mercredi 28 mai 2014

Caresse sur l'océan

Le linge des voisins



Un homme et son épouse déménagèrent dans une nouvelle maison. Au premier matin dans leur nouvelle demeure, alors qu'ils prenaient le petit déjeuner, l'épouse dit en indiquant la fenêtre vitrée qui donnait sur un jardin mitoyen :

- Regarde, mon cher, le linge de notre voisine n'est pas propre, elle doit certainement utiliser une lessive bon marché.






La leçon du vieux Cherokee

Un soir, un vieil indien Cherokee raconte à son petit-fils l’histoire de la bataille intérieure qui existe chez les gens et lui dit :  

« Mon fils, il y a une bataille entre deux loups à l’intérieur de nous tous. L’un est le Mal – C’est la colère, l’envie, la jalousie, la tristesse, le regret, l’avidité, l’arrogance, la honte, le rejet, l’infériorité, le mensonge, la fierté, la supériorité, et l’égo.

Les contes par les images d'Épinal

L'expression "image d'Épinal" a pris au fil du temps un sens figuré, qui désigne une vision emphatique, traditionnelle et naïve, qui ne montre que le bon côté des choses.Elle est synonyme de cliché, d'idéal irréaliste.

Le blason de Nour Y. de la 4e 2

Ecartelé : le 1er de gueules à la note croche accostée des lettres JB, le tout d'argent posé en bande ; le 2e de sinople à l'humeur joviale passant du sourire au rire franc, le tout d'or ; le 3e d'or au casque de musique de sinople ; le 4e d'azur à deux doubles croches ramées accostées des lettres JB, le tout d'argent posé en barre.

Dugald Steer : Mythologie

Mythologie tient autant du journal d'un explorateur, pilleur de tombes peu scrupuleux, qui sillonne la Grèce à la recherche de trésors que de l'ouvrage de référence (écrit par une de ses amies, Lady Hestia Evans) sur lequel il s'appuie tout au long de son voyage. Son périple est donc le fil conducteur d'une initiation aux différents thèmes, domaines et personnages de la mythologie grecque. Par cette approche originale, caractéristique de la collection « Les Mondes secrets », nous voici sur la piste des premiers archéologues, à la découverte des vestiges et des grands mythes de la Grèce antique. Une approche qui, à travers les vicissitudes du pilleur de tombe, allie à merveille le romanesque littéraire et l'acquisition des connaissances, sur une thématique (la mythologie grecque) très prisée par les petits et les grands. 

mardi 27 mai 2014

L'alphabet de Grasset : la lettre N

Je me suis adressé à un sage...

Quelqu'un a dit : " Je me suis adressé à un sage pour le consulter sur un sujet qui me laissait perplexe ! "

Il me dit : " Sur quoi veux-tu m'interroger ? "

Je lui dis : " Qu'y a-t-il de plus étonnant et de déconcertant chez les hommes ? "

  

lundi 26 mai 2014

Barber : Adagio for Strings

La boîte de Pandore

Prométhée ayant volé le feu des dieux qu'il donna indûment aux hommes, Zeus, dans sa colère, jura de sa venger. Il décida de créer une jeune femme avec l'aide des autres dieux. Héphaïstos la façonna dans de l'argile, Athéna lui donna la vie et lui enseigna l'art du tissage, Aphrodite lui apporta la beauté, Apollon lui fit don de la musique, Hermès lui apprit l'art du mensonge et de la persuasion et Zeus la dota d'une grande curiosité. 

Hésiode, en sa Théogonie rapporte : « Il donne le nom de Pandore parce que ce sont tous les habitants de l'Olympe qui, avec ce présent, font présent du malheur aux hommes. »

OGM : demain dans votre assiette...

L'être humain est une petite fourmi curieuse et besogneuse qui ne peut s'empêcher de tout triturer. Et partout. Après avoir conquis et investi la planète, il continue de la mettre allègrement à sac, pour des raisons économiques davantage fondées sur une apppétence sans bornes que sur les nécessités premières. Une économie dévoyée car détournée vers la spéculation et l'enrichissement scandaleux d'une oligarchie. Un système exclusif par nature, mortifère dans ses effets, désespérant pour la majeure partie de l'humanité. Les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés), selon leurs défenseurs, pourraient régler les problèmes d'alimentation d'une démographie mondiale exponentielle. Il peuvent surtout remplir les coffres des grands semanciers, outre d'ouvrir des boîtes de Pandore, tout en aplanissant les voies de la marchandisation du vivant. Un vivant revu et corrigé par les bons soins d'une techno-science amorale inféodée aux pouvoirs impérialistes de la finance. Le Veau d'or, toujours...

Religions et symboles : l'Islam

Le mot « islam » signifie « soumission ». Le musulman est donc « celui qui se soumet » et qui marche dans la voie tracée par Allah et dont les termes sont enseignés par le Coran, le texte sacré révélé à Mahomet par l'ange Gabriel. Précisons que la soumission ne revêt pas ici le sens défléchi, péjoratif et réducteur d'asservissement mais celui qui induit l'idée de placer Dieu au-dessus de tout.

dimanche 25 mai 2014

Bonne fête à toutes les mères

La mère, c'est d'abord celle qui porte en ses entrailles le nouvel être. Elle est la porte des générations, la garante de l'espèce humaine, la continuité du monde. Il n'est rien qui soit plus extraordinaire que de donner la vie. C'est plus que magique : miraculeux. Les naissances sont des statistiques. Mais une naissance, c'est un événement. D'abord pour les parents et quelques proches. Pour le monde, peut-être... Car sait-on vraiment quelle entité s'incarne et la place qu'elle tiendra dans l'histoire des hommes ?


samedi 24 mai 2014

Larry Coryell & Philip Catherine : No More Booze

Henriette Chardak : La passion secrète d'une reine, Marguerite de Navarre (1492-1549)

Un destin extraordinaire, une personnalité hors du commun, une existence emplie d’amour et de drames dans les coulisses du pouvoir : Marguerite de Navarre est de ces femmes que l’on n’oublie pas. Elle naît quelques mois avant la découverte de l’Amérique dans une famille réduite mais puissante : sa mère, Louise de Savoie, est parente avec le roi de France Louis XII. Jeune femme libre, rebelle et fière, elle doit cependant plier devant la volonté de son frère, le futur François Ier, qui la marie de force à un homme qui n’aime que la guerre et les hommes.

vendredi 23 mai 2014

Faites-le dans la dentelle


La dentelle est sortie de l'usage vestimentaire courant - je veux dire apparent - et c'est bien dommage. Il n'y a guère que la lingerie féminine et les robes de mariées pour l'arborer encore, le temps d'une journée qui offre davantage l'occasion de se déguiser en princesse que de renouer avec une manière de s'habiller, en attendant de revêtir à nouveau les défroques fonctionnelles du quotidien. Pourtant, les usines dentellières qui subsistent fonctionnent à plein régime.

jeudi 22 mai 2014

Les instruments de musique en héraldique

D'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France (Paris, 1816) de Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842), une Flûte d'or symboliserait la flatterie ; une Flûte d'or en champ d'azur symboliserait la sagesse humaine ; une Guitare en champ de gueules symboliserait la concorde militaire; un Orgue symboliserait un gouvernement bon et bien monté ; un Tambour symboliserait le goût guerrier et un Violon la concorde douce.

Les instruments de musique en image

Un instrument de musique est un objet pouvant produire un son contrôlé par un musicien — que cet objet soit conçu dans cet objectif, ou bien qu'il soit modifié ou écarté de son usage premier. La voix ou les mains, même si elles ne sont pas des objets à proprement parler, sont considérées comme des instruments de musique dès lors qu'elles participent à une œuvre musicale. 

