mercredi 1 mars 2017

Décennies


image de l’auteur

Mon destin, celui d’une feuille,
J’ai grandi sans que je le veuille
Et j’attends, au bout d’une branche,
Que le vent survienne, et me cueille.



5 commentaires:

  1. Il est magnifique, un chef d'oeuvre.

    Mais je ne comprend pas le titre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être évoque-t-il le temps qui passe.

      Supprimer
  2. Oui, après coup je me suis dis ça aussi. Je le relis et je me dis, "j'ai grandi sans que je le veuille", ça me gène un peu parce que on choisi de grandir, on peut interrompre sa croissance, c'est d'ailleurs une capacité propre à l'homme de pouvoir mettre fin à ses jours, peut-être "je suis né sans que je le veuille" m'aurait plus convenu.

    RépondreSupprimer
  3. En fait, non, je me ravise, je comprend "j"ai vieilli malgré-moi, je serais bien resté jeune", ou je me ravise complètement, vraiment superbe. Basho n'a qu'à bien se tenir;

    RépondreSupprimer
  4. https://www.youtube.com/watch?v=NrgcRvBJYBE

    RépondreSupprimer