dimanche 22 novembre 2015

Recueil de Vincent


Et puis soudain, alors que tout est vain
Comme une amie, la poésie vint
 

Dans ses compositions, Vincent évoque souvent son rapport aux mots et à la poésie, qu'il vit de l'intérieur. Presque charnellement, pourrait-on dire. On n'entre pas en poésie, c'est elle qui vous pénètre.

Quand l’humain est en prise avec le poétique
Il chavire dans un océan sans rivage 

C'est sur cet océan sans rivage que Vincent a fait la rencontre de Naïla, une muse étoilée qui lui semblait avoir franchi les siècles pour venir se perdre en nos temps bien troubles. Il avait raison. Quand la nef Héraldie accosta sur leurs îles respectives, La Profondeur et Comme un cheveu, ils voulurent bien monter à bord et agrandir le Cercle des poètes retrouvés.

Le chambardement
Ne plus vouloir en finir
L'adoration des bergers
Je ne suis pas un Héraut
De l'amour dans l'air
Barbara
L'amour de la poésie
Les mots miraculeux
Tueur en série
Mamie
Naïla
Esther Ling
Fierté
Prosper Divay
Le choix du diable
Guerre totale
Le don de l'absence
Je est un autre
Tu ne veux pas
Stratégie macabre
Justice et vengeance
Belzébuth
13 Novembre 2015
Se rencontrer
L'absent
Pépère
L'esprit colonialiste
Jamais seul
Un cœur pur
Le vilain
Pressé d'écrire
La déception
Le père castor et l'ourse
Votez !
L'oiseau est l'enfant
Démocrate
Le sens de l'honneur
Allumer le feu
Correspondance
Trésor intérieur
Euthanazi
La guerre des moutons
Qui m'aime ?
J'étais le chien
Espérer de la mort
Le renard et le chien de chasse
Être ou ne pas être
L'aigle bicéphale
Tristes tropiques
Que ma joie demeure
Sur la colline
Fou
Humour et amour
La route de l'exode
Et le vainqueur est...
Transélectrification
Attentat
Le poisson et le chat
le chien et le hérisson

6 commentaires:

  1. Merci Marc, en peu de mots, tu as dis beaucoup de choses, l'essentiel. L'esprit de la poésie souffle sur Héraldie, je suis heureux d'en être.

    RépondreSupprimer
  2. Aussi, le nom de Prosper, autre grand poète que j'ai eu le plaisir de rencontrer est Divay, non Diway.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et enfin, je voudrais signaler que c'est à toi que je dois que mes textes soient accompagnés d'illustrations. Tu les choisis fort judicieusement. Elles mettent mes poésies en valeur. Quand tu publies une de mes compositions, le plaisir est doublé par la découverte de l'image que tu lui as adjoins. Merci pour ça aussi.

      Supprimer
    2. Merci Marc, et merci à tous. Ces rencontres sont de belles rencontres, des rencontres vraies, émouvantes, durables, je l'espère. Comme je le disais à Marie Louise, mais je m'adresse à tous, je suis moi-même agréablement surprise de ce monde que je découvre en Héraldie. Belle invitation aux voyages. Merci à tous de nous offrir, chacun, ces beaux rivages. Je savoure souvent en silence ces Beautés.


      Naïla

      Supprimer
  3. La poésie en représentation de l'absence! Belle motivation pour écrire ces superbes textes. Remplir l'espace vacant par des mots, relier les rives par un arc-en-ciel lumineux.Pour notre enchantement et aussi pour nous offrir ce lien entre les mondes visibles et invisibles.Luciole

    RépondreSupprimer