mercredi 30 novembre 2016

Le chemin

Blason Chenicourt


- On ne connaît pas grand-chose du chemin: où
Sont les obstacles ? et  les coins tranquilles ? Pourquoi
Tant de mystères ? - Ecoute, ouvre les yeux sur la
Lumière qui vient, écoute bien d'où 

Vient le vent qui respire. Ecoute l'amour et 
Suis-moi. Quand on aime on voudrait ne faire plus
Qu'un: le mari avec sa femme, la mère et
Son enfant, le père et le fils. Cela n'exclut

Pas qu'on est content en même temps de rester
Différents pour que chacun puisse admirer 
l'autre . Alors ne cherche plus dans les profondeurs

Bleues de la mer ou dans l'ombre fraîche de la
Grotte, ni dans le feu du soleil ou dans les
Caprices de la lune. Mais aime la croix.

Pierrette

_____


D'azur à la croix alésée recroisetée d'or, le montant en chef de deux traverses, à l'agneau pascal d'argent brochant sur le tout.

Ornitholion


image de l’auteur

Le bel ornitholion est admiré des femmes ;
Son plumage d’azur est si charmant à voir !
Cet oiseau vaniteux se regarde au miroir,
La satisfaction luit dans son regard de flamme.

L’observateur pensif ne sait rien de son âme,
Mais il fait tous les jours sa prière du soir ;
De ce discours magique, on dit que le pouvoir
Permet de supporter beaucoup de petits drames.

Il est fort pacifique, il est loin d’être un fauve,
Il aime savourer des morceaux de guimauve ;
Ah, je le reconnais, ça n’a rien d’exaltant.

Il s’éprit d’une femme, et ne l’a pas suivie
Car il ne voulait point qu’elle fût asservie ;
Elle l’a bien été, par un blaireau, pourtant.

Demeure épiscopale



image de l’auteur

L’évêque en son palais présente un fier visage,
Un peu sévère, même, il fait peur aux marmots ;
Ils sourient à nouveau, dès qu’il leur dit un mot,
Ses murs, depuis longtemps, sont dans le paysage.

Les bourgeois du canton pensent qu’il est un sage,
Car son absolution met leur âme en repos ;
De leur coeur purifié, de leur ventre dispos,
Ils éprouvent alors la joie, sur son passage.

On dit qu’en sa demeure est un doux petit page,
Que ce garçon devient, de jour en jour, plus beau
Et que sa pureté prend un éclat nouveau
Quand le printemps revient : rien n’est meilleur présage.


Le blason d'Arnaud B. de la 5e2.

Ecartelé de pourpre de sinople d'azur de gueules, le 1  au dragon rampant le 4 à la licorne, le tout d'or, le 2 au soleil le 3 à la lune, le tout d'argent.

mardi 29 novembre 2016

Le blason d'Alexandre M. de la 5e2.

Tiercé en pairle, d'azur de tanné de gueules à la tête de loup  d'or allumée de gueules aussi

Guerre de religion

Blason de Saclay

 
"Le vingt et unième
Siècle sera religieux,
ou ne sera pas."*
 Peut-être qu'il ne sera
Pas parce que religieux.
*André Malraux

Vincent 


_____


De gueules à un noyau d'atome d'or entouré de quatre électrons d'argent traçant de sable, au chef ondé d'azur soutenu aussi d'argent, chargé d'un écusson de sable aux trois besants d'argent accosté de deux fleurs de lys aussi d'or.



Tour des mirages



image de l’auteur

J’ai rêvé d’une tour géante,
Au sommet danse un officier,
Plus près du sol, un cuisinier,
Marmiton rondouillard qui chante.

Ce sont des envoyés célestes
Qui vont fêtant le Nouvel An :
Le troisième est un chambellan
Qui connaît quelques chansons lestes.

Un fantôme vêtu d’un drap
Qui semble un bonhomme de neige
M’est familier. D’où le connais-je ?
Je ne sais, ça me reviendra.

Arbre à phénix



image de l’auteur

Ce n’est point, dans la cour, une aimable tonnelle ;
Il n’est pas abreuvé par le fleuve Léthé,
Mais il pousse bien loin des plantations de thé :
Viennent mille phénix y reposer leurs ailes.

Or, l’espoir en leur coeur et la crainte se mêlent,
Sachant qu’il faut brûler quand finit leur été ;
Vont-ils redevenir l’oiseau qu’ils ont été ?
C’est un mystère ardent que la flamme recèle.

Car le corps du phénix est son propre ennemi,
Et son âme, parfois, le comprend à demi,
Quand il se vient poser sur l’arbre sans feuillage.

Comment ce corps revit, l’oiseau ne le sait pas,
Sa conscience en ce jour le lui narre tout bas,
Jamais il ne comprit cet étrange langage.

Le blason de Garance L - P. de la 5e2.

Parti de sable et d'azur, une chouette clignant de l'oeil d'argent et d'or brochant sur la partition accompagnée en chef à dextre d'un croissant de lune contourné d'argent aussi et à sénestre d'un soleil à quatorze rais d'or aussi.

lundi 28 novembre 2016

La force d'aimer

Blason Cormeilles-en-Parisis

 

Dieu aime la vie, depuis les herbes folles et
Les bestioles jusqu'aux galaxies. Et Dieu
En créant Homme et Femme, les voulut tous deux
A sa ressemblance, grâce à l'amour placé

En plein milieu du coeur. Ce mystérieux
Fil d'amour qui relie les humains à Dieu
Les relie aussi entre eux, hommes et femmes. Ainsi
Commence la grande aventure de la vie

Voulue par Dieu, avec des hommes différents
Des femmes pour qu'ils mettent en commun le meilleur
D'eux-mêmes: la force d'aimer. Puis à l'heure

De la fin de tout, tout au bout du bout, Dieu nous
Offrira une très vieille histoire d'amour
Sans cesse renouvelée entre lui et nous.

Pierrette

_____

Parti : au 1er d'azur à la gerbe d'or, au 2e d'or au pampre tigé, feuillé et fruité au naturel.

Est-ce que Dieu existe?

 

Blason de la commune de Saint-Augustin


 "J'ai interrogé la terre, les arbres et les roseaux, j'ai interrogé la mer, les lacs et les cours d'eau, j'ai interrogé le ciel, la lune et les étoiles, l'ombre et la lumière, les vents et les déserts, j'ai interrogé les oiseaux et tous les animaux: Qui êtes-vous ? Êtes-vous Dieu ? Ils m'ont crié: Nous ne sommes pas Dieu, c'est lui qui nous a créés. Leur beauté  qui me fascinait tant leur servait de réponse.
   Puis ils se sont tournés vers moi: Et toi, qui es-tu ? C'est le Dieu que tu cherches qui nous a créés beaux, car il est beau; bons, car il est bon. Il existe, car nous existons. Dieu, pour toi aussi, est la vie de ta vie."

Saint Augustin, Ve siècle après J.C.


_____


Ecartelé, aux 1 et 4, d'azur au phénix d'or, sur son immortalité de gueules, regardant un soleil d'or issant du canton dextre du chef aux 2 et 3, d'argent à un arbre arraché de sinople, sommé d'une colombe de gueules, au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or.

四书 == Quatre Livres



image de l’auteur

Quatre traités de modeste apparence :
Livre d’azur pour évoquer l’hiver,
Puis, le printemps dans un volume vert,
Ces deux saisons sont chargées d’espérance.

Le livre d’or, c’est pour l’automne, où danse
La feuille morte en son bel univers ;
Quant à l’été, avec ses matins clairs,
Tu trouveras ce qu’un poète en pense,

Bien raconté dans un livre d’argent.
Tous ces écrits, si tu t’y vas plongeant,
Te transmettront le savoir des grands sages.

— Pourquoi, toujours, ce recours aux bouquins,
Quelle sagesse, en tout ce saint-frusquin ?
Je ne veux plus m’encombrer d’emballages.

Château flottant


image de l’auteur

Un château flottant qui dans l’azur passe,
Les caves n’y sont jamais des prisons ;
Trois vestales, là, chantent leur chanson,
L’orage les suit, l’éclair les dépasse.

Bien loin par-dessous, c’est l’immense plaine,
Et le fleuve noir, la vieille forêt,
Le levant au loin où l’aube apparaît,
Antarès qui brille, et la lune pleine.

Le château léger dans les airs s’élance,
Vestales aux doigts n’arborent d’anneaux ;
Chacune sourit au bord des créneaux,
Rêvant, semble-t-il, d’un porteur de lance.


Le blason de Sophie R. de la 5e2.

D'argent mantelé d'azur, à la tête de lion de l'un en l'autre, allumée d'azur aussi, à la couronne royale d'or.

dimanche 27 novembre 2016

La famille



 Image de l'auteur

Un homme et une femme ont le pouvoir de
Transmettre la vie à un nouvel être humain
Mais sans pouvoir choisir leur bébé car aucun
Parent ne contrôle vraiment la vie qu'il peut

Donner. C'est quelque chose de mystérieux.
Tu es né dans ta famille parce que tu
T'es accroché à la vie. Oui au début
Ta vie minuscule était fragile et si peu...

Mais tu as tenu bon ! en acceptant de vivre
Tu acceptais sans le savoir de naître de
Cette mère-là, de ce père-là et de

Cette famille-là. Tu ne l'as pas choisie
Mais c'est la tienne. Elle t'a donné ce que tu 
Es,  et un jour c'est toi qui donneras la vie.

Pierrette

_____

De gueules aux mains tenant un bébé, le tout au naturel



L’aventure intérieure



Blason de Bost

À bien y réfléchir, j’écris depuis longtemps 
J’étais déjà songeur, assis à la fenêtre 
À regarder passer les voitures et les êtres.
Alors que je devais avoir près de sept ans.

Mon esprit s’égarait à l’extérieur du temps 
Prenant une direction dont je n’étais pas maître
C’était aussi plaisant qu’une sortie champêtre
Quand poussent les bourgeons, au début du printemps.

Je vis la même chose en état d’écriture,
Sans plans préétablis, je pars à l’aventure. 
Dès que l’une prend fin, j’attends celle d’après.

Peu m’importe où je vais pourvu que je voyage
À la découverte de nouveaux paysages
Dont chacun me délivre un sentiment de paix. 

Vincent 


_____

 
 D'azur à deux étoiles d'or posées en pal ; à la bordure crénelée d'or.


Nef des coquillards



image de l’auteur

La nef des coquillards, étrangement bâtie,
Navigue pour trouver le bénéfique lieu
Ou le petit caillou fut lancé par un dieu
Auquel leur confrérie s’est toute convertie.

Depuis longtemps déjà, cette nef est partie,
Et même quand la nuit la dérobe à nos yeux,
Nous savons qu’elle avance et vogue sous les cieux ;
Plus d’une mouette, au large, en est fort divertie.

Allez-y, coquillards, nul forban ne vous suit,
Gouvernez le vaisseau qui marche jour et nuit,
Que la lune blanchit, que le soleil enflamme.

Trouverez-vous bientôt, dans votre éloignement,
Le caillou transcendant qui plairait à votre âme ?
Si quelqu’un l’avait pris, quel terrible tourment !


Dieu des tonneaux



image de l’auteur

Auprès d’un tonneau d’ambroisie,
Ce petit dieu passe ses jours ;
Il aime aussi le malvoisie,
Il n’a jamais connu l’amour.

Je lui offre une poésie
Où je raconte mes douleurs ;
Mais il est atteint d’amnésie
Et ne retient pas ces malheurs.

Il boit alors, sans frénésie,
À notre vie, à notre mort ;
Il dit : «Garde-toi d’hérésie,
Car tu en aurais des remords.»

Le blason de Arthur C. de la 5e2.

De gueules à la champagne de sinople ondée de deux pièces d'or,  à l'épée posée en pal  accompagnée à dextre et à sénestre de deux cavaliers le tout d'argent

samedi 26 novembre 2016

Les liaisons dangereuses





Blason  à partir d'Alexandre II (1818-1881)
Empereur de Russie

Vladimir Poutine soutient Francois Fillon
Parce que ce dernier lui est très favorable
Malgré les exactions dont il se rend coupable,
En Syrie et ailleurs, sur les populations. 

De plus, de la Crimée il a fait l’annexion,
Et sur son propre sol, il est impitoyable 
Ecrouant ou tuant pour le moindre vocable
Qui ose dénoncer la grande corruption.

Si on ferme les yeux sur sa vile entreprise
Le maître du Kremlin accroîtra son emprise 
Bien au-delà même de l’ex-URSS. 

Devant le dictateur, le sarthois s'agenouille
Comme d’autres en trente huit, motivés par la trouille,
Ont baissé l'échine face aux terribles SS.

Vincent 


_____


D'or, à l'aigle bicéphale, becquée et membrée d'or, languée de gueules, chaque tête surmontée d'une couronne fermée du champ, l'aigle surmontée à son tour d'une troisième couronne fermée du champ, à un sceptre du champ dans la patte dextre et un orbe d'azur, cerclé d'or, dans la patte sénestre, l'aigle chargée en coeur d'un écusson de la Moscovie, posé à la manière occidentale.

Testament d’un non-possédant


image de l’auteur

Après ma mort, que tes jours continuent ;
Les miens n’ont pas été d’un très grand poids,
Semblant, parfois, se dérouler sans moi.
Je vois s’éteindre une flamme ténue.

Je ne dis pas : « La mort est bienvenue »,
Je tremble un peu, mais j’accepte la loi.
Nous ne vivons, tout au plus, qu’une fois,
La peine est lourde et les joies sont menues.

Après ma mort, souris au quotidien,
J’ai vu, souvent, que tu le fais si bien.
De mes défauts, ne garde point mémoire.

Calme est la nuit, calme encore est le jour,
Mon coeur est plein d’impossibles amours ;
Je n’aime pas la fin de cette histoire.

Qu'est-ce que l'âme?




Blason de Gruyeres


L'âme ? voilà un mot-mystère, léger et
Discret comme l'air. Tu sens que tu as besoin
De ce mot, même si tu ne sais pas très bien
Dire ce qu'il désigne. On ne voit pas l'âme et

On ne sait pas où elle est, on ne peut pas la
Peser, ni la décrire, pourtant elle compte
Beaucoup dans la vie, comme Dieu. N'aie pas honte,
Sans elle, tu serais un cadavre tout froid.

En fait ton âme, c'est ce qui fait que tu es
Vivant. Grâce à ton âme tu sens, tu ris, tu
Pleures, tu communiques, tu aimes, tu fais

Des choix, des projets, tu pries, tu espères, tu
Imagines, tu rêves. Ton âme c'est toi-
Même, ton âme est le souffle de Dieu en toi.

Pierrette

_____

De gueules à la grue essorante d'argent

vendredi 25 novembre 2016

Le blason de Maxime D. de la 5e2.

Tiercé en barre d'azur au cerbère d'or, d'orangé au bateau d'or aussi voilé d'argent, de sinople au chat passant d'argent aussi.

Ennio Morricone en Héraldie




 Image de Pierrette


_____


Taillé d'or et d'argent, le premier au soleil d'azur et le second au poisson de sinople





Quelle place ?





Fais un poème sur l'été - C'est déjà fait
A chaque premier jour de saison je m'y colle
- Alors dis quelle est la saison  où tu t'envoles
- Tout bon jour est le jour où je suis et je vais

- Et quelle place pour les autres ? - Je rêvais
Tu disais ? - Je parlais d'autrui, ça te désole ?
- Tu m'asticotes, vivre est une montre molle
Qui s'affole pour chaque rencontre en effet

- Et mon poème sur l'été, c'est pour l'automne ?
- Attends, on me demande un texte au téléphone
Des vers pour un hiver ... de rêve ... à découvert

Quant à l'été rien à t'en dire c'est le vide
La vacance totale... - Eh bien je fais un bide
Mais j'ai le dernier mot pour dire l'univers 

Laurent 3D

 

_____

(1) Fasce en pointe, d'or et d'argent, au lion rampant regardant à la queue contournée de gueules, brochant sur le tout. 

(2) Contre palé d'azur et d'argent, à une croix recroisetée d'or brochant sur le tout.

Un poème sur...

 Image de Pierrette

Fais un poème sur le vide - Le voici
- Mais encor ? - Mais c'est tout que ce néant sonore
J'en ai déjà trop dit - C'est trop peu, dis encore !
- Ecrire sur le vide : un périlleux récit

Fait de vertige en déséquilibre... mais si
- Parle du gouffre et qu'on abhorre et qu'on adore
- Tu m'as l'air inspiré ! Qu'est-ce qui te dévore
A proposer ce thème indécis... trop précis... ?

- Je ne veux pas me dévoiler, j'entends apprendre
Le goût du feu, le goût du sel, le goût de cendre
Je veux savoir le fil, le fer de chaque instant

- Tu l'as presque fait ton poème sur le vide
Du vide au plein ta métamorphose d'Ovide
- Encore une commande : un frisson de ce temps

Laurent 3D

_____ 


Parti d'or et d'argent aux deux têtes d'aigles tannées, le 1 becquée d'argent, allumée d'or, le 2 becquée d'or, allumée d'argent, les deux languées de gueules, affrontées de l'une dans l'autre.


Géistoire



 Blason de le Tréport
 
Fais un poème sur l'Histoire ou la Géo !
- Je ne veux pas écrire encore sur les guerres
- Mais peut-on résumer le récit de la Terre ?
- Je parle des Terriens en VF ou VO

Je préfère les dialogues avec Léo
Avec Léa, plutôt que l'Iliade d'Homère
- Les dieux y baladaient des héros de misère
Et de gloire à s'inscrire aux pages du B.O.

L'Histoire c'est aussi les moeurs, les lois votées...
- La course de légende jamais arrêtée
C'est la course du temps avec sa flèche d'or

- Avec ses cycles... ses ruptures... ses surprises...
- Avec ses brumes tantôt rouges tantôt grises
- Ses marins égarés au haut d'un château fort !

