jeudi 31 mars 2016

Tangerine Dream - Love on a Real Train


Ce train-là, dont j'eusse voulu qu'il ne s'arrêtât jamais...

L'appel du large


Qu'ai-je à vouloir admirer des héros sur des écrans
De cinéma, en des décors de carton-pâte,
Assis dans un fauteuil, sagement dans un rang ?
Pour compenser quel vide de ma vie qui s'empâte ?

À courir le confort d'une caverne de plâtre
Pour ne mener qu'une existence de faux nomade ?
Me plaindre sans cesse d'une destinée marâtre
Et accuser le sort de me laisser en rade ?

D'ailleurs, qu'ai-je à vouloir faire la révolution
Pour entretenir le décor et l'illusion,
Quand les mêmes effets sont produits par les mêmes causes ?

Qu'ai-je à vouloir participer à des unions
Et à me devoir régler sur des opinions
Pour retrouver ma propre pensée sous narcose ?

Dad

Dad

Huit cent.
Vois ta faiblesse et ton aveuglement !
Considère-toi comme un égaré
Sur cette terre d’exil !
N’écoute ni les rires, ni les rumeurs,
Ni celui qui te conseille !
Éloigne-toi des paroles dommageables !
Ton âme est-elle contrariée par ta résolution ?
Veut-elle multiplier les obstacles ?
Traite-la comme une étrangère,
Bannis-la de ton intimité !
N’es-tu pas l’officier en charge de l’armée et du combat ?
Aussi, reste ferme !
Ton intime conscience sera,
N’en doute pas,
Épurée par la Voie de l’aspiration spirituelle.
Ta victoire est certaine !
Son nombre est huit cent quatre.
Victoire du Juste et de la Vérité.
Son nombre est douze.
Totalité des signes célestes,
Totalité des portes du Palais,
Multiplication des quatre éléments terrestres
par les trois principes célestes.
Son nombre est trois.
Ciel,
Terre,
Mondes en nombre sans nombre,
Premier Adam
Cuit et recuit dans l’Athanor universel.

Mirabelle contre les mouches

Blason de Sauveterre-de-Béarn et de la famille La Mouche

Les mouches sont les bêtes noires des bovins,
( Bien que certaines d’entre elles soient bicolores…)
Dans le fumier parfois on voit leurs œufs éclore,
Devenir larves, pupe et imago enfin.

Celles qui font du sang des génisses un festin,
Sont avec leur trompe bien loin d’être indolores,
Pour ne rien arranger il y en a pléthore ;
Elles se reproduisent plus que les lapins.

Mirabelle pour éviter qu’elles la piquent,
A mis encore au point une de ses tactiques
Sachant allier plaisir et efficacité ; 

A tout chat de passage elle offre le couchage,
Passant leur queue sur sa peau ils font le ménage.
Le taureau amoureux a l’air de les envier.

Vincent

Sauveterre-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques)

De sinople à la vache d'or, au chef cousu d'azur chargé d'une croisette pattée d'argent.

Famille de La Mouche

De gueules à la bande d’argent chargée de trois 
mouches de sable dans le sens de la bande.

Le blason du 13e arrondissement de Paris


D’azur à la fleur de lis d’or enfermée dans une cordelette du même formant la lettre C ; au chef cousu de gueules chargé d’une mitre d’or accostée de deux roues d’engrenage du même.

Le 13e arrondissement abrite, outre le site Tolbiac de la Bibliothèque nationale de France dite Bibliothèque François-Mitterrand, la gare d'Austerlitz, la manufacture des Gobelins et l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Les quartiers du 13e arrondissement ont été témoins de quelques progrès technologiques majeurs. C'est sur la Butte-aux-Cailles qu'ont atterri Pilâtre de Rozier et le Marquis d'Arlandes lors du premier vol humain en aérostat. En 1891, Panhard et Levassor ont créé la première usine d'automobiles près de la porte d'Ivry.

mercredi 30 mars 2016

Le blason de Clément L. de la 4e2


D'orangé à deux épées d'argent posées en sautoir, senestré
d'un tiers du même chargé d'une épée de pourpre posée en pal.

Le blason de Thomas L. de la 4e1


De tanné à l'étoile à six rais d'argent.

Le blason de Nils O. de la 4e1


Taillé de sable à la tête de mort stylisée d'argent et d'or à la faux et à l'épée posées en croix, l'une en pal et l'autre en fasce, les manches de tanné, les lames et la garde d'azur.