Emile Zola à l'honneur dans le 15e arrondissement de Paris

Après une exposition sur « Paris dans la littérature du 19ème siècle », l'année dernière, les élèves de 4ème de Mme Chabaud reviennent pour présenter L’Assommoir de Zola, le chef-d’œuvre naturaliste du 19ème siècle. Lors des études de texte, il a semblé presque nécessaire pour mieux comprendre le propos, d’explorer le Paris des faubourgs, des lavoirs et des ouvriers, tués par le labeur et l’absinthe. Ce sont ces travaux de recherche, toujours associés au texte de Zola, qui seront proposés au visiteur du 19 mai au 2 juin. Un travail documentaire remarquable. Des panneaux thématiques richement illustrés et particulièrement bien soignés. Nos compliments à la collègue et aux élèves pour cet hommage rendu à l'un des fleurons de notre littérature. Je salue au passage mes anciens élèves, Alexandra, Iris et Victor dont j'ai lieu d'être fier. Lors du vernissage, le 21 mai dernier, nous avons pu rencontrer deux arrières-petites-filles de l'écrivain qui s'étaient déplacées pour l'occasion.

mardi 20 mai 2014

Le blason de la vanité

Écartelée en sautoir d’or et de plaisir à la vanité brochant sur le tout,
l’écu surmonté d’un masque cornu aux lambrequins de strasse griffée.

Jean de La Fontaine : le Villageois et le Serpent


Ésope conte qu'un Manant,
Charitable autant que peu sage,
Un jour d'hiver se promenant
A l'entour de son héritage,
Aperçut un Serpent sur la neige étendu,
Transi, gelé, perclus, immobile rendu,
N'ayant pas à vivre un quart d'heure. 


Enigma & Deep Forest : Marakesh

Le blason de Mayib S. de la 4e 3

D'azur à la croix de gueules chargée d'un guépard bondissant au naturel, cantonnée au 1er et au 4e d'une canne d'or posée en barre, l'une accompagnée d'une paire de gants d'argent et l'autre d'un chapeau haut-de-forme du même au ruban de sable ; le 2e et le 3e à la batte de baseball d'argent et au couteau du même, emmanché d'or et cerclé de sable passés en sautoir.

Le blason de Cécile G. de la 4e2

Ecartelé d'argent et d'azur, le 1er du Japon et le 4e aux initiales JB de gueules ;
le 2e à la note de musique d'argent et le 3e à la monade du Ying Yang.

lundi 19 mai 2014

Le blason du Veau d'or

Coupé d'argent et de sable, le 1er à deux mains de carnation enserrant un code-barres de sable, le 2e à 11 crânes humains d'argent posés 6, 4 et 1, le comble de pourpre chargé des symboles monétaires du dollar, de l'euro et du yuan d'or.

Jean Ferrat : dans la jungle ou dans le zoo

dimanche 18 mai 2014

Quelle Europe maintenant ?

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les prochaines élections européennes ne suscitent pas l'enthousiasme. Sur les affiches de campagne, les sourires de circonstance surmontent des slogans qui sonnent creux. Dans le métro, de grandes affiches tentent, une fois encore, de faire croire aux citoyens qu'ils sont les acteurs d'une Europe qui, dans les faits et les pratiques, se détourne de plus en plus d'eux. Certes, on sait que l'électeur appartient à une espèce notoirement et curieusement amnésique, mais il faudra bien davantage que des intentions et des sourires de façade pour redonner la confiance perdue.

samedi 17 mai 2014

Les chansons traditionnelles par l'image

Quand on se documente sur un sujet, on est amené à lire beaucoup - bien plus que l'on écrit - et à découvrir des choses imprévues. Ainsi, mes recherches sur la chanson Il pleut, il pleut, bergère, récemment évoquée, m'ont replongée dans l'univers des chanson traditionnelles dont j'ai appris qu'elles continuaient d'être interprétées par bon nombre d'artistes chanteurs professionnels et amateurs pour lesquels elles est toujours une source d'inspiration, et cela bien au-delà des simples chansons enfantines apprises dans les périodes scolaires. Aujourd'hui, les passeurs de répertoires travaillent dans la discrétion mais en profondeur. De nombreuses créations internationales empruntent à ce répertoire immense et à disposition.

