jeudi 22 janvier 2015

Trouble mémoire

 

Il est à Paris certains lieux chargés d'histoire 
Que parfois hantent encore les ombres du passé. 
Quelle rue, quel immeuble n'a sa trouble mémoire ? 
Cité profonde, te connaît-on jamais assez ! 

Là, une table ronde où naquit une belle idylle ; 
Ici, un passage où s'éteignit une chanson ; 
Ailleurs, une rupture annoncée par la Sibylle ; 
Partout, flammes qui vacillent et feux de déraison ! 

Sur le boulevard, où se meurt la vaine promesse, 
Dans le square, où reste suspendue l'ultime caresse ; 
Sur les bancs, gravés d'improbables lendemains. 

La cité ogresse est gorgée d'étreintes vénales ; 
Un fleuve de détresses charrie les amours fatales. 
Oui, c'est bien là que j'ai cru lui prendre la main.

Toile d'Edouard Cortes (1882-1969)