jeudi 9 avril 2015

Une tige d'ivraie dans un champ transgénique


L'Amie, je marche dans les rues comme une étrangère  
Dans un monde qui se rêve autre qu'il n'est en vrai ;  
Jamais je ne me suis sentie si passagère ;  
Dans ce champ transgénique, je suis une tige d'ivraie.  
C'est drôle, depuis que je m'adonne à l'écriture,  
Je vois en toutes choses un possible alexandrin :-)  
Je ris des gens qui veulent se donner une stature  
Dans un système dirigé par des malandrins ;  
Je hausse les épaules quand m'aborde un faux-bourdon  
Dont la prestance jouée présage l'inélégance ;  
Trop d'assurance est souvent signe d'arrogance ;  
Lors, je taille dans le lard et n'ai plus de pardon  
Quand un malotru, dont l'engeance est fort nombreuse,  
Me veut conter fleurette avec sa bouche foireuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire