lundi 31 octobre 2016

L'héritage celte



Blason de Briaucourt

Conquis par les Romains, la plupart des Celtes furent assimilés et romanisés. Seules quelques tribus résistèrent, notamment en Irlande et au Pays de Galle. Détenteurs de l'héritage celte, les Irlandais et les Gallois mirent leur riche mythologie par écrit au XII ième siècle. Aujourd'hui, ces textes du Moyen-Âge sont autant de témoignages inestimables sur la religion celte. Ils désignent notamment Dana comme l'une des principales divinités irlandaises. Mère nourricière, Dana veille sur la fertilité du pays. Mais c'est aussi la mère des dieux, eux-mêmes appelés "Thuatha Dé Danann" (ou tribus de Dana).


_____

De sable aux trois chaudrons d'or


Voyage vers l'au-delà


  Blason de Bougon

Les Celtes ne craignaient pas la mort car ils pensaient que l'âme était immortelle. Selon eux, les défunts partaient vers un au-delà au goût de paradis, où régnaient la paix, l'harmonie et la beauté. Lorsqu'on enterrait un mort, il fallait donc veiller à ce qu'il ne manque de rien. On l'entourait de nourriture et d'objets familiers: armes, bijoux, vases, monnaies...sans oublier le nécessaire de toilette. Les princes, eux emportaient des objets de valeur, des meubles précieux, un char funéraire et, le cas échéant, leur épouse sacrifiée. Leur tombe était ensuite recouverte d'un énorme tas de pierres et de terre, appelé "tumulus".

_____

De gueules au tumulus d’or maçonné de sable, cantonné de quatre tours aussi d’or maçonnées de sable.

Les fêtes

 
  
Blason de Kesseldorf

Grâce à leur connaissances en astronomie, les druides établissaient le calendrier et les jours de fête.
Les deux plus grandes fêtes étaient Samain, le premier novembre, qui marquait le début de la nouvelle année et Beltène, le premier mai, la fête du feu, pendant laquelle les druides allumaient de grands bûchers.

Les Celtes célébraient aussi Imbolc, le premier février, qui reste mal connue.

Lugnasad, le premier août, la fête du dieu Lug.

_____


De sable au chaudron d'or à l'anse levée.

L'énigme des dieux celtes




Les Celtes vénéraient des dieux innombrables, mais n'ont livré que bien peu d'informations à leur sujet. Aujourd'hui, seules quelques divinités semblent bien identifiées tandis que beaucoup d'autres, honorées par une ou deux tribus seulement restent obscures. 
Nos seules informations proviennent de l'archéologie et des témoignages d'auteurs étrangers, comme Jules César ou Pline l'Ancien.

Ève et Lilith


image de l'auteur

Lilith se moque d'Ève et de son innocence,
Ève a peur de Lilith et de son indécence ;
Or, quand le père Adam veut jardiner en paix,
C'est à toutes les deux qu'il dit sa réticence.

Graeme Allwright: Petites boîtes



 Blason de Bach

D'argent au lion de gueules ; au chef d'or à un wagonnet de sable.

_____




Saint Denis

 Blason de Limersheim


Envoyé par le pape pour évangéliser Paris, il connut un tel succès qu'il fit peur aux autorités de la ville. Il fut arrêté et condamné à mort. Une fois décapité, le saint homme se serait relevé, aurait ramassé sa tête, puis se serait mis à marcher jusqu'à l'actuel site de Saint-Denis, où fut construite la basilique qui porte son nom.

_____

D'or à Saint Denis de carnation, vêtu de pourpre et d'argent, portant sa tête mitrée aussi d'argent dans ses main.

Saint Georges



Blason Saint Georges d'orques

Aidé par le Christ, il aurait terrassé un dragon qui terrorisait un village, ce qui ne l'empêcha pas d'être persécuté: il aurait été brûlé, ébouillanté, écartelé, puis décapité. Particulièrement vénéré des orthodoxes, Saint Georges est le protecteur des cavaliers et des archers.

_____

De gueules à Saint Georges d'argent monté sur un cheval d'or harnaché du champ terrassant un dragon aussi d'argent

Saint-Christophe



Blason de  Benquet


Patron des voyageurs, il est le "porteur du Christ". C'était un géant très gentil. Un jour un enfant lui demande de l'aider à traverser un torrent furieux. Le géant s'exécuta. Mais soudain le torrent grossit, menaçant de noyer l'enfant qui se mit à peser très lourd. "Enfant, pourquoi es-tu si lourd? demanda le géant. J'ai l'impression de porter le monde..." L'enfant répondit: "Tu portes le monde et celui qui l'a créé. Je suis le Christ, ton Dieu."

_____

De gueules à Saint-Christophe d'or ; au chef d'or à un lac d'amour d'azur.

Saintes légendes


 Blason de la ville de Reiningue



De nombreux récits retracent la vie des Saints. Certains prennent appui sur des faits historiques, d'autres sur des récits légendaires, parfois bien plus anciens que le christianisme.


_____

D'azur au fer à cheval d'or, les huit trous de clous ajourés du champ, le buste-reliquaire* de saint Romain d'argent auréolé d'or alézé en pointe

*Un reliquaire est une boîte qui contient les reliques d'un saint (un ossement ou un bout d'objet lui ayant appartenu)

La Toussaint


 Blason de la famille Urvoy



C'est la fête de tous les saints chrétiens, notamment ceux qui n'ont pas de jour attribué dans le calendrier. Les catholiques la célèbrent le premier novembre et les orthodoxes le dimanche après la Pentecôte.


_____

D’argent à trois chouettes de sable becquées, membrées et allumées de gueules

Nom d'un saint!


Blason de Saint-Malo

 
Les hommes du monde entier ont donné des noms de saints à,
des villes: Saint-Ouen, Saint-Tropez, San Francisco...
des stations de métro: Saint-Michel, 
des bateaux: la Santa-Maria de Christophe Colomb, 
des fromages: le saint-nectaire, 
des animaux: le saint-bernard, la coquille Saint-Jacques, 
et même des gâteaux: le saint-honoré!

_____

De gueules à une herse d’or mouvante de la pointe, surmontée d’une hermine passante d’argent, la pointe de la queue de sable, accolée d’or et écharpée d’hermine.

Charpentier suburbain



 Blason de Plouigneau



Le fils du charpentier se tient, sans une plainte,
Dans un petit jardin, du côté de Bagneux,
Sous le regard ému de deux vestales saintes ;
À ses pieds, du gazon, certes parcimonieux.

Nul ne vient lui porter son éponge d’absinthe,
Nul ne croit qu’il dira des mots cérémonieux ;
La foi des promeneurs est plus ou moins éteinte,
Affublés qu’ils sont, tous, d’un bon sens besogneux.

Tout près passent les trains. Les voyageurs sommeillent
Ou bavardent entre eux, vidant quelques bouteilles,
Sans voir le charpentier (qui leur tourne le dos) :

Sauf quand, certains matins, se promène un rhapsode
Qui dans son pauvre coeur grave cet épisode,
Du quotidien banal écartant le rideau.


_____

 
De sinople à la croix celtique alésée d'or

Vieux récit

Blason de Lutz-en-Dunois

Le dit du charpentier n’est point une romance
Qu’on se réciterait en buvant du vin blanc ;
C’est un sombre récit qu’on évoque en tremblant,
Et qui ne finit point aussi bien qu’il commence.

Un prophète perdu sur cette Terre immense,
Exposé dès l’abord aux sarcasmes mordants :
Il insista, disant bienheureux les perdants,
Et que lève le blé quand se meurt la semence.

Un peuple se nourrit de ses fables, toujours,
Et des imprécations du dernier de ses jours,
Quand un larron douta de ses dons prophétiques ;

J’en appris autrefois, dans un livre, en latin,
(D’autres vont préférer le grec de Constantin),
Et je me les récite, au soir, sous les portiques.

Cochonfucius 

_____

De sinople au calvaire du lieu au pied duquel broche une église de sable, et accolé de 2 épis de blé tigés et feuillés d'or

Chambre du fils du charpentier



Blason d' Alexain


Fils du charpentier, dans les bras
De ta mère dont le coeur bat,
Assumant l’humaine faiblesse,
Tu t’endors avec allégresse.

Tu n’es pas fils d’un potentat,
Modeste sera ton état,
Mais de ta mère la noblesse
Vaut bien celle d’une princesse.

Ton esprit ne s’afflige pas,
Tu fais bientôt tes premiers pas
Et tu grandis pour la sagesse
Que tu as prise pour maîtresse.

Charpentier, quand tu grandiras,
Vers le supplice tu iras,
Te souvenant de ta jeunesse
Au pouvoir d’une enchanteresse.


_____

D'azur semé d'abeilles d'or, l'abdomen fascé de sable et aussi d'or, à une losange du même brochant sur le tout, chargée d'un hêtre arraché au naturel, sur lequel broche une vierge orante d'argent.

Un doux rêveur



 Blason de Civrieux d'Azergues


Le fils du charpentier, sans fureur et sans rage,
Nous a, frères humains, de nos maux déliés,
Et consolés aussi, pauvres humiliés,
Ce dont, jusqu’à ce jour, nous lui rendons hommage ;

Pour son action sur Terre, il obtint l’avantage
D’être, comme un bandit, les pieds et poings liés,
Conduit vers le trépas, devant ses familiers,
Des terrestres démons le volontaire otage.

Un sphinx avait jadis, dans sa rude ferveur,
Posé cette question à notre doux rêveur :
— Pour défendre le bien, faut-il que quelqu’un meure ?

L’ascète avait souri jusqu’au fond de ses yeux,
Disant : –S’il advenait, ce Royaume de Dieu,
Crois-tu qu’il semblerait une humaine demeure ?


_____

D’or au griffon de gueules tenant dans sa dextre un cœur du même, soutenu de deux trangles ondées et accolées d’azur sommées d’une forêt de sinople, les arbres de tailles décroissantes de dextre vers senestre.

La nostalgie de Dieu, Thiéfaine.



Blason de la Laponie

D'argent au sauvage de gueules à la massue d'or 

_____

 

Notre pauvreté


Blason d'Archail


Il est inutile
De chercher à mesurer
Notre pauvreté ;

Sa grandeur est telle qu'elle
Épouse l'éternité.

Vincent 

_____

 
D'or aux trois coupeaux de sable en pointe.

Véronique



 Blason de la Ville de Saint-Paul

 
Le fils du charpentier savait parler aux femmes,
Leur montrant le Royaume en termes pas trop durs
(Même si, par endroits, c’était un peu obscur) ;
Ce qu’il disait trouvait un écho dans leur âme.

Il guérissait la crainte ainsi que l’anémie.
Parfois, rien qu’en touchant son habit velouté,
Une malade a pu retrouver la santé,
Ou du moins, de son mal, ressentir l’accalmie.

Au méchant tribunal sa cause a succombé ;
Il a porté le bois trop lourd, il est tombé :
C’est une femme, alors, qui vient et le soulage.

Elle se tient au bord du long chemin de croix ;
Sur un morceau de toile elle applique ses doigts
Pour un peu rafraîchir ce douloureux visage.

Cochonfucius 

_____



D'azur à deux fasces ondées d'or, chargées d'un dodo d'argent becqué et armé de sable, chargé en abîme d'un écusson de gueules à une ancre d'argent.

Le Seigneur de Sirius



image de l’auteur

Le Seigneur de Sirius n’a pas la vie facile,
Ses six vastes cerveaux ont tant besoin d’amour !
Son monde est plus brillant que notre astre du jour,
Les habitants n’ont point de nos coutumes viles.

Sur trois planètes sont de très anciennes villes
Où l’on entend sonner des cloches dans les tours,
Les citadins font ça, dit la légende, pour
S’adresser au Seigneur de façon fort civile.

Un grand nombre d’entre eux deviennent pénitents,
Le diable de Sirius les emporte, pourtant :
Quand ils en viennent là, leur déception est grande,

Car ils ont tant prié, ces fidèles têtus,
Ils ont tant cultivé la plus noble vertu !
Le Seigneur les vend cher, mais le démon marchande.


Planton du volcan


image de l’auteur

De l’inframonde rouge il connaît les arcanes,
Il a plongé souvent dans le fond du volcan ;
Il n’est pas effrayé quand un démon ricane,
Ni quand leur troupe fait un infernal boucan.

Planton de ces hauts lieux, je ne sais depuis quand,
Il n’utilise point la magie vaticane,
Ni la sorcellerie des prêtres gallicans ;
Il ne récite pas de prière anglicane,

Tous ces Pater Noster sont bons pour les croquants ;
Mais il sait des jurons en argot de Toscane,
Que même Lucifer trouve presque choquants,
Et puis, il peut frapper très fort, avec sa canne.

dimanche 30 octobre 2016

Le dernier cri du quant-à-soi


Napoléon Ier (1769-1821)
 
 

Quand on a trouvé

La Vie dans la vie, on ne

Craint plus de mourir,

Sûr que la mort n’est que le

Dernier cri du quant-à-soi*.

Vincent


*La mort ce n'est que le dernier cri du quant-à-soi… la révélation ne tue point. 

Marguerite Porète

_____

 
D'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même.

Après la mort du fils du charpentier




— Maître, un caveau n’est point fait pour que l’on en sorte ; 
L’intérieur n’en est pas éclairé de flambeaux. 
Celui qui dort dedans n’ouvre jamais la porte, 
Ni ne court au  jardin se changer en corbeau. 

— Apôtre, tu n’as vu que l’absence au tombeau. 
Ton imagination vers un mythe t’emporte ; 
Auprès des Égyptiens tu en prends des lambeaux, 
Rêvant que la magie ranime la chair morte. 

Mais que dire de plus ? C’est humain, d’espérer ; 
D’afficher cet espoir où sont les enterrés, 
D’en colorer le deuil, d’en adoucir nos larmes ; 

De faire taire ainsi les plus noirs des remords,
 De garder pour toujours notre coeur en alarme ; 
 Charpentier, ne dis rien sur cela : tu es mort. 


_____



Parti de gueules et de sable au lion et à la tour de l'un à l'autre

Le sphinx et le charpentier

 Blason de Venise


Le fils du charpentier se retire au désert.
En quelques jours de marche, il en atteint le centre
Sans s’accorder de pause et sans charger son ventre.
Un vautour trace haut son cercle dans les airs.

Au bas d’une falaise, un passage entrouvert :
De vieux textes ont dit qu’il débouche sur l’antre
Du sphinx, en précisant : « Surtout, que nul n’y entre
Car l’occupant des lieux est franchement pervers. »

Le fils du charpentier, à cet être farouche,
S’est permis d’apporter des provisions de bouche :
Il a rompu le pain face au monstre écumant.

« Crois-tu qu’un tel présent t’épargne le supplice ?
As-tu, pour te défendre, un quelconque instrument ? »
« Ne t’en fais pas pour moi, cousin, j’ai mon calice. »


_____

 D'azur au lion d'or léopardé et ailé, tenant un évangile ouvert d'argent portant le texte "PAX TIBI MARCE EVANGELISTA MEUS" en lettres de sable, le tout posé sur une terrasse de sinople, à la champagne d’azur

Monstres sacrés



 Blason d'irlande

 
Le fils du charpentier
Avec le sphinx plaisante :
Entre monstres sacrés
Règne la bonne entente.


_____

D 'azur à la harpe d'or

Miroir funéraire


image de l’auteur

Le saint roi meurt, gisant sur son manteau ;
Les chapelains ont prié dès l’aurore,
Gardant qu’enfer son âme ne dévore ;
Le desservant lui présente un tableau

Sur lequel sont les grands cieux clairs et beaux
Que la splendeur de mille anges décore ;
Mais le vrai ciel est plus charmant encore.
Du roi tremblant, les yeux versent de l’eau.

Or, sa conscience à-demi sommeillante
Lui a montré des choses surprenantes,
Le jugement, la balance d’airain.

Roi, ces secrets, il faut que tu les saches ;
Et n’est raison que ton esprit se cache :
De ton trépas, tu es le souverain.



Ambijumart de sable



image de l’auteur

Nous l’avons vu passer, souvent ;
Il est déroutant, je l’avoue,
Mais le plumage de ses joues
Est doux sous la main des enfants.

Il frissonne quand on le touche,
Cet ambijumart d’âge mûr ;
Il a l’oeil clair et le coeur pur,
Jamais un gros mot à la bouche.

Ses noirs regards lui survivront
Quand sa saison sera finie ;
À l’heure de son agonie,
Nous caresserons ses deux fronts.

Le texte du dimanche




Lecture du livre de la Sagesse (11, 22 – 12, 2)

« Tu as pitié de tous les hommes, parce que tu aimes tout ce qui existe »
Seigneur, le monde entier est devant toi comme un rien sur la
balance, comme la goutte de rosée matinale qui descend sur
la terre.
Pourtant, tu as pitié de tous les hommes, parce que tu peux
tout. Tu fermes les yeux sur leurs péchés, pour qu’ils se conver-
tissent. Tu aimes en effet tout ce qui existe, tu n’as de répulsion
envers aucune de tes œuvres ; si tu avais haï quoi que ce soit, tu
ne l’aurais pas créé. Comment aurait-il subsisté, si tu ne l’avais
pas voulu ? Comment serait-il resté vivant, si tu ne l’avais pas
appelé ? En fait, tu épargnes tous les êtres, parce qu’ils sont à toi,
Maître qui aimes les vivants, toi dont le souffle impérissable les
anime tous.
Ceux qui tombent, tu les reprends peu à peu, tu les avertis, tu
leur rappelles en quoi ils pèchent, pour qu’ils se détournent du
mal et croient en toi, Seigneur.

Un modeste



 Blason de Monaco
 
Le fils du charpentier, de quoi fut-il épris ?
D’un petit vin servi à l’ombre des tonnelles,
De faire aller un peu l’affaire paternelle,
De dire des récits qu’on lui avait appris.

Jamais il ne parlait pour faire de l’esprit,
Ni pour développer des phrases solennelles.
Sa parole était juste, et simple, et fraternelle ;
D’un propos de sagesse, il connaissait le prix.

Satan, l’ayant tenté, retourna dans son antre ;
Le Romain dit au peuple « Épargnons-le, que diantre ! »
Et lui ne voulait point d’un destin glorieux.

Ce fils de charpentier n’est certes pas un ange ;
Mais il a su porter des coups victorieux
À la Tartufferie, que bien sûr, ça dérange.


_____

 
L'écu, fuselé d'argent et de gueules et entouré du collier de l'ordre de Saint-Charles, est placé sur un manteau rouge doublé d'hermine, sommé de la couronne princière. Tenants : deux frères mineurs chevelus, barbus et chaussés, portant chacun une épée levée, debout sur une banderole, avec la devise : Deo Juvante (avec l'aide de Dieu).

Le fils du charpentier


Blason d'Offlanges

Le fils du charpentier
Dévoilait d’étranges secrets ;
Le fils du charpentier
D’un conteur savait les secrets.

Il n’avait pas d’emploi
Mais réconfortait les esclaves ;
Même, il les faisait rire,
Comme rient les petits enfants.

Il guérissait les sourds,
Au plus faible il donnait la puissance d’un lion,
Il produisit du vin
Quand il fut à la noce ;
Quand sa voix se taisait, son regard nous parlait.


_____

 
D’azur au mont haussé à trois coupeaux unis, le deuxième d’un diamètre double des deux autres et sommé d’une ombre de clocher du lieu ajourée du champ, mouvante et unie à lui, le tout d’or; le mont chargé d’une croix de calvaire légèrement pattée d’azur, au pied fiché dans une meule de même et chargée d’un filet en croix recroisetée d’argent, le calvaire accosté de deux grappes de raisin d’azur tigées et vrillées de gueules; le clocher accosté de deux lions naissants et adossés, ailés et couronnés d’or, armés et lampassés de gueules.

samedi 29 octobre 2016

Un horloger aveugle



D'après le blason de la Guyane 

Horloge aux mouvements altiers,
Tu n’inscris pas un nombre entier
De jours dans un an de la Terre.
Horloger faiseur de mystères,

Toi que le fils du charpentier
(Maître d’amour et de pitié)
Prétendait être son vrai Père,
Quelle horloge as-tu voulu faire?

