mardi 10 mars 2015

Quelques fleurs en héraldique

Si la fleur héraldique par excellence est la fleur de lys, présente sur d'innombrables blasons sous sa forme symbolique bien connue, il arrive que certains arborent des variétés plus botaniques, pour ainsi dire, comme la campanule, le coquelicot et la violette. La campanule, qui fleurit au printemps, est le symbole d'une déclaration d'amour mais suivant sa couleur, elle peut aussi être un symbole d'amitié. Dans le langage des fleurs, le coquelicot incarnerait l'ardeur fragile mais surtout la consolation. Les noces de coquelicot symbolisent les 8 ans de mariage dans le folklore français. Quant à la violette, elle symbolise la simplicité et la pudeur. 


Picherande
(Puy-de-Dôme, Auvergne)


De gueules à la tour d'or, à la chape d'argent chargée à dextre d'un cristal de neige d'azur et à sénestre d'une fleur de campanule d'azur boutonnée d'or, au chef d'azur chargé d'une tête de chien d'or.

Domancy
(Haute-Savoie, Rhônes-Alpes)


Palé de gueules et d'or de huit pièces,a une montagne d'azur de quatre pics sommés d'argent ; chargé d'un coquelicot fleuri et feuillé de deux tètes au naturel,a un épi de blé en bande brochant.
Saint-Alban
(Haute-Garonne, Midi-Pyrénées)

D'argent à la bande de gueules, accompagnée en chef d'une croix cléchée, vidée, pommetée de douze pièces de gueules, en pointe d'une violette au naturel. 
Anvin
(Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais)


De sable à la bande d’or chargée d’une violette au naturel, accompagnée de six billettes aussi d’or ordonnées en orle, trois en chef et trois en pointe.

1 commentaire: