dimanche 30 mars 2014

McLaughlin - Ponty - Hussain : Lotus Feet



Une musique tout en douceur et en retenue. D'une grande sensibilité aussi. Les instruments sont ici presque caressés. Du pur John McLaughlin, en compagnie d'un ancien du Mahavishnu Orchestra, le violoniste Jean-Luc Ponty, et de Zakir Hussein aux percussions. De la grande et belle musique donc. A découvrir. Bonne fin de dimanche à tous nos lecteurs.

samedi 29 mars 2014

Des différentes catégories de personnes


Les esprits d'élite discutent des idées, 
les esprits moyens discutent des événements, 
les esprits médiocres discutent des personnes. 
Jules Romains (1885-1972)




L'éducation des enfants au XVIIIe siècle


Un édit royal rend l'école obligatoire en 1724. Mais tous les villages ne possèdent pas d'école, et comme l'enseignement reste payant et que beaucoup de familles sont trop pauvres pour supporter cette dépense, nombreux sont les enfants qui ne fréquentent pas l'école.

L'enseignement est individuel, chaque élève vient à tour de rôle auprès du maître - qui est souvent le curé du village – puis regagne sa place. Il apprend ainsi à lire, écrire et compter. Le maître enseigne aussi la religion catholique.


Caravan : Winter Wine

Winter Wine, du groupe de rock progressif anglais Caravan,
extrait de l'album In the Land of Grey and Pink, sorti en 1971.

Le Grand Chaos

 
Il n'y aura plus de chemins
Pour mener aux sanctuaires,
Le mensonge sera préféré à la vérité,
Il n'y aura plus d'honneur pour le rang, ni l'âge,
Les Anciens seront rejetés dans la honte,
Le plus jeune restera assis,
Pendant que son aîné sera debout à ses côtés.

Les plantes médicinales en chromolithographies anciennes

Il arrive que l'on fasse de belles trouvailles dans les brocantes. Au départ, on ne cherche rien de précis. L'on se promène le long des stands, un peu comme on lirait en diagonale. L'on se prend un véritable bain d'objets les plus hétéroclites, les plus improbables parfois. Certains suscitent une curiosité momentanée ou un peu plus marquée ; d'autres laissent complètement indifférent. C'est un musée à ciel ouvert, le quotidien des époques révolues, tous les petits riens des intérieurs disparus. Soudain, c'est le coup de coeur. Du genre où la question d'acquérir ou non la chose ne se pose même pas. La décision tombe en même temps que la découverte. Instantanément. On ne craque pas puisque l'on est conquis d'office. C'est ainsi que je suis tombée sur un lot de chromolithographies anciennes illustrant des plantes médicinales, l'ensemble dans le meilleur des états, comme si ces images avaient été, dès leur parution, soigneusement rangées au fond d'un tiroir pour n'en ressortir qu'un siècle plus tard.

jeudi 27 mars 2014

Quand lui, quand moi



Quand lui n'achève pas son travail,
je me dis, il est paresseux.
Quand moi, je n'achève pas mon travail,
c'est que je suis trop occupé, trop surchargé.

Quand lui parle de quelqu'un,
c'est de la médisance.
Quand je le fais,
c'est de la critique constructive.

mercredi 26 mars 2014

Le blason de Justine Westermann

D'azur à la paire de ciseaux d'argent, 
au chef accompagné d'une cotice fleuronnée, le tout du même.

Les Colombes du Roi-Soleil

J'aime bien cette collection car les différents personnages ont vraiment des caractères bien marqués. De plus, ces romans historiques et d'action se passent à une époque qui m'intéresse particulièrement : celle du roi Louis XIV. On y trouve plein de mots et d'expressions anciennes. On apprend ainsi beaucoup de choses. Ces romans sont très enrichissants. Si vous aimez l'Histoire, l'action et les intrigues, je vous conseille la lecture de ces livres passionnants. Tiphaine G.

mardi 25 mars 2014

Le blason de Nicolas B. de la 4e1

D'or à la croix de sinople, le 1er de Corée du Sud, le 2e d'or à la balle au pied d'orangé et de sable, le 3e au serpent contourné de pourpre, le 4e aux cinq pals d'azur, une console de jeu vidéo brochant sur la croix.

