jeudi 8 janvier 2015

Aragne

De sinople une aragne file
L’espoir, sans se faire de bile ;

De gueules file une autre aragne
Le désir qui nos deux corps gagne.

L’aragne d’or fait une toile
Où des sentiments se dévoilent ;

Aragne de sable au corps d’ombre,
Tissant un piège où deux coeurs sombrent !

Reviendra l’aragne d’azur
Pour chanter l’amour le plus pur.