Est-ce pour nous donner conscience
Du besoin de calcul, de science,
De mesure et d’observation ?

Mais une fois sur cette route,
Forcément nous avons des doutes :
Es-tu la bonne explication ?

Une incarnation



 Image de Pierrette

Eve, sans le vouloir, a fait sourire Adam ;
Les voilà tous les deux riant à belles dents,
Et peu de temps après, l’un à l’autre ils se donnent.
Le Créateur caché au jardin s’en étonne.

Car, par leurs sentiments, les humains le désarment.
Ah, comme il a du mal à supporter l’oeil bleu
D’un repentant pécheur, soudain rempli de larmes !
L’homme a pouvoir sur lui dès qu’il est malheureux.

C’est pour cette raison que Dieu devint le père
D’un enfant qui grandit dans une humble chaumière,
D’un enfant dans lequel battait un pauvre coeur
Capable de souffrir et de verser des pleurs.

A présent, Dieu connaît la peine et la souffrance,
Même la plus amère, apportée par l’amour.
Et c’est depuis ce temps (ou du moins, je le pense)
Que Dieu se manifeste avec un peu d’humour.


_____

Coupé d'azur au soleil figuré d'or et de sinople au chat assis de sable contourné d'or, la tête posée de face.

Hommage à Marguerite Porète



Blason de Montserrat


Je voudrais écrire le plus beau des sonnets
En hommage a une mystique et écrivaine
Que l'église brûla vive en guise de peine
Parce qu'à écrire des livres elle tenait.

Malgré l'emprisonnement elle s'obstinait,
Même la menace du bûcher était vaine,
Elle préféra cette sentence inhumaine ;
Femme courageuse et libre si il en est.

Pourtant on ne réserve pas à Marguerite
La place dans notre histoire qu'elle mérite
Au titre de défenseuse des libertés.

Si c'est parce que c'est une religieuse
Je trouve la raison plus que litigieuse ;
Ce combat n'est pas le monopole des athées.


Marguerite Porète a été condamnée pour hérésie  à la suite de la publication de son livre "Le Miroir des âmes simples anéanties et qui seulement demeurent en vouloir et désir d'amour " 1295, elle y traite du fonctionnement de l'amour divin. 

_____

D'azur et d'une pointe de tanné. A une femme au naturel vêtue d'une tunique sinople tenant dans sa main dextre une croix catholique de sable et dans sa main senestre une harpe d'or.

Le vin, dit-il, c’est mon sang




 Blason de Bessines-Sur-Gartempe

Le vin, dit-il, c’est mon sang,
Et mon corps est dans le pain.

Il bénit l’eau de l’étang,
Et l’on guérit dans ce bain.

Il détruit, d’une parole,
Le vieux dogme empoisonné ;

Il n’est pas maître d’école
Ni gardien d’emprisonnés.

Il parle sur les chemins,
Il soulage avec ses mains.

Prophète, il a bien failli
L’être aussi en son pays.

L’Adversaire, un pervers sphinx,
Le suit d’un regard de lynx.

Un soir, il va prier tard
Au jardin, près de l’enceinte.

Le démon devient renard,
Le monde élève une plainte.

Si tu le peux, prends pitié,
Sage fils du charpentier.


_____

De sinople au sphinx ailé d'or, assis et contourné.

Méditation du vendredi



Blason de Raedersheim

 
Le fils du charpentier multipliait les pains ;
Il ne le fera plus, le monde est moins magique,
Le prêtre sert l’hostie avec sa rhétorique
Qui ne peut pas vraiment rassasier les copains.

Le fils du charpentier changeait de l’eau en vin ;
Il ne le fera plus. La boisson bénéfique
Qui nous aide à porter notre destin tragique,
L’attendre des curés serait un espoir vain.