Le blason de Pierre B. de la 4e1

D'or au phénix contourné de gueules et d'orangé sur son immortalité du même, 
le chef d'argent chargé de quatre triangles de sinople.

Le blason de Sara G. de la 4e3

Parti mi-coupé à dextre, le 1er de tanné aux deux clefs d'or posées en sautoir,
le 2e de sable à la lettre S d'argent et le 3e du même au coeur de gueules.

lundi 24 mars 2014

Promenade au Jardin des Tuileries

Sans doute le Jardin des Tuileries est-il loin de valoir celui du Luxembourg, plus récréatif et plus délassant, mais il gagne par son environnement architectural somptueux et le poids de l'Histoire dont les vibrations sont encore prégnantes, pour peu que l'on soit sensible et réceptif à ces choses qui sont de l'autre côté du temps. Le mieux est de s'y rendre le matin, quand la foule habituelle des touristes n'a pas encore investi le lieu. On peut alors admirer tout à loisir les nombreuses statues qui jalonnent l'allée entourant le bassin central que les canards colvert partagent en bonne intelligence avec les mouettes, peu farouches. Toute cette joyeuse compagnie emplumée, aux becs si drôlement rieurs, apporte beaucoup de légèreté à l'atmosphère ambiante. En ce dimanche 23 mars, le temps d'éclaircies, ponctué d'ondées soudaines, marque bien le début de la belle saison. L'on se dit alors qu'il fait bon vivre.

samedi 22 mars 2014

Alexandre Dumas : Les louves de Machecoul

On ne peut qu'être agréablement surpris à lire Les Louves de Machecoul, autant par le style que par l'élégance de l'écriture. Non seulement la langue de Dumas est d'une finesse remarquable et d'un niveau soutenu, mais elle est en plus d'une vivacité communicative, pleine d'allant. On est pris dès le départ et entraîné jusqu'à la fin. Il y a dans ces pages mouvementées où tout rebondit en permanence tant de rythme, de gaieté et de légèreté que c'en est presque étourdissant. Les dialogues sont naturellement spirituels, sans jamais tomber dans la préciosité. Le ton général est enjoué et parfois ironique. La plume de l'auteur est ici tout en verve, presque désinvolte, mais avec toute la mesure d'un art consommé. C'est du grand roman romanesque.

vendredi 21 mars 2014

De Watteau à Fragonard, les fêtes galantes

Le Musée Jacquemart-André présente une grande exposition sur la peinture française du XVIIIe siècle et ses maîtres : "De Watteau à Fragonard, les Fêtes galantes". À cette occasion, il réunit une soixantaine d’œuvres, essentiellement des peintures provenant d’importantes collections, le plus souvent publiques, françaises, allemandes, anglaises ou encore américaines. Un enchantement pour tous ceux qui aiment la période baroque.

mercredi 19 mars 2014

A cup of tea


Puisque l'esprit de ce blog n'exclut à priori aucun sujet, je me lance. Les amateurs de thé – je veux parler de ceux qui aiment le savourer chez eux, dans la quiétude du foyer, en compagnie d'un bon livre ou autour d'une bonne conversation, ou de ceux qui préfèrent l'apprécier en société, dans quelque salon indiqué ou dans un cercle d'intimes – attachent une certaine valeur à la forme et à la qualité du service.

Le dragon en héraldique

En héraldique, le dragon est muni deux ailes de chauve-souris, un corps et une queue de serpent se terminant le plus souvent enroulée en une volute et se terminant par un dard relevé. Il est généralement représenté en position dite rampante. Pour bon nombre d'auteurs, sa tête est celle du crocodile et sa langue se termine par une pointe de dard.

18/19 mars 1314 : mort du dernier Grand Maître des Templiers, Jacques de Molay

http://herald-dick-magazine.blogspot.fr/2014/03/1819-mars-1314-mort-du-dernier-grand.html
Superbe article actuellement sur Herald Dick Magazine, abondamment documenté. Cliquez sur l'image d'en-tête pour y accéder.

mardi 18 mars 2014

Le blason de Margaux T. de la 4e3

Ecartelé d'azur et de gueules, le 1er et le 4e à la rencontre de chien d'or ; le 2e et le 3e aux skis adossés encadrant deux bâtons, le tout posé en barre et d'argent.

Le blason de Tristan L. de la 4e1

Parti d'azur et d'argent au besant-tourteau de l'un en l'autre.

La lampe mystérieuse de Tullia



Au milieu du XVe siècle, près de la Voie Appienne, à Rome, on découvrit un tombeau où gisait le corps d'une jeune fille baignant dans une liqueur non identifiée. Ses traits étaient si purs qu'elle paraissait dormir...

lundi 17 mars 2014

Un sourire énigmatique

Ce tableau offre un contraste entre la ligne du regard et celle de l'index. En réalité, il s'agit d'une seule et même ligne qui vient d'abord, si l'on peut dire, par une horizontale oblique -par en-dessous en quelque sorte- pour remonter aussitôt, en suivant la courbe du bras, en une verticale franche. Si ce Jean-Baptiste-là parlait, il dirait sans doute : « Là où tu sais... » ou encore : « Qui tu sais... » Mais a-t-on réellement besoin de parler quand on est si éloquent ! L'essentiel est au-delà des mots.
  

La sagesse méconnue de Louis XV



Quelle est donc cette étrange bombe qui fut expérimentée sur le canal de Versailles et dans la cour de l'Arsenal de Paris durant le règne de Louis XV, en 1759 très précisément ? Le quotidien Paris-Presse du 21 mai 1957 commente les faits...
 

vendredi 14 mars 2014

Jacques Brel : Ce soir, j'attends Madeleine

Jacques Brel, Madeleine, 1962

Le blason de Marie-Louise de Beaulieu


La conception d'un blason est une aventure héraldique enthousiasmante et ce n'est pas Pierrette Colas qui dira le contraire. Je saisis l'occasion de ce billet pour la remercier de son indéfectible collaboration, stimulante et féconde, et cela depuis huit ans déjà. Je remercie également Marie-Louise d'avoir bien voulu que son blason soit publié sur ce blog, ainsi que toute la réflexion qui a présidé à sa conception.




Les masques antiques

Dans l'Antiquité, les acteurs de théâtre portaient un masque, persona en latin, d'où les mots "personne", "personnage", "personnalité"...  La personne devient un personnage dès lors qu'elle en revêt les attributs, soit par jeu à destination d'un public (dans le cas, par exemple, du théâtre ou du cinéma) soit par affectation pour duper autrui (dans le cas de la comédie sociale). 

Les loisirs et la mode au XVIIe siècle

Le XVIIe siècle une période de très grands changements du point de vue culturel. La culture française rayonne en Europe, dans tous les domaines, appuyée par la création d'Académies : la littérature, les arts, les sciences. Le français est confirmé comme la langue des grands écrivains (Molière, Racine, Corneille…). La peinture, la sculpture, l'architecture, et la musique sont florissantes. Les scientifiques français tiennent une place très importante en Europe (astronomie, mathématiques, physique, optique), avec Fermat, Pascal, Descartes… Petits extraits de textes...

jeudi 13 mars 2014

Le roi Louis XIV à table

La journée de Louis XIV est, comme on sait, rythmée par tout un cérémonial, depuis le lever jusqu'au coucher, dont les trois repas quotidiens : le dîner d'abord, qui se prend vers 10 heures, le Petit Couvert ensuite, servi généralement vers 13 heures dans la chambre du roi, et le Grand Couvert enfin, servi à 22 heures, dans les grands appartements de la reine et plus précisément dans l'antichambre dite du Grand Couvert. Le Grand Couvert est un souper en public et constitue un véritable spectacle. Les souverains sont assis dans des fauteuils et encadrés par des princes et des princesses de la famille royale ou par des ducs et des duchesses ; personne ne prend part au repas royal qui a lieu en musique. C'est à ce moment-là que Louis XIV donne la pleine mesure de son appétit...

