samedi 11 février 2017

Saint emplumé



image de l’auteur

Il n’est pas de ceux-là qui sonnent de la lyre ;
Il flotte dans les airs avec son doux sourire,
Et s’il voit un nuage, il le va caressant,
Car il est bienveillant pour tout ce qui respire.

Son regard peut calmer les monstres rugissants.
Il ne veut point user d’une vapeur d’encens ;
Aux bâtiments sacrés, il n’est rien qui l’attire,
On y voit trop souvent le riche et le puissant.

Quand il est seul, il dit des paroles sans suite ;
Je ne sais que penser de ce babil charmant,
Mais je suis sûr, au moins, que jamais il ne ment.

Sachez-le, ce n’est pas un donneur d’eau bénite,
Sans inconfort, il veille, et sans tourment, il dort,
Ayant avec le monde un véritable accord.

1 commentaire:

  1. Quand même c'est un peu inquiétant de dire des paroles sans suite, non?

    RépondreSupprimer