dimanche 19 juillet 2015

Voies héraldiques

Ce billet réunit en un recueil spécial les dix sonnets composés par Marie-Louise de Beaulieu sur la symbolique des principales couleurs héraldiques (or, argent, gueules, azur, sinople, sable, pourpre, carnation, orangé et tanné) dont le message est loin d'être dépassé, bien au contraire. Dans un monde en totale dérive, qui perd tous ses repères, la tradition interpelle et nourrit plus que jamais la pensée d'aujourd'hui qui a besoin de retrouver de solides points d'ancrage autant que d'aller de l'avant. Notre époque tourmentée est particulièrement riche de ce point de vue. C'est un véritable temps d'émergences que nous vivons, à toutes les échelles et dans tous les domaines. L'héraldique est à la fois une source d'archétypes et une fontaine de renouveau. Cette science, perçue à tort comme figée et passéiste, est vivante et inspirante. Encore fallait-il illustrer le propos. Notre blog, embarqué dans cette aventure, s'est donné cet objectif-là, entre autres, voguant de concert avec le blog complémentaire et ami Herald Dick Magazine, dont l'immense et remarquable travail a été salué maintes fois ici. L'héraldique est une croisée de chemins. Tous les domaines s'y rencontrent et bien des liens s'y nouent. Le recueil Voies héraldiques est un ensemble de dix méditations illustrées par les somptueuses compositions de l'artiste peintre d'origine polonaise, Karol Bak, né en 1961.

























































4 commentaires:

  1. Du Troll de la Lisière (content).

    Voilà un bel hommage rendu à une Dame qui porte un très joli nom. Pourquoi ne pas ajouter à ce recueil l'épilogue de Dame Justine? Certes l'amour n'est ni une couleur ni un émail héraldiques, mais face à l'amitié qui lie ces deux personnes il ne serait pas de mauvais aloi que cet épilogue y figurât. Qu'en pensez-vous?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci JR de vos prévenants égards ! Vous m'enchantez ! Peut-être parce que vous évoquez l'amitié qui me lie à Marie-Louise ? Je suis touchée, plus que vous ne pouvez l'imaginer. Et puis, vous le dites de si belle manière.
      Passez un bon dimanche, troll de la lisière d'Héraldie (quel bon gardien vous faites :-)

      Supprimer
  2. Je pense que vous avez raison. Je vais donc ajouter l'épilogue de Justine qui dirait quelque chose du genre : "C'est bien beau, les couleurs, mais sans amour, elles se valent toutes !"

    RépondreSupprimer
  3. Merci Marc. Je ne pensais pas en faire un recueil spécial, étant donné le petit nombre de compositions. Mais je suis en train de réfléchir à ta suggestion de poursuivre cette série en s'intéressant aux grandes partitions de l'écu. Pas facile.

    Merci JR d'avoir pensé à Justine. C'est très aimable de votre part. Passez un bon dimanche.

    RépondreSupprimer