jeudi 15 mai 2014

Le vieux Paris en chromolithographies anciennes

À l'occasion de l'Exposition Universelle de 1900, la cinquième du genre organisée à Paris après celles de 1855, de 1867, de 1878 et de 1889, les magasins du Bon Marché, entre autres, avaient édité des séries de chromolithographies mettant en scène le vieux Paris, du Moyen-Âge au XVIIIe siècle. Beaucoup de ces constructions ont aujourd'hui disparu. Des images pour la mémoire... et le plaisir des yeux.

mercredi 14 mai 2014

Rodrigo & Gabriela : 11:11

Il pleut, il pleut, bergère...

Y a-t-il encore des bergères ? Une espèce en voie d'extinction, en tous les cas. Comme tant d'autres d'ailleurs... Il paraît pourtant qu'il en reste quelques unes. Quelque part sur les Causses, dans le Rouergue oriental, la région de Roquefort-sur-Soulzon. Peut-être qu'au lieu de tricoter, elles pianotent désormais sur leur Ipod... C'est amusant d'y penser. D'un autre côté, le numérique n'inspire pas vraiment de sentiments bucoliques. Il nous reste donc, sinon le souvenir d'avoir encore vu ces scènes d'un temps révolu, voire le vécu pour certains, du moins les images. En mémoire des temps passés et en hommage à toutes ces bergères des siècles écoulés et à jamais anonymes, dont les rêves flottent peut-être encore au-dessus des champs et des prairies.

mardi 13 mai 2014

Le canard en héraldique

 
Le canard symbolise l'union et la félicité conjugale. D'après Hanns Kurth, en son Dictionnaire des rêves (Ed. Ariston 1976, Genève), rêver de canard est un symbole en liaison avec des espoirs. Le voir peut annoncer un honneur. S'il nage, des nouvelles défavorables sont à craindre. Vouloir le capturer sans y parvenir annonce des pertes. Réussir à le capturer signifie la réussite prochaine d'une entreprise. Si on lui donne à manger, on récoltera de l'ingratitude pour un bon acte accompli au bénéfice d'un de ses amis.

Charles Perrault : les fées (1697)

Les contes de fées, on le sait, exercent une fonction morale, didactique et thérapeutique sur l'enfant et l'adolescent jusqu'à sa puberté. Ils permettent de se forger une première idée de la morale, car ils s'adressent simultanément à plusieurs niveaux de la personnalité en même temps qu'ils enrichissent la vie intérieure de l'enfant. Les contes de fées ouvrent à son imagination de nouvelles dimensions qu'il serait incapable de découvrir seul. Ils ont la vertu de poser des problèmes existentiels en termes brefs et précis. Ils décrivent une situation inconsciente et informent des épreuves à venir, des efforts à accomplir, avant de s'achever par le succès et le réconfort. Les contes de fées procurent à l'enfant moderne des images de héros qui doivent s'aventurer seuls dans le monde et poursuivent une route dans la solitude. Tout en divertissant l'enfant, les contes de fées l'éclairent sur lui-même et favorisent le développement de sa personnalité. Le conte s'inscrit, de manière universelle, dans la tradition romanesque qui se diffuse par voie orale. Le conte de fée est toujours d'actualité. Peut-être plus que jamais à une époque d'éclatement des valeurs et des repères traditionnels.

Le blason de Loöna L.J. de la 4e2

De sinople à la bande d'argent chargée d'un chat assis de sable.

Le blason de Rémi B. de la 4e1

De gueules à la bande d'argent chargée des Lettres "F C" de sable, accompagnée en chef d'une balle au pied d'argent cousue d'or et en pointe du mot "SWAG" d'or.

Le blason de Rafaël M. de la 4e 3

Ecartelé de sinople à la balle au pied d'argent cousue d'or ; d'or au sac McDonald de gueules ansé d'orangé et logotypé d'or ; de gueules à la console de jeu d'or boutonnée de gueules ; d'azur à deux épées d'argent garnies d'or et passées en sautoir.

Dead Can Dance : The Carnival is Over

lundi 12 mai 2014

Dehors, il se mit à pleuvoir à verse...

La pluie frappait contre la vitre le long de laquelle les gouttes coulaient telles des perles. On eût dit des lucioles d'eau. Mais bientôt, la pluie cessa et un large ruban d'azur se déroula sur la ligne d'horizon. La brillance des toits dégageait une impression de propreté fraîche. La vitre était mouchetée de gouttelettes en suspension qui leur semblaient comme des petits yeux qui les fixaient ou à travers lesquelles une sylphide les observait avec une curiosité bienveillante. Cette présence ressentie infusait une légèreté heureuse et souriante. L'atmosphère était devenue aérienne, presque céleste.

dimanche 11 mai 2014

Les esprits de la nature

L'idée d'un Univers parallèle peuplé d'êtres sensibles n'entre pas vraiment dans le paradigme conceptuel occidental moderne. Le cartésianisme, le rationalisme et le scientisme l'ont reléguée aux antipodes d'une vision purement linéaire, unidimensionnelle et utilitariste de la vie. C'est précisément à partir du XVIIe siècle, avec l'expansion urbaine, l'essor économique et l'évolution des sciences et des techniques que les fées sont peu à peu sorties des croyances populaires pour ne plus appartenir qu'à l'imaginaire et au fantasmagorique. A l'heure donc, où le monde continue de s'occidentaliser - dans le mauvais sens de la chose - certains irréductibles - notamment dans les pays de tradition animiste et chamanique, ceux aussi où les cultures nordique et celtique sont encore vivaces - continuent de croire que le monde naturel est bien davantage qu'une mécanique biologique inconsciente mais est, au contraire, imprégné d'une réelle conscience.

samedi 10 mai 2014

L'oie Joséphine

Puisqu'il fut question d'oies, évoquons ici une oie autrefois célèbre auprès des lecteurs des magazines édités par Fleurus : Âmes Vaillantes, Coeurs Vaillants et Fripounet et Marisette, ainsi que des albums des aventures de Moky et Poupy, histoires écrites et dessinées par Roger Bussemey.

L'oie en héraldique

Associée à la ferveur dans le bestiaire médiéval, mais aussi liée aux rumeurs malicieuses, l'oie domestique symbolise, de manière générale, la maison, les femmes, la fidélité et la vie maritale. L'oie sauvage est, quant à elle, associée à la coopération et à la vigilance. Elle incarne également la loyauté car elle est censée veiller sur ses pairs malades. D'après L. Foulques-Delanos en son Manuel héraldique ou Clef de l'art du blason (1816), l'oie symbolise un gardien fidèle quand elle est d'azur.

vendredi 9 mai 2014

Le blason de Michaël N. de la 4e1

Tiercé en barre d'argent, d'azur et d'or à l'aigle volant de gueules.

Le blason d'Alice R. de la 4e2

D'azur à une barre d'argent chargée d'un ballon de rugby de gueules au logo du coq sportif d'or, accompagné en chef des lettres A et R légèrement superposées et décalées, et en pointe d'un croissant tourné accompagné d'une étoile, le tout d'or.

jeudi 8 mai 2014

Comment sont les gens ?

 

Il était une fois un vieil homme assis à l’entrée d’une ville du Moyen-Orient.

