samedi 27 décembre 2014

L'imagination de l'eau


L’eau presque transparente a des fantasmes bleus ;
Sirènes, cachalots, mots gelés, îles-lettres,
Monstres qu’elle imagine et fait surgir à l’être,
Y compris, certains jours, des vaisseaux fabuleux.

L’eau presque insignifiante a des vues d’avenir ;
Elle projette en elle une muse nageuse,
Elle s’envole au ciel et redescend, neigeuse,
Et va sur l’Everest pour n’en plus revenir.

Nous aimons contempler ce monde issu de l’eau.
La vague, le reflux, le calme, la banquise,
Nous y voyons autant de figures exquises
Que fait venir à nous la fantaisie des flots.
 

Toile de Charles Murray Padday (British, 1868–1954), A Mermaid