 28), il y aura des denrées et du bon vin.
Février qui tonne, fera un bel automne.
Quand il tonne en février, monte tes tonneaux au grenier.
Si février n'a ses bourrasques, tous les mois feront des frasques.
Si février n'a ni pluie ni giboulées, tous les mois de l'année seront ennuyés.
Mieux vaut un loup dans son troupeau, qu'un mois de février beau.
Mieux vaut un renard au poulailler, qu'un homme en chemise en février.
Neige de février, tient comme l'eau dans un panier.

Mars - Les semailles

Soit au début soit à la fin, mars nous montre son venin.
Si mars entre en lion, il sort en mouton.
Quand mars vient en courroux, il devient bientôt plus doux.
Si mars commence en courroux, il finira tout doux, tout doux.
En mars, vent ou pluie, que chacun veille sur lui.
Pluie de mars, n'engraisse ni oies ni jars.
Pluie de mars, ne vaut pas pisse de renard.
Pluie de mars grandit l'herbette, et souvent annonce disette.
Quand mars bien mouillé sera, beaucoup de fruits cueilleras.
Quand le mois de mars est poussiéreux, le bouvier devient orgueilleux.
Neige de mars, vaut un parc (du fumier).
Quand mars tonne, apprête tonneaux et tonnes.
Quand mars se déguise en été, avril prend ses habits fourrés.
A mars poudreux, avril pluvieux.
Mars martèle, avril coutèle.
Brouillard en mars, gelée en mai.
C'est en mars que le printemps chante, et que les rhumatismes augmentent.
Mars avec ses marteaux, dans leur mère tue les veaux.
Mars est capable de tuer les bêtes à l'étable.
En mars les vaches au pré ; si ce n'est pour manger, c'est pour s'y gratter.
Le bourgeon de mars, rempli les chars, celui d'avril le baril, celui de mai le chai.
La vigne dit : en mars me lie, en mars me taille, en mars il faut qu'on me travaille.
Le vigneron me taille, le vigneron me lie, le vigneron me baille, en mars toute ma vie.
Taille tôt, taille tard, taille toujours en mars.
Des fleurs de mars ne tient pas compte, non plus que des filles sans honte.
Mars venteux, verger pommeux.
Quand il pleut à la saint Aubin (le 1er), l'eau est plus chère que le vin.
Pour saint Adrien (le 5), le froid nous revient.
Le jour de saint Pol (le 12), souvent l'hiver se rompt le col.
Pour saint Benoît (le 21), hiver s'en va ou reviendra.
A la saint Benoît, le coucou chante dans les bons endroits, ou bien il est mort de froid.
S'il pleut à la saint Victorin (le 23), tu peux compter sur bien du foin.
Le 25 mars, le compagnon rend la chandelle au patron.

