vendredi 3 février 2017

Gyrolame



image de l’auteur


En rêve j’ai, sous une gyrolame,
Vibré ; j’étais la corde sous les doigts
D’un interprète à l’inaudible voix,
La mélodie faisait trembler mon âme.

Musique d’homme, ou musique de femme ?
Son air est vif, et ses accords sont froids,
C’est un morceau pour la harpe, je crois,
Ou un moyen de réviser la gamme.

Meurent les fleurs, il n’en vient aucun blâme,
Meurt la musique ainsi qu’un homme en croix,
La gyrolame a de trancher le droit,
Je ne sais pas quel sera son programme.

1 commentaire:

  1. Ce serait bien, je trouve, que le gyrolame n'abîme pas le joli blason sur lequel il tranche.

    RépondreSupprimer