samedi 20 décembre 2014

Les joies de l'été et les plaisirs de l'hiver

Cette série de six chromolithographies allemandes du XIXe siècle met en scène les joies des saisons (Sommerfreud und Winterlust, littéralement «les joies de l'été et les plaisirs - ou agréments - de l'hiver»). Des images idylliques ou d’Épinal dans le plus pur style de la Belle Époque.






2 commentaires:

  1. Ici se confondent
    Le passé & le présent
    Gracié de l'oubli_____Merci Dame Marie-L- (Marielle sourire) pour ces images sorties du passé que j'occulte jour après jour -

    Je vous propose en échange un sonnet en mémoire à Jean-Claude Pirotte parce qu'il aimait les contes, les légendes les récits et bien sur la poésie, notre source de joie immense -

    Il lisait ...

    Il lisait trop hâtif sans être saturé
    A l'insu des parents, de précipitation
    Dévorant dans le noir de désir torturé
    Chaque jour chaque nuit, voué d'aliénation

    Il lisait n'importe où dans un songe emmuré
    Avec ce désir fou de la masturbation
    De la cave au grenier, d'un perron lasuré
    Dans un trouble exalté mais sans conciliation

    Il lisait dépendant de cette beuverie
    Se perdre ou se trouver dans cette rêverie ?
    Il était condamné vivant sans passeport

    Mystère et ignorance au fond n'ont pas de port !
    Il lisait mais en vain d'apprendre à se connaître
    Du moins se méconnaître et sans jamais renaître __


    (Marc, faites quelque chose pour les liens hyper-textes et sinon demandez à la guerrière Stirica)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Pirotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Curare pour ce bel échange. J'aime ce dialogue poétique et toute cette convergence. Belle journée à vous, poétesse.

      Supprimer