Avril - Le hersage
 

Avril entrant comme un agneau, s'en retourne comme un taureau.
Avril doux, pire que tout.
Avril le doux quand il tonne est le pire de tous.
Avril, un de bon sur mil !
Brouillard d'avril, gelée en mai.
Avril a trente jours ; s'il pleuvait durant trente et un, il n'y aurait mal pour aucun.
Le vent d'avril, n'a pas d'abri.
Mars venteux et avril pluvieux font mai gai et gracieux.
Mars gris, avril pluvieux, font l'an fertile et plantureux.
Avril en nuée, en mai rosée.
Avril tantôt pleure, tantôt rit.
En avril froidure est bonne.
Lune d'avril nouvelle, ne passe pas sans gel.
Ne compte pas sur la fin de l'hiver, avant que ne soit pleine la lune d'avril.
La lune de mars en avril est fraîche.
Les gelées de la lune rousse, de la plante brûle la pousse.
Quand avril est froid et pluvieux, les moissons n'en vont que mieux.
Nul avril sans épis.
D'avril les ondées, font les fleurs de mai.
Fleurs d'avril, ne tiennent qu'à un fil.
En avril, le sureau doit fleurir, sinon, le paysan va souffrir.
Caprice d'avril fait tomber les fleurs et trembler les laboureurs.
Quand en avril la feuille est au châtaignier, bien vite ton séchoir dois cheviller.
Au mois d'avril, le chêne rit.
Chêne qui pèle en avril, pèle toujours deux fois.
Les pousses d'avril sont toujours rabougries.
Ce que mars donne, avril le reprend.
Que soit ou non feuillée la branche, avril ne passe pas sans menue grêle.
Si avril fait son travail, le blé est à l'épi.
Avril tempéré n'est pas ingrat.
Neige d'avril peut dévorer le blé comme le bœuf le ferait.
Au mois d'avril, toute bête change de poil.
Les poussins du mois d'avril, sont toujours rabougris.
Les poussins du mois d'avril, sur la gerbe font leur nid.
L'ouaille (brebis) et l'abeille en avril font leur deuil.
L'avoine d'avril, c'est pour les brebis.
Au mois d'avril, la chèvre rit.
Au mois d'avril, tout oiseau fait son nid, hormis la caille et la perdrix et le rossignol joli.
Pluie d'avril, apprête les barils.
S'il pleut en avril, prépare cuves et tonneau.
Bourgeon qui pousse en avril, met peu de vin en baril.
Quand il tonne en mars, bonhomme enfonce ton quart,
mais s'il tonne en avril, bonhomme casse ton douzil.
Lorsqu'il tonne en avril, cercle tonneaux et barils.
Le vin d'avril est un vin de Dieu, le vin de mai est un vin de laquais.
Quand le raisin naît en avril, il faut préparer le baril.
En avril ne te découvre pas d'un fil, mais en mai, fait ce qu'il te plaît.
Au mois d'avril, n'enlève pas un fil ; au mois de mai, fait ce qu'il te plaît, mais encore je ne sais.
Avril pluvieux, mai soleilleux rendent le paysan orgueilleux et l'usurier soucieux.
Beau temps à sainte Adèle (le 4), est un cadeau du ciel.
Au jour de saint Prudence (le 6), s'il fait du vent, les moutons dansent.
Beau temps à la saint Anicet (le 17), est l'annonce d'un bel été.
S'il pleut à la saint Georges (le 23), toutes les cerises lui passent par la gorge.
Georget (le 23), Marquet (le 25), Vitalet (le 28) et Croiset (4 mai), s'ils sont beaux, font du bon vin.
A la saint Marc (le 25), monte l'herbe.
A la saint Marc, s'il tombe de l'eau, point de fruits à couteau.
S'il pleut à la saint Marc, les guignes couvriront le parc (fumier).
Temps de la saint Fernand (le 27), chaleur et soleil riant.
Pluie de saint Hugues (le 1er) à sainte Sophie (le 25 mai), remplit granges et fournils.