L'alphabet de Grasset : la lettre L

mercredi 12 mars 2014

Le blason de la malbouffe

Chappé ployé de gueules et d'argent, chargé en pointe de l'inscription encadrée "Mal manger tue", le tout de sable.

Il y a longtemps que les pratiques alimentaires désastreuses sont pointées. L'hebdomadaire Marianne du 13 février 2014 a consacré un nouveau dossier à cette question de société aux conséquences lourdes et redoutées.



Joseph Ducreux (1735-1802), un peintre très en vue

Joseph Ducreux (1735-1802) est un portraitiste, pastelliste, miniaturiste et graveur lorrain, puis français, après le rattachement du duché de Lorraine à la Couronne de France, le 23 février 1966. Nommé peintre de la reine Marie-Antoinette, il est mieux connu pour ses autoportraits assez truculents qui montrent son intention de rompre avec la tradition et son intérêt pour la physionomie, une pseudo-science qui se base sur le physique et plus particulièrement le visage pour capturer et rendre le caractère et la personnalité de ses modèles.

Virginia Woolf (1882-1941) : La vie est un rêve, c’est le réveil qui nous tue.


Vous", "moi", "elle", passons et disparaissons ; rien ne demeure ; tout change ; mais pas les mots, pas la peinture.

Chacun de nous a son passé renfermé en lui comme les pages d'un vieux livre qu'il connaît par coeur, mais dont ses amis pourront seulement lire le titre.

C’est écrire qui est le véritable plaisir ; être lu n’est qu’un plaisir superficiel.




mardi 11 mars 2014

Grand-mère, apprends-moi

J'ai craqué devant ces ceux images qui évoquent quelque chose qui serait de l'ordre de la vraie vie. Aujourd'hui, que n'entend-on parler des recettes de nos grands-mères, de leur savoir-faire, de leurs trucs et astuces pourtant nés des nécessités d'existences laborieuses et souvent durement menées et dont plus personne ne voudrait ! Car on se sert de nos grands-mères pour se prévaloir d'une authenticité usurpée et d'une qualité trompeuse. Pour jouer à la vraie vie aussi.

Le blason de Thomas G. de la 4e2

Tiercé en barre, le 1er de sinople et le 3e de gueules, à l'épée posée en pal, deux autres épées posées en sautoir brochantes sur la précédente, les trois à la lame d'argent et à la poignée d'or ; le 2e d'or aux 16 lames d'épées de sable posées et contreposées en pal et en quinconce, issant des bords de la barre.

Le blason de Jean Huttenoix

De gueules semé d'arobases d'or à la terrasse d'argent, un livre ouvert du même brochant sur le tout.

Devise : Rien se s'exclut.

Jean est un informaticien invétéré - c'est son métier - et un lecteur acharné - c'est sa passion. Il a donc conçu son blason sur ces deux points forts et sa devise résume parfaitement sa philosophie de vie.


lundi 10 mars 2014

Saint Néron ?


Néron... cinquième empereur de Rome, de 54 à 68. Un autre grand personnage controversé de l'Histoire. Il se pourrait bien qu'il ne fut pas ce monstre de cruauté que les historiens se sont curieusement évertués à nous décrire, depuis Suétone en sa Vie des douze Césars et Tacite en ses Annales jusqu'à Max Gallo avec son Néron, le règne de l'antéchrist.


vendredi 7 mars 2014

Jeanne d'Arc, la Pucelle d'Orléans (1412-1431)

Jeanne d'Arc est sans aucun doute un des personnages les plus controversés de l'histoire de France. Mais une chose est avérée : elle a bel et bien existé et sera une redoutable chef de guerre dès l'âge de 17 ans !

jeudi 6 mars 2014

Jean Giono : Sur la beauté des paysages

 Un texte de Jean Giono (1895-1970) d'une grande sensibilité et d'une criante actualité. 
Il est évident que nous changeons d'époque. Il faut faire notre bilan. Nous avons un héritage, laissé par la Nature et par nos ancêtres. Des paysages ont été des états d'âme et peuvent encore l'être pour nous-mêmes et ceux qui viendront après nous, une histoire est inscrite dans les pièces des monuments ; le passé ne peut être entièrement aboli sans assécher de façon inhumaine tout avenir.

mercredi 5 mars 2014

Le livre secret de Merlin

Découvrez les multiples facettes d'un être de légende, à travers les textes de Katherine Quenot et les somptueuses illustrations de Brucero…« Il est dit que chaque fois que pousse un champignon, il naît quelque part dans le monde une version différente de l'histoire de Merlin. Et même dans chacune de ces versions, Merlin est dépeint comme un être paradoxal, né de Dieu et du diable à la fois... Mais qui est donc ce Merlin fou des bois, fou d'amour, fou tout court ? Serait il celui que nous aspirons à être au fond de nous ?» Un indispensable de la bibliothèque elfique.

Le combat en armure au XVe siècle

Voici une petite vidéo qui reconstitue des combats à l'aide des traités du XVe siècle. Il semblerait donc que les chevaliers du Moyen-âge, revêtus de leur armure de fer articulée, gardaient néanmoins une certaine souplesse dans leurs mouvements. Démonstration...

mardi 4 mars 2014

Les mystères de Harris Burdick

Les dessins de ce livre ont été découverts par Chris Van Allsburg chez un éditeur de livres pour enfants, Peter Wenders. Celui-ci lui raconta qu'un jour, il reçut la visite d'un homme se présentant comme Harris Burdick et lui expliquant qu'il avait écrit et illustré quatorze histoires. Mais il n'avait apporté qu'un seul dessin de chacune. Chaque illustration comportait juste un titre et un sous-titre. L'homme promit à l'éditeur de revenir le lendemain avec l'ensemble de son oeuvre. Mais il ne revint ni le jour suivant ni ceux d'après et on n'entendit plus jamais parler de lui.
Aujourd'hui, le mystère de Harris Burdick demeure entier, ainsi que ses histoires que bien des personnes ont tenté de reconstituer avec plus ou moins de bonheur...

Le dictionnaire des antiquités grecques et romaines

http://www.mediterranees.net/civilisation/Rich/Index/Index-alphabetique.html
Ceux qui sont passionnés d'histoire grecque et romaine connaissent ou aimeront découvrir ce précieux dictionnaire paru en 1861 et dont la dernière édition date de 2004 (éditions Molière). Réalisé par l'anglais Anthony Rich qui a parcouru l'Italie durant de nombreuses années, il comporte 740 pages de notices claires et plaisantes accompagnées de 2000 gravures d'une grande finesse de trait et d'une fidélité proche de l'antique. Ce dictionnaire, véritable monument d'érudition, est un usuel très complet et demeure une référence absolue et incontournable dans le domaine. Il n'a pas pris une ride. D'où ses rééditions successives jusqu'à nos jours. On le trouve désormais en version numérisée. Cliquez sur l'image d'en-tête pour y accéder.

lundi 3 mars 2014

Héraldique américaine : la Floride

La Floride est un État américain situé sur la côte Sud-Est du golfe des États-Unis. Elle est bordée à l’ouest par le golfe du Mexique, au nord par l'Alabama et la Géorgie et à l’est par l’océan Atlantique. Avec plus de 18,8 millions d'habitants en 2010, il s'agit du quatrième État le plus peuplé du pays. Avec une superficie de 155 369 km2, la Floride se classe au 22e rang des États américains. Sa capitale politique est Tallahassee

Jean-Jacques Rousseau : Julie ou la Nouvelle Héloïse

« L'art d'interroger n'est pas si facile qu'on pense. C'est bien plus l'art des maîtres que des disciples ; il faut déjà avoir beaucoup appris de choses pour savoir demander ce qu'on ne sait pas. Le savant sait et s'enquiert, dit un proverbe indien ; mais l'ignorant ne sait pas même de quoi s'enquérir. »