Cosmologie barbare

Toile de Christopher Walde

Les astres vagabonds sont aimés des poètes,
Surtout ceux dont le cours va vers un but fatal.
Je les vois parcourir les voûtes de cristal
Qui servent de barrière et de route aux planètes,

Je les vois s’envoler plus loin que des comètes,
Se lever à nouveau dans le ciel oriental,
S’approcher de Mercure aux fusions de métal
Et parcourir enfin une orbite complète.

Et mon observatoire est au fond du jardin,
Il a un sol de pierre et des murs de rondins,
Et l’on ne voit plus rien quand passent les nuages.

Mais j’aime être allongé au milieu de la nuit
Pour voir l’astéroïde où la vie se poursuit
De la plus belle fleur d’un lointain paysage.

Cochonfucius

Le blason du 12e arrondissement de Paris


De gueules au lion d’argent, à la bordure d'or chargée de sept arbres de sinople; au chef d’azur, chargé d’une fleur de lis d’or accompagnée de deux grappes de raisin du même, et brochant sur la bordure.

C'est dans le 12e arrondissement qu'ont été mis au jour les vestiges parmi les plus anciens de l'occupation humaine sur le territoire de Paris. À l'occasion de la construction du centre commercial « Bercy Village » avec notamment un complexe cinématographique, des fouilles dans le quartier de Bercy ont permis la découverte des vestiges d'un village de la période Chasséenne (entre 4500 et 3800 av. J. C.), établi sur la rive gauche de l'ancien bras de la Seine, révélant un matériel archéologique exceptionnel : pirogues de bois, poteries, arcs et flèches, outils en os et en pierre. Ces découvertes sont visibles au musée Carnavalet. Une rue a été nommée « rue des Pirogues-de-Bercy » pour rappeler l'existence de ce village paléolithique.

mardi 29 mars 2016

Royale Tutelle

Blason de Sées (Orne, Normandie)

Là où tu seras Gaïus, je serai Gaïa ;
Je place en toi ma foi et je reçois la tienne ;
Ensemble, nous franchirons les Himalayas
Sans plus qu'aucune chose de ce monde nous en retienne.

Notre Amour prendra sa plus pure couleur
Par nos ardeurs sublimées ; nous serons à cuire
Pendant bien des nuits, jusqu'à l'aube en ses pâleurs,
Lors que dans le ciel aucun astre n'est à luire.

Le corps est un temple et le cœur son autel
Sur lequel le Roi pose sa Main Souveraine ;
Tel est le destin d'une Amitié Suzeraine

Lors qu'elle se place sous sa Haute et Noble Tutelle.
N'est-ce pas là même ce que ce bel écu blasonne
En son azur où le chant des étoiles résonne ?
_____

D'azur à la foi d'argent en fasce, surmonté par un cœur du même et
enflammé d'or : le tout surmonté d'une fleur de lys du même en chef.

Magnificence d'une œuvre : La Valse de Camille Claudel

Sculpture de Camille Claudel (1864-1943), La Valse (1883-1901)

Immortalisés dans le bronze, deux êtres s'étreignent au rythme de l'Amour sur une danse enivrante.  
Le désir ruisselle dans ces corps rutilant de passion.  
Ces deux corps s'entrelacent, s'embrasent, s'abandonnent jusqu'au vertige.  
La tête de l'homme est posée délicatement sur le cou gracile de son Amour, son bras étreint doucement le bas de son dos, sa main effleure la sienne…  
Cette fusion nous entraîne dans l'extase d'une divine sensualité.  
L'homme est nu de dos, sa musculature onduleuse enveloppe le corps drapé de l'être aimé.   
Les mouvements de l'âme suivent les mouvements du corps… Les corps sont en équilibre, prêts à tomber.  
L’œuvre nous dévoile cet instant de fragilité qu'est la passion.  
Les deux corps forment un bloc, indestructible, et pourtant, un pied a quitté le socle de l’œuvre, puis un autre, entraînant l'étreinte dans un tourbillon.  
Nous restons seuls, extasiés face à ce destin amoureux.  

Isabelle Ségovia, L'Oeuvre dans le Regard
_____

  Les œuvres de Camille Claudel au Musée Rodin

Time

Art by Darkconjurer

Time is a robber
It steals everything but the
Frozen memories,

They endlessly dance in the.
Head, an illusion of life

Esther Ling

Mirabelle mélomane

 
Composition MS

Aujourd'hui le troupeau broute sous un ciel pur,
Sauf Mirabelle qui doit faire pénitence
Ayant volé à son voisine sa pitance.
Pour la gourmande le châtiment est très dur.

Elle s'en veut d'être prisonnière des murs ;
« Me voilà à ruminer mon outrecuidance
Plutôt que l’herbe dont les autres font bombance,
J’y réfléchirai à deux fois dans le futur ! »

Dans l’étable pourvue des dernières techniques,
Des baffles diffusent de la grande musique,
Afin que les vaches produisent plus de lait.

Allongée sur de la paille nauséabonde,
La fautive tend les oreilles vers ces ondes, 
« L’Adieu » de Frantz Schubert atténue ses regrets.

Le blason du 11e arrondissement de Paris


De gueules au chevron d'or chargée de cinq clous de sable et accompagné de trois marguerites d'argent boutonnées d'or; au chef d'azur chargé d'une montgolfière d'argent accostée de deux rocs d'échiquiers d'or.

Moins touristique que d'autres, le 11e arrondissement a joué un rôle exceptionnel dans l'histoire de Paris et de la France. Il fut au cœur du Paris révolutionnaire et des grandes révoltes ouvrières du XIXe siècle. Autrefois quartier ouvrier accueillant un tissu dense d'entreprises artisanales, le 11e arrondissement est aujourd'hui un arrondissement « branché » notamment vers la place de la Bastille, la rue Oberkampf ou la rue de Lappe, en raison de l'installation de nombreux bars et discothèques.

lundi 28 mars 2016

Hildegarde von Bingen - O Virga ac Diadema


                                       O virga ac diadema
                                       purpure regis,
                                       que es in clausura tua
                                       sicut lorica :
                                       Tu frondens floruisti
                                       in alia vicissitudine
                                       quam Adam omne genus humanum
                                       produceret.
                                       Ave, ave de tuo ventre
                                       alia vita processit
                                       qua Adam filios suos denudaverat.
                                       O flos, tu non germinasti de rore
                                       nec de guttis pluvie,
                                       nec aer desuper to volavit,
                                       sed divina claritas
                                       in nobilissima virga te produxit.

samedi 26 mars 2016

L'Autre Rive

Blason d'Oberbruck  (Haut-Rhin, Alsace)

Croit-on passer d'une rive à l'autre sans épreuve ?
Changer d'état sans passer par le feu cuisant ?
Il ne s'agit pas simplement de faire peau neuve
Mais de remonter à la Source, d'aller, puisant

En ses eaux les plus profondes, et même abyssales,
Monter à la Lumière l'Origine oubliée,
Dépasser les situations paradoxales
Et donc à la Verticalité se relier.

C'est en son cœur que se produit l'Oeuvre Alchimique
Et que l'Êtreté trouve son état concentrique ;
Là aussi que s'ouvrent les champs du Possible.

Toute voie d'ascendance est chemin de convergence ;
À l'Irréductible seul l'on doit Allégeance ;
Il est l'Un Absolu à jamais Indicible.
_____  

De sinople au pont à deux arches d'or maçonné de sable posé sur une pointe ondée d'argent à deux fasce ondées d'azur et surmonté d'un haut-fourneau d'argent, maçonné et ouvert de sable, enflammé de gueules.

Maître Coq en son un-tension

Blason de Malemort-du-Comtat (Vaucluse)

Me voici au centre de toutes les intentions,
Sollicité par l'ombre et par la lumière ;
Mais, impassible, je me tiens en l'un-tension,
Suivant mon idéal en sa nature foncière.

Le verre est à moitié vide ou à moitié plein,
Selon ce qu'en décide l'esprit par sa tournure ;
Sur cet écu, le champ qui se blasonne d'or plain
Me protège contre tout négatif qu'il épure.

Tantôt, les contraires me parviennent en alternant,
Tantôt, ils sont en un mouvement gironnant ;
Quoi qu'il advienne, c'est en soi-même qu'est le refuge

Et c'est là l'unique jardin qu'il faut cultiver ;
En toute chose cette mémoire se veut réactiver ;
Ce monde nous en détourne car il est centrifuge.
_____

Gironné d'or et de sable de douze pièces, à l'écusson
d'or au coq de gueules, brochant en abîme sur le tout.

Vol en Héraldie

Blason de Michaël N. de la 4e 1

Un jour j'ai chevauché la belle Aigle héraldique.
Avec elle, j'ai parcouru les airs et vu
L'Héraldie entière. Là, au sommet d'un pic
Jean d'Armes et l'un calcule l'angle soit obtus

Soit aigu d'une pyramide. Au centre se
Tient l'Atelier de Cochonfucius depuis
Si longtemps désert... Hélas ! Mais j'ai vu aussi
La clairière où les Dames d'Héraldie se

Retrouvent et dansent toute la nuit tandis que
Vincent le Rebelle, dans le grand champ, caresse
La belle Mirabelle. Me voyant en liesse,

La belle Aigle s'éleva encore plus haut
A tel point que je vis le Soleil. Je l'ai presque
Touché, alors tout bascula de bas en haut.
_____

Tiercé en barre d'argent, d'azur et d'or à l'aigle volant de gueules.

N.B.  Je n'ai pas vu le Troll au cours de ce vol mais je savais qu'il était là, habilement dissimulé à la lisière d'Héraldie.

Peinture Kinuko Y. Craft

Mirabelle et le pommier

Blasons de Pommiers (Vaucluse) et d'Aspin-en-Lavedan (Hautes-Pyrénées)

Jusqu’à la clôture qui jouxte le pommier,
Mirabelle est allée faire une promenade.
C’est le lieu privilégié de ses escapades
Quand elle se lasse des autres bovidés.

Ils passent leur temps à se plaindre du vacher.
Plutôt que de supporter leur humeur maussade,
Elle préfère aller retrouver son camarade,
L’arbre fruitier qui l’attend tout au fond du pré.

Du soleil, du vent, de la pluie et de la neige,
Ce prévenant être végétal la protège,
L’automne il lui offre même une collation.

Mais quelque chose compte bien plus que ces gestes,
Le bovin pourrait très bien s’en passer, du reste,
Il aime par dessus tout sa conversation.

Vincent

Le blason de Valentine C. de la 4e2


Coupé d'azur à un soleil non figuré à dextre et un croissant à senestre
et d'or à un cheval ailé de face, de l'un à l'autre.

Le blason du 10e arrondissement de Paris


D'azur au sautoir du champ bordé d'argent, cantonné au 1er d'un soleil, aux 2e et 3e d'une fleur de lis, au 4e d'une rosace (roue ?), le tout d'or ; sur le tout, de gueules à saint Laurent au trois-quarts d'argent tenant un gril de sable posé en barre.

Le 10e arrondissement de Paris e porte également le nom d'« arrondissement de l'Entrepôt », en référence à l'entrepôt des douanes, le 10e arrondissement de Paris a porté le nom d'« arrondissement de l'Enclos Saint-Laurent ».

jeudi 24 mars 2016

Maître Coq en sa droiture

Blason de Bussière-Galant  (Vienne)

Que l'on me trouve à dextre ou à senestre,
Mon franc regard pointe dans la même direction,
Sans séparer le céleste du terrestre ;
Telle est ma droiture, c'est un point de correction.

Me croit-on penser comme l'on se donne une posture
Ou ne parler que par désir d'approbation ?
Suis-je du genre à mettre mes doigts sur la couture
Ou à placer ma libre parole sous caution ?

Voire même à finir dans la marmite de frère Eugène
Qui, de m'y voir comme coq au vin, point ne s'en gène ?
Je suis un dur à cuire car j'ai le cuir tanné !

L'on pense que je fais le fier ou que je badine ?
En vérité, je vois mon soleil qui décline,
Ne sachant pas même si je finirai l'année.
_____

D'argent au rameau de buis de sinople, accompagné
de deux têtes de coq de gueules, allumées d'or.

Mirabelle est punie


Au repas chaque vache a droit à une part.
Ce soir le paysan vient leur servir du seigle,
Mirabelle prend aussitôt son air espiègle,
La maligne prépare un coup de Trafalgar.

Alors que le vacher détourne le regard,
Ne tenant aucunement compte de la règle
Elle plonge avec la rapidité d’un aigle,
Sa très longue langue dans l’auge d’un moutard.

L’homme connaissant son faible pour ce fourrage,
S’attend à ce qu’elle se livre à un pillage,
C’est pourquoi il la surveille du coin de l’œil.

Prise sur le fait elle relève la tête,
L’angoisse se lit sur la gueule de la bête ;
Des sorties nocturnes elle doit faire le deuil.