Mai - La greffe
 

En avril n'ôte pas un fil ; en mai, fais ce qu'il te plaît.
Du mois de mai, la chaleur, de tout l'an fait la valeur.
Mai froid n'enrichit personne, mais il est excellent quand il tonne.
Plus mai est chaud, plus l'an vaut.
Mai jardinier, ne comble pas le grenier.
Mai frais (ou clair) et venteux, fait l'an plantureux.
Mai, fait ou défait.
Mi-mai, queue d'hiver.
Mai frileux, an langoureux ; mai fleuri, an réjoui ; mai venteux, an douteux.
Au mois de mai, le seigle déborde la haie.
Dieu nous garde de la fange d'août, et de la poussière de mai.
Au mois de mai, voleurs sont nés.
Celui qui s'allège avant le mois de mai, certainement ne sait pas ce qu'il fait.
Mariages de mai, ne fleurissent jamais.
Noces de mai, ne vont jamais.
Noces de mai, noces mortelles.
Si le dicton dit vrai, méchante femme s'épouse en mai.
Chaleur de mai, verdit la haie.
Frais mai, épaisse tourte, mais peu de vin dans la coupe.
Frais mai et chaud juin, amènent pain et vin.
La rosée du mois de mai rend le laboureur gai.
Au mois de mai, les essaims font les charrettes de foin.
Brouillard de mai, chaleur de juin, amènent la moisson à point.
Quand il tonne en mai, les vaches ont du lait.
Pluie de mai, vache à lait.
Quand le premier mai la pluie oint, il n'y aura pas le moindre coing.
De la pluie le premier jour de mai, ôte aux fourrages de la qualité.
Quand il pleut le premier jour de mai, les fourrages rendent amer le lait.
Quand il pleut le premier jour de mai, les vaches perdent la moitié de leur lait.
A la Sainte-Croix (le 3), on sème les pois.
Pluie de la Croix, disette de noix.
Qui n’a pas semé à la Sainte-Croix, au lieu d’un grain en mettra trois.
S’il pleut à la petite saint Jean (le 6), toute l’année s’en ressent,
jusqu’à la grande saint Jean (le 24/06).
A sainte Félicie (le 8), tous les lilas sont fleuris.
Les trois saints au sang de navet, Pancrace (le 11), Mamert (le 12) et Servais (le 13)
sont bien nommés les saints de glace, Mamert, Servais et Pancrace.
Quand il pleut à la saint Servais, pour le blé, signe mauvais.
Au jour de Saint Boniface (le 14), toute boue s’efface.
A la saint Isidore (le 15), la dernière gelée.
Sème tes haricots à la saint Didier (le 24), pour un tu en auras un millier.
Saint Didier ramasse tout dans son devantier.
A la saint Didier, soleil orgueilleux, nous annonce un été joyeux.
A la saint Urbain (le 25), la fleur au grain.
Le vigneron n’est rassuré qu’une fois la saint Urbain passée.
Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré.
A la Saint urbain, s’il fait beau, préparez vos tonneaux.
Gelée le soir à la saint Urbain anéantit fruits, pain et vin.
Urbinet est le pire de tous quand il s’y met, car il casse le robinet.
Saint Philippe (le 26) mouillée, ni tonneau, ni pipée.
S'il pleut à la saint Philippe, remise tonneaux et pipe.
Quand il pleut à la saint Philippe, point besoin de fût ni de barrique.
A la saint Ildevert (le 27), est mort tout arbre qui n'est point vert.
Pluie de sainte Pétronille (le 31), change raisins en grappilles.
S'il pleut le jour de sainte Pétronille, elle est quarante jours à sécher ses guenilles.
S'il pleut à la sainte Pétronille, pendant 40 jours elle trempe ses guenilles.
S’il pleut à la sainte Pétronille, le blé diminue jusqu’à la faucille.

Juin - Le binage
 

Qui en juin se porte bien, au temps chaud ne craindra rien.
Eau de juin, ruine le moulin.
En juin la pluie est loin, et s'il pleut, chaque goutte est comme un coup de poing.
La pluie de juin, fait belle avoine et maigre foin.
Juin bien fleuri, vrai paradis.
Le temps qu'il fait en juin le trois, sera le temps du mois.
S'il pleut à la saint Médard, il pleut quarante jours plus tard,
à moins que saint Barnabé ne lui donne un coup de pied ou ne lui coupe l'herbe sous le pied.
Pluie à la saint Médard durera quarante jours plus tard,
à moins que la saint Barnabé ne vienne lui couper le nez.
Soleil à la saint Barnabé (le 11), Médard a le nez cassé.
Saint Barnabé reboutonne la culotte de saint Médard.
Saint Barnabé, la journée clairette de saint Médard, rachète.
A saint Barnabé, canards potelés.
Pour la saint Barnabé, le soleil rayonne au fond du pichet.
A la saint Barnabé apôtre, tous les biens sont nôtres, à moins que saint Cyr ne les ôte.
Blé fleuri à la saint Barnabé donne abondance et qualité.
A la saint Barnabé, la faux au pré.
A la saint Antoine de Padoue (le 13), toujours du temps doux.
Saint Antoine ouvre le derrière des poules.
A saint Rufin (le 14), cerises à plein jardin.
S'il pleut à la saint Gervais (le 18), pour les blés c'est signe mauvais.
Pluie de la saint Florentin (le 18), dure jusqu'au lendemain.
Pluie d'orage à la saint Sylvère (le 20), c'est beaucoup de vin dans le verre.
A la saint Martial (le 23), point de charcuterie à l'ail.
Quand il pleut à la sainte Alice (le 23), c'est souvent comme une vache qui pisse.
Saint Mars (le 23) mouillé au petit jour, c'est de la pluie pour tout le jour.
Le sage dit qu'à la sainte Audrey (le 23), mieux vaut suer que grelotter.
A la saint Jean (le 24),le rossignol perd son chant.
Pluie de saint Jean, emporte noix et glands.
Un berger qui vaut quelque argent, n'est plus à louer à la saint Jean.
Pluie de saint Jean ôte le vin, mais ne donne point de pain.
La nuit de la saint Jean, est la plus courte de l'an.
Les herbes de saint Jean, gardent leurs vertus tout l'an.
Prends tes habits légers le 24 juin, et reprends ceux d'hiver le lendemain.
Saint Pierre (le 29) pleure toujours.

Juillet - Les cerises

Qui veut beau navet, le sème en juillet.
Si le 1er juillet est pluvieux, tout le mois sera douteux.
A la saint Thibaut (1er), sème tes raves, arrache tes aux.
A la saint Thierry (1er), aux champs jour et nuit.
S'il pleut à la Visitation (2), de la pluie crains la continuation.
S'il pleut à la Visitation, pluie à discrétion.
S'il pleut à la Visitation, pluie de saint Médard continuation.
La pluie de la Visitation tombe six semaines sur la maison.
A Saint Anatole (2), confitures dans la casserole.
Pour la sainte Berthe (4), se cueille l'amande verte ; si elle n'est pleine que de lait, il faut laisser mûrir le blé.
A sainte Colombe (6), le ramier quitte sa colombe.
A la saint Procule (9), arrive la canicule.
Rosée du jour de saint Savin (11) est, dit-on, rosée de vin.
Quand reviendra la saint Henri (15), tu planteras ton céleri.
A saint Henri suée, mauvaise moissonnée.
A saint Alexis (17), foin occis.
Du tonnerre à la sainte Marguerite (20), le fermier se console vite ;
il n'est jamais assez mouillé pour que le blé ne soit rouillé.
A la sainte Marguerite, pluie jamais au paysan ne sourit ;
mais pluie à sainte Anne (26), pour lui c'est de la manne.
A la sainte Marguerite, forte pluie est maudite. 
Saint Jacques, votre toit est mouillé.
Pluie de sainte Anne (26) est une manne.
De sainte Anne à saint Laurent (10/08), plante des raves en tout temps.
Si les fourmis s'agitent à sainte Anne, l'orage descend de la montagne.
S'il pleut à la sainte Anne, c'est tout de la manne.
Sainte Anne renverse la channe (cruche). 
A la sainte Nathalie (27), temps joli.
A la saint Samson (28), le temps est bon.
Si le jour de saint Samson le pinson est au buisson, tu peux, bon vigneron, défoncer ton poinçon.
A sainte Marthe (29), prunes mûres, bonne tarte.
A la sainte Juliette (30), l'été est en fête.
Entre juillet et août, le boire est de bon goût.


Août - La moisson
 

En août et en vendanges, ni fêtes ni dimanches.
S'il pleut le premier août, les noisettes seront piquées de poux.
S'il tonne en août, grande prospérité partout, mais des maladies beaucoup.
Temps sec et vent en août, donneront en hiver des froids de loup.
Temps trop beau en août, annonce hiver en courroux.
Tels les trois premiers jours d'août, tel le temps de l'automne.
A la mi-août, l'hiver se noue.
En août, les gélines (poules) sont sourdes (silencieuses).
Août pluvieux, rend cep vineux.
Août pluvieux, celliers vineux.
Saint Dominique (le 4) a souvent chaud dans sa tunique.
A saint Abel (le 5), faites vos confitures de mirabelles.
A la saint Laurent (le 10), la noix craque sous la dent.
A la fête de saint Laurent, si noix est, regardez dedans.
Pour saint Laurent, tout fruit est bon pour les dents.
Froidure à la saint Laurent, froidure à la saint Vincent.
C'est vers la saint Hippolyte (le 13), que le raisin change au plus vite.
Du soleil à l'Assomption (le 15), beaucoup de vin et du bon.
S'il pleut le jour de Notre-Dame, il pleut jusqu'au 8 septembre.
Les œufs pondus entre les deux Notre-Dame, se gardent plus longtemps que les autres.
Qui bat avant Notre Dame, bat quand il veut ; s'il bat après, c'est quand il pleut.
Quand arrive la saint Bernard (le 20), si tu n'es pas en retard,
ton blé n'est plus sous le hangar et le moissonneur a sa part.
Pluie de la saint Fabrice (le 22), ne rend pas le paysan riche.
A la saint Barthélemy (le 24), la grenouille sort de son nid.
Beau temps pour la saint Louis (le 25), plusieurs jours sans pluie.
Qui pluie demande à saint Ebbon (le 27), n'est pas laissé à l'abandon.
Pluie à la sainte Sabine (le 29), est une grâce divine.
A la sainte Rose (le 30), pour le travailleur, pas de pause.

Septembre - Les vendanges
 

Septembre agréable et frais, de l'automne est le mois de mai.
Septembre en sa tournure, de mars suivant fait la figure.
En septembre, le raisin ou la figue pendent.
Les tonneaux ne seront pas vides, si septembre est humide.
A la sainte Inès (le 10), travaille sans cesse.
A la sainte Aubierge (le 12), vole le fil de la Vierge.
A saint Aimé (le 13), point de moutons affamés.
Un beau saint Valérien (le 15), amène abondance de biens.
Saint Lambert pluvieux (le 17), neuf jours dangereux.
Si Mathieu (le 21) pleure au lieu de rire, le vin en vinaigre vire.
Semis de saint Maurice (le 22), récolte à ton caprice.
Sème tes pois à la saint Maurice, tu en auras à ton caprice.
A la saint Michel (le 29), départ des hirondelles.
Hirondelles à la saint Michel, pas de neige à Noël.
Toutes les pluies perdues, sont à saint Michel rendues.
De saint Michel à la Toussaint, laboure grand train.

Octobre - Le labour

En octobre tonnerre, vendanges prospères.
Orage d'octobre, rend le vigneron sobre.
Si octobre est chaud, février sera froid.
Octobre en brumes, mois à rhumes.
De saint Michel (29 septembre) à la Toussaint, laboure grand train.
Ne sème point au jour de saint Léger (le 2), si tu ne veux blé trop léger ;
sème au jour de saint François (le 4), il te rendra grain de bon poids ;
mais n'attends pas la saint Bruno (le 6), ton blé serait tout noiraud.
A saint Serge (le 7), achetez vos habits de serge.
A la saint Denis (le 9), ramasse les fruits.
S'il pleut à la saint Denis, la rivière sort neuf fois de son lit.
Le laboureur se réjouit, s'il pleut à la saint Denis, tout l'hiver sera de pluie.
A la saint Florent (le 10), il est bien de semer le froment, mais sans perdre de temps.
A la saint Placide (le 11), le verger est vide.
Saint Wilfrid ensoleillé (le 12), deux jours plus tard emmitouflé.
Coupe ton chou à la saint Gall (le 16), en hiver c'est un vrai régal.
Le jour de la saint Ursule (le 22), l'été d'un mois recule.
A la saint Vallier (le 22), faut qu'il y ait du bois au bûcher.
Quand Simon et Jude sont arrivés (le 28), souvent ils portent la neige à leurs souliers.
Quand Simon et Jude n'apportent pas la pluie, elle n'arrive qu'à la sainte Cécile (le 22 nov.).
A la sainte Simone (le 28), il faut avoir rentré ses pommes.
Saint Narcisse (le 29), de six à six. 


Novembre - La plantation des arbres
 

A la Toussaint, manchons au bras, gants aux mains.
Pour la Toussaint, laisse l'éventail et prends les gants.
De la Toussaint aux Avents, jamais trop de pluie ou de vent.
A la Toussaint, commence l'été de la saint Martin.
A la Toussaint blé semé, aussi le fruit enfermé.
A la Toussaint, le froid revient, et met l'hiver en train.
La Toussaint venue, laisse ta charrue.
Autant d'heures de soleil à Toussaint, autant de semaines à souffler dans ses mains.
Le jour des morts ne remue pas la terre, si tu ne veux sortir les ossements de tes pères.
Il pleut au saint Jour des Reliques (3), et vente à décorner les biques ;
mais souvent le grand saint Martin, pour trois jours sèche le chemin.
A la saint Martin (11) l'hiver est en chemin, manchons aux bras et gants aux mains.
Si l'hiver file son chemin, vous l'aurez à la saint Martin ;
s'il s'arrête un petit temps, vous l'aurez à la saint Clément ; mais s'il bute contre une encombrée, vous l'aurez à la saint André.
A la saint René (12), couvre ton nez.
A la saint Brice (13), le temps, sera celui du jour de l'An.
Si le jour de saint Amand (le 14), il fait bise et grand vent, ça fait du tord au froment.
A la Sainte Catherine (25), tous les bois prennent racine.
A la sainte Catherine, l'hiver s'aberline ; à la saint André, il est aberliné.
A la sainte Catherine, l'hiver s'achemine ; à la saint André, il est acheminé.
Sainte Catherine amène la farine.
Pour la sainte Catherine, le porc couine.
Sainte Catherine, amène la couétine.
A sainte Delphine (26), mets ton manteau à pèlerine.
A saint Sosthène (28), il y a des chrysanthèmes.
Neige de saint André, peut cent jours durer.
A saint André, la perche sous l'olivier.
Pour saint André, il faut commencer à donner du grain aux agneaux.
Pour la saint André, ne touche pas au grain de blé.
Pour saint André, le froid nous dit : me voici.
Neige à saint André, menace de dix jours durer.
Hiver peu pressé, vient avec saint André.
S'il neige à saint André, l'hiver est déjà commencé.
Quand saint André finit, saint Éloi commence.

Décembre - La coupe des bois
 

Entre la Toussaint et l'Avent, attends toi à pluie et vent.
De la Toussaint aux Avents, jamais trop de pluie ou de vent.
Avents fleuris, abondance de fruits.
Chaque chose en son temps, les navets et les choux pour le mois de l'Avent.
Saint Éloi le gourmand : sa fête arrive deux fois par an (le 29 juin et le 1er déc.).
A la saint Éloi la nuit, l'emporte sur le jour qui luit.
Le jour de saint Nicolas (le 6), de décembre est le moins froid.
Neige de saint Nicolas, donne froid pour trois mois.
S'il neige à la saint Florian (le 14), les récoltes seront en excédent.
A la saint Gatien (le 18), le temps ne vaut rien.
A la saint Thomas (le 21), on marie les filles avec les gars.
S'il gèle à la saint Thomas, il gèlera encore trois mois.
A la saint Honorat (le 22), rarement soleil il y a.
Hirondelles à la saint Michel, pas de neige à Noël.
Telle Toussaint, tel Noël, Pâques au pareil.
A Noël les moucherons, à Pâques les glaçons.
Blanc Noël, vertes Pâques ; vert Noël, blanches Pâques.
Noël grelottant, Pâques éclatant.
A Noël les moucherons, à Pâques les glaçons.
Qui se chauffe au soleil, Noël en ton saint jour,
devra brûler du bois, quand Pâques aura son tour.
Quand à Noël tu prends le soleil, à Pâques tu te rôtiras l'orteil.
Quand on mange le gâteau au chaud (la bûche de Noël),
on mange les œufs (de Pâques) derrière le fourneau.
A Noël froid dur, annonce les épis les plus sûrs.
A la Noël froid dur, annonce épis durs.
Givre à Noël, cent écus dans votre escarcelle.
Noël neigeux, été merveilleux.
Noël gelé, moissons grainées.
Quand Noël est sans lune, de cent brebis il n'en reste qu'une.
Noël un samedi, an où tout le monde mendie.
Noël un mardi, mauvais pour les semis.
Noël humide, donne grenier et tonneau vides.
Noël humide, greniers et tombeaux vides.
Après Noël, brise nouvelle.
Un mois avant et après Noël, l'hiver se montre plus cruel.
Vent qui souffle à la sortie de la messe de minuit, dominera l'an qui suit.
Quand Noël est étoilé, force paille, guère de blé.
Noël porte l'hiver dans sa besace, quand il ne l'a pas devant, il l'a derrière.
Entre Noël et Chandeleur, il n'y a plus de laboureur.
Qui demande l'hiver avant Noël, en aura deux.
Regarde comme sont menées, depuis Noël douze journées,
car suivant ces douze jours, les douze mois auront leur cours.
Neige en novembre, Noël en décembre.
S'il neige à la sainte Eléonore (le 29), les récoltes seront d'or.
Quand décembre est à sa fin, les jours augmentent un brin.