Un jeune homme s’approcha et lui dit :
- Je ne suis jamais venu ici ; comment sont les gens qui vivent dans cette ville ?
 

mercredi 7 mai 2014

Le parfum en héraldique

Rien n'étant manifestement étranger à l'héraldique, je me suis demandée, tout de même un peu dubitative, si le parfum y avait sa place... Eh bien, oui ! Ce n'est pas que les blasons se bousculent, loin de là, mais il y en a bien quelques uns. Disons que je n'en ai trouvé que trois. Le parfum est alors symbolisé par un "vase à parfum" ou un "brûle-parfum".

Le blason de Agathe L. de la 4e2

Ecartelé d'argent et d'or, le 1er et le 4e au lion assis regardant d'orangé, 
le 2e et le 3e à la monade du Ying Yang.

Le blason de Young-Bin G. de la 4e1

Coupé mi-parti en pointe, le 1er de sable à la lettre Y d'or, 
le 2e de gueules à la lettre B d'argent, le 3e d'azur à la lettre G d'argent aussi.

Le blason d'Alexandre T. de la 4e2

Ecartelé de gueules et d'or, le 1er au smiley timide d'or,
le 2e et le 3e à la monade du Ying Yang, le 4e au smiley moqueur d'or aussi.

Le blason de Adrien Le R. de la 4e1

Tiercé en pal d'azur, de gueules et de sinople, le 1er portant la lettre F
en chef, le 2e la lettre C en abîme et le 3e la lettre I en pointe, toutes d'or.

Le blason de Zoé C. de la 4e1

Fascé de 16 pièces de gueules et d'argent, 
les cantons de chef et de pointe d'azur portant l'inscription "1 D" d'or.

Le blason d'Aurélien L. de la 4e2

Parti d'argent et d'or, le 1er au drapeau de Luffy d'azur et d'or, le 2e aux raquettes de tennis d'azur posées en chevron inversé, chargées d'une balle d'argent, le 3e à la Xbox 360 de sinople, le 4e au signe de Fairy Tail d'orangé ; une croix de sable brochant sur la partition, le chef échiqueté d'or et de gueules.

lundi 5 mai 2014

Le cygne en héraldique et dans la mythologie

Relativement peu fréquent sur l'écu tout au long du Moyen Âge, le cygne deviendra, à compter du XIVe siècle, une figure courante des ornements extérieurs de l'écu, en particulier le cimier et les supports, de même que sur les devises et emblèmes personnels. Il est considéré comme un attribut seigneurial. Sa fréquence sur l'écu augmente considérablement à partir du XVIIe siècle, au moment où le répertoire des meubles et figures du blason s'accroît et se diversifie.

samedi 3 mai 2014

Fées et Déesses

Fées et Déesses est un album magnifique par ses illustrations majestueuses et des histoires originales inspirées de la culture celtique, du mythe arthurien et du folklore breton. A travers les différentes histoires présentes dans le livre, Erlé Ferronnière, pour les illustrations, et Aurélie Brunel, pour les textes, ont voulu montrer comment les déesses avaient survécu dans les fées. On pénètre ainsi dans un autre temps, quand des Déesses puissantes régissaient le sort des hommes et des femmes, déterminant leurs choix et les guidant sur les champs de bataille. Des pages pleines de poésie en ces temps de platitude et d'insignifiance partagées.

jeudi 1 mai 2014

Si j'avais une poupée, je l'appellerais terre...

Certains élèves ont instamment demandé à ce que l'on mette le poème de Pierre Chêne - La Poupée Terre – sur le blog. Ils aiment beaucoup ce texte qu'ils ont récité tout récemment. Voilà, c'est chose faite. Souhaitons qu'ils seront nombreux, une fois adultes, à continuer de bien s'occuper de cette poupée-là.

L'Homme Vert


La forêt est un milieu encore bien mystérieux, pour peu d'y marcher avec une pleine présence. D'être à son écoute. Attentif à ses moindres frémissements. L'esprit apaisé. On y sent alors comme une autre vie derrière les apparences. Je le découvre et c'est surprenant. C'est là qu'on m'a parlé de l'Homme Vert...