Laurent 3D

_____

D’azur aux deux navires de sable, équipés d’argent, pavillonnés de gueules, voguant sur une mer de sinople mouvant de la pointe, quittant la jetée du port d’argent, maçonnée de sable, sur laquelle un guetteur, aussi de sable, tient haut un pavillon de gueules, le tout accompagné au canton senestre du chef d’un croissant contourné d’or adextré d’une étoile du même.

Mathémator



Le blason de Guillaume P.Y.

 

Fais un poème en or sur les mathématiques !
- Toute parole est numérique et nombre d'or
- Tous nos mots ne sont pas la somme d'un trésor !
- Mais soustractions...mais divisions...peu poétiques

Quoique notre beau vers se scande en sa rythmique !
- Peux-tu m'évoquer la géométrie encor ?
- Déjà je dis que les rimes... sont sur les bords...
Que nos strophes sont... parallélépipédiques...

- Mais encor? ... tout cela... ce sont des mots toujours...
Mots de souffrance... en mots de maux...et mots d'amour
Quelles formes ça prend nos figures verbales ?

- Nos figures prennent... l'espace... avec le temps...
Losanges... et carrés...et cercles tout autant
Débordant de nos sens, de nos coeurs, de nos malles !


Laurent 3D

 _____

Équipolé d'or à la racine carrée de x de sinople et de sinople à la clef de sol d'or.

Lac de vin



image de l’auteur

Cent coupes de métal, chacun a pris la sienne ;
Auprès du lac de vin, partons nous promener,
Sous l’éclat du soleil, il semble bouillonner
Dans le vent que surchauffe une ardeur méridienne.

Entre l’homme et le vin, c’est une histoire ancienne,
Et le choeur féminin, par Dionysos mené,
D’amphores bien remplies était environné.
J’en ai pris mon plaisir, autant qu’il m’en souvienne,

Qu’il eût un goût de sucre, ou bien qu’il fût amer,
Sous l’orage en été, sous la neige en hiver,
En respectant, ou non, l’usage et convenance ;

J’aime donc voir un lac en ces magiques lieux,
Car cette robe rouge est plaisante à mes yeux ;
Je suis admiratif de ces vagues qui dansent.

Solivore


image de l’auteur

Au matin, je descends des arbres,
J’observe les fleurs du printemps ;
Mon bec est dur comme du marbre,
Terreur des morts et des vivants.

Je ne vis pas de pourriture,
Ni des insectes du sous-sol ;
Mais, bien souvent, je m’aventure
À dévorer des tournesols.

Puis, je vais boire, à la fontaine,
Le vin qui procure l’oubli :
La source n’est pas si lointaine,
Son charme point n’est aboli

jeudi 24 novembre 2016

Le blason de Vincent I. de la 5e2.

De gueules au Minotaure contourné d'or

Le blason de Djam B. de la 5e2.

Tiercé en barre d'or d'azur et d'argent, le 1 et le 3 chargé d'un taureau furieux de gueules, le 2 chargé d'un brochet  posé en barre et d'or aussi.

Dynastie impériale et royale


image de l’auteur

Servis par des milliers de chevaliers armés,
Nous tenons ce pays, conseillés par des sages
Qui ont reçu de nous leur terre en apanage ;
Nul menaçant voisin ne nous peut alarmer.

Les galériens, pour nous, ne cessent de ramer ;
Les marchands vont en mer sans craindre les orages,
Les montagnards patients bâtissent des barrages,
La Sainte Confrérie nourrit les affamés.

Les moulins vont leur train, par la grâce d’Éole,
Le rhapsode à la cour dit de belles paroles,
Le peuple vit sa vie dans la fraternité;

Mais tout ce qui et bon, le vulgaire s’en lasse ;
Qui sait si, dans dix ans, nous resterons en place ?
Sur notre impermanence, il nous faut méditer.

Dieu des tourbières



image de l’auteur

Ce dieu obscur et lourd fut l’amant d’Ophélie ;
La couronnant de fleurs et d’algues la ceignant,
Il avait su parler à sa mélancolie,
Mais ne dit plus un mot, ce jour, en s’éloignant.

Ophélie, s’immergeant, rêvera de lagunes,
Et de meurtre et d’angoisse, et de mort, et d’amour,
Sur l’eau de ce ruisseau flottent les feuilles brunes,
Pas un nuage au ciel, ce jour est un bon jour.

Un astre au firmament ne sait pas s’il est beau,
La lune n’entend rien des paroles humaines ;
Pour te dire un adieu, tu n’auras qu’un corbeau
Qui, sans penser à rien, dans les cieux se promène.