Mais il est toujours vrai que notre coeur pardonne
À tous nos offenseurs, comme Dieu nous l’ordonne,
Et que cela permet d’éteindre la douleur.

Merci au charpentier qui nous fit hommes libres !
Quand reviendra sur terre un gars de ce calibre,
Écoutons sa parole, ouvrons-lui notre coeur.

Cochonfucius 

_____

De gueules au calice d'or soutenant une hostie d'argent.

Joseph, le charpentier


Armes de Lise Thibault Québec (Canada) 


Humble et effacé, Joseph n'en est pas moins un personnage capital du Nouveau Testament. C'est à ce descendant du roi David, à ce charpentier de Nazareth, que Dieu confie ses deux trésors les plus précieux: Jésus et Marie. Avec eux, Joseph va former la Sainte Famille. En "homme juste", il accepte de prendre Marie comme épouse, bien que la jeune femme soit déjà enceinte. Ainsi, il devient le père légal de Jésus qui, pour les chrétiens, n'a pas été conçu par un homme mais par l'Esprit saint.
On suppose que Joseph a dû mourir assez vite, car il est mentionné pour la dernière fois dans les évangiles lors de la fugue qu'effectue Jésus à l'âge de douze ans. A l'image des patriarches de l'Ancien Testament, Joseph apparaît comme un modèle de foi. IL accomplit sa mission en silence et se laisse toujours guider par le Seigneur.

_____

D'azur à une hirondelle volante d'argent tenant dans son bec un iris versicolore d'or, accompagnée en chef de deux plumes d'argent et en pointe de la clé de sol du même.


Des livres

Blason de Vancouver



Il y a des livres
Qui vous prennent dans leurs bras
Et sèchent vos larmes ;

Des bouées de sauvetage
Pour les jours de vague à l'âme.

Vincent 

_____

 

Armoiries

Divisé en chevron d’azur sur argent, en chef deux livres ouverts d’argent, leur tranche d’or, en pointe une presse à main d’azur;

Cimier

Un pressier du seizième siècle au naturel posé de front, habillé d’azur, tenant de sa main dextre un composteur et de sa main senestre un poinçon, le tout d’or, naissant d’un cercle de feuilles d’érable du même et de fleurs de cornouiller d’argent;

Supports

Deux hiboux d’or, colletés chacun d’un collier d’azur d’où pend un tourteau du même, celui à dextre chargé d’une plume et d’un couteau passés en sautoir, le tout d’or, celui à senestre chargé d’une rose d’argent, debout sur un roc au naturel mouvant d’un burelé-ondé d’azur et d’argent;

Devise

BONI LIBRI BENE CONFECTI

Symbolisme

Armoiries

La division en chevron représente la lettre « A », qui rappelle la première lettre du nom de la société, qui est celui d’un grand intellectuel et scribe. La presse manuelle symbolise la production de beaux livres, tandis que les livres font référence à l’écriture, la publication, la lecture, la bibliophilie, la reliure, et la promotion des arts associés à la littérature.

Cimier

Les feuilles d’érable et les fleurs de cornouiller évoquent le fait que la société a été fondée à Vancouver, et son envergure au Canada. Le compositeur, qui est une version d’un emblème que la société a utilisé pendant de nombreuses années, symbolise le travail intellectuel complexe qui était nécessaire à l’époque où les premières presses manuelles ont été utilisées.

Supports

Les hiboux représentent la sagesse et l’apprentissage du savoir. La plume et le couteau, outils traditionnels du calligraphe, font référence au rôle essentiel de la société Alcuin dans la création de nouvelles formes de lettres, qui forme la base d’une bonne communication. Le rocher symbolise la solide assise sur laquelle la société a été édifiée, tandis que les barres ondulées rappellent les eaux qui entourent Vancouver, lieu où elle a été établie et élément principal entrant dans la fabrication des papiers fins.

Devise

Elle signifie « De bons livres bien faits », ce qui résume les éléments clés de la philosophie de la société : la beauté des bons livres ainsi que tous les arts et l’artisanat qui servent à les créer et à les produire, et les nombreux plaisirs